Français
Gamereactor
textes de series
The Boys

The Boys: Saison 4 - Épisodes 1-3

Butcher, Hughie et le reste de The Boys sont de retour pour tenter une fois de plus d'abattre Vought et de réduire Homelander à sa plus simple expression.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Bien que je fasse partie du groupe qui adore The Boys et le considère comme l'un des projets de super-héros les plus divertissants, je suis également très conscient qu'il emprunte une voie dangereuse.

Depuis l'arrivée de la première saison il y a cinq ans, l'intrigue n'a pas vraiment évolué de façon significative. Bien sûr, les personnages se sont considérablement développés et ont dépassé les profils initiaux qui leur étaient destinés, et on peut en dire autant de la construction du monde, mais le principe de base de l'intrigue est exactement le même que celui qui a été présenté pour la première fois il y a une demi-décennie : un groupe d'humains ordinaires qui tentent de tuer un super-héros tout-puissant et extrêmement mortel. Homelander est toujours en liberté et constitue une menace écrasante pour ce monde de super-héros, Billy Butcher et The Boys tentent toujours de le réduire à néant, lui et tout autre super-héros qui se mettrait en travers de leur chemin, et Vought reste l'une des organisations les plus puissantes et les plus corrompues au monde.

HQ

J'en parle parce que nous en sommes maintenant à la quatrième saison et même si j'aime les personnages et que j'apprécie la façon dont ils sont présentés et animés par l'excellente distribution, même si je trouve le commentaire social aussi rafraîchissant et implacable que South Park, et même si je trouve que la série dans son ensemble est divertissante sans effort, elle commence à me sembler un peu trop familière. C'est peut-être parce que The Boys n'est plus le seul et unique moyen de se plonger dans ce monde, puisqu'il existe aussi plusieurs séries dérivées, ou peut-être est-ce dû à l'absence d'un grand moment décisif, un moment qui prend l'histoire globale et la catapulte vers un chapitre nouveau et rafraîchissant. Alors que la saison 4 pourrait offrir cela, et qu'elle laisse entrevoir quelque chose de ce calibre, les premiers épisodes n'y parviennent pas tout à fait.

Ceci est une annonce:

Je n'entrerai pas dans le domaine des spoilers ou des détails, mais disons simplement que certaines des questions sans réponse de la dernière saison restent apparentes dans ce premier lot d'épisodes. La tension entre les Homelanders et les Starlighters est à son comble, la reconstruction du site Seven provoque des frictions, et le plus grand sujet de discussion reste aussi : combien de temps Billy Butcher a-t-il encore à vivre ? Ce sont tous des éléments qui sont abordés dans une certaine mesure, mais il n'y a jamais de solution claire et fermée, du moins pas encore. Au lieu de donner au téléspectateur des moments narratifs satisfaisants et déterminants, cette première série d'épisodes tend plutôt vers l'espionnage typique et les intrigues tordues qui sont devenues monnaie courante sur The Boys. En effet, bien qu'il y ait encore des moments horribles et incroyables qui vous retourneront l'estomac ou vous feront tomber la mâchoire de stupéfaction, il y a moins de pénis qui explosent, d'orgies ou d'humains qui sont transformés en pâte par des speedsters incontrôlés. C'est étrange à dire, mais le trio d'épisodes d'ouverture semble plus enraciné et succinct par rapport au ton habituel de The Boys, mais les cinq derniers épisodes de la saison pourraient marquer un retour à la forme.

The Boys

Autrement, les valeurs de production élevées typiques de la série restent en vigueur. Les costumes et les décors sont excellents, les effets spéciaux sont bien réalisés, il y a quelques caméos géniaux et hilarants, l'écriture et les dialogues sont fantastiques, hilarants et pleins d'esprit, et les performances des acteurs sont une fois de plus à la hauteur. Qu'il s'agisse du Homelander d'Anthony Starr, du Butcher de Karl Urban, du Starlight d'Erin Moriarty, du Hughie de Jack Quaid, de la Kimiko de Karen Fukuhara, la liste est longue. Il n'y a pas vraiment de point faible dans la distribution, car chaque performance semble appropriée et adaptée au ton de la situation et à celui de l'émission dans son ensemble. Et cela semble s'être traduit par de nouveaux ajouts, avec en particulier le Firecracker de Valorie Curry et le Sister Sage de Susan Heyward, qui sont de nouveaux personnages formidables qui semblent refléter la folie de la série.

Ainsi, bien que ces nouveaux épisodes de The Boys ne soient pas quelque chose que nous n'avons jamais vu auparavant, ils sont divertissants sans effort, bien rythmés et tout à fait agréables à regarder. Avec quelques risques pris dans les cinq prochains épisodes, cette saison peut être vraiment géniale et créer un précédent pour l'avenir de la série dans son ensemble, mais indépendamment de ce qui se passera dans les semaines à venir, ce trio d'ouverture vaut vraiment la peine d'être regardé.

Ceci est une annonce:
The Boys
08 Gamereactor France
8 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

0
The Boys: Saison 4 - Épisodes 1-3

The Boys: Saison 4 - Épisodes 1-3

TEXTE DE SERIES. Written by Ben Lyons

Butcher, Hughie et le reste de The Boys sont de retour pour tenter une fois de plus d'abattre Vought et de réduire Homelander à sa plus simple expression.



Chargez le contenu suivant