Français
Gamereactor
tests
The Ascent

The Ascent, notre test

Neon Giant vient tout juste de sortir un jeu ambitieux aux influences cyberpunks dans un monde vibrant et surpeuplé.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Avant sa sortie en septembre dernier, le jeu "cyberpunk" qu'on attendait tous c'était Cyberpunk 2077 de CD Projekt Red. Après l'annonce du jeu en 2012 et le succès de The Witcher 3: Wild Hunt en 2015, les joueurs en attendaient beaucoup. On espérait tous un jeu au moins à la hauteur des aventures de Geralt, mais ce ne fut malheureusement pas le cas. Sept mois donc depuis cette sortie, on attend toujours LE jeu cyberpunk. Aujourd'hui, c'est Neon Giant, un studio composé d'une petite équipe de vétérans de l'industrie du jeu vidéo qui nous propose un ambitieux jeu de tir et d'action RPG pour combler ce vide : The Ascent.

HQ

Dans un monde dirigé par une société à qui tout appartient, The Ascent Group, vous incarnez un travailleur qui voit sa vie bouleversée après que cette entreprise se soit effondrée sans raison apparente. Face à ce dysfonctionnement du système, les différents quartiers de la cité laissés pour compte se retrouvent engagés dans une lutte de territoires sans merci. Sous le commandement du chef Poone (une sorte de baron de la pègre), The Ascent vous emmène dans différentes zones de la métropole pour rencontrer, discuter et affronter les gangs rivaux, tout ça pour défendre ce quartier miteux que vous considérez comme votre chez-vous.

C'est votre dystopie cyberpunk type où tout le monde, à l'exception des plus riches, doit se battre pour assurer sa survie dans un monde impitoyable. The Ascent va encore plus loin dans le thème avec une cité cyberpunk classique : une métropole tentaculaire, surpeuplée, crasseuse sous la lumière vacillante des néons. On ne nous épargne aucun cliché du genre.

En revanche, The Ascent réussit à se démarquer des autres jeux du même style car les développeurs de Neon Giant sont parvenus à créer un monde varié et vivant qui regorge de contenu. Peu importe où vous vous aventurerez, chaque endroit, chaque rue et chaque recoin semblent avoir bénéficié d'une attention considérable pour offrir aux joueurs un univers incroyablement détaillé. Le plus impressionnant (et quasi intimidant), c'est la taille de la carte. Le monde de The Ascent est gigantesque. On vous l'accorde, c'est un jeu en vue isométrique donc ça paraît moins vaste qu'en première ou troisième personne.

Mais la carte est tellement grande que vous passerez de bons moments simplement pour aller d'un endroit à l'autre. En vrai, la carte pourrait faire un tiers de ce qu'elle est et on aurait tout autant cette impression de densité folle, ce qui permettrait, au passage, de s'épargner un peu de cette errance sans but entre les missions.

The AscentThe Ascent

Pour ce qui est du combat, The Ascent se joue comme shmup multidirectionnel, c'est-à-dire, qu'il y a beaucoup d'action fluide soigneusement présentée avec un gameplay stimulant et réactif. Il importe peu que vous préfériez les mitraillettes, les armes de poing ou autres armes de guerre excessivement puissantes, le combat de The Ascent reste génial. Les mécaniques de déplacement du jeu ne font qu'accentuer ce superbe système. Ce n'est pas particulièrement facile, surtout avec l'IA des ennemis mais c'est décidément jouissif. En plus de ça, le jeu propose plein d'approches différentes pour aborder le combat.

En ce qui concerne les ennemis, le joueur sera confronté à une grande variété d'adversaires qui n'hésiteront pas à le tuer. La plupart manient des genres d'armes à distance. Ils savent utiliser le système de couverture. Ainsi, le joueur devra se cacher avant de tirer pour ne pas se rendre vulnérable à leurs tirs. En revanche, les ennemis plus solides qui utilisent des armes de mêlée se précipiteront vers vous. Le joueur sera forcé de bouger constamment mais c'est aussi ce qui rend le combat particulièrement stimulant. Il y a aussi des combats de boss, assez rares mais particulièrement éprouvants. Chaque boss possède un style de combat qui lui est propre et sera sans doute capable de tuer le joueur une ou deux fois avant qu'il ne réussisse à le vaincre. Ces combats restent très stimulants et intéressants.

Il convient donc de préciser que The Ascent n'est pas un jeu facile. Les premières de jeu pourraient vous faire penser le contraire, mais la difficulté va en crescendo. Vous mourrez un moment ou à un autre, c'est inévitable. Il n'y a rien de mal là-dedans. Même si la difficulté était un peu moins changeante, on réussirait à trouver les combats excitants mais l'aspect hardore du jeu fait de The Ascent un jeu de tir captivant.

The Ascent

Mais ce n'est pas tout ! The Ascent propose également aux joueurs quelques fonctionnalités propres aux RPG. Votre personnage peut être amélioré de plein de façons différentes pour s'adapter à votre style de jeu. Vous pourrez utiliser vos points de compétence pour augmenter certaines stats du personnage (la précision, la santé, les chances de coup critique, etc.), mais aussi utiliser le menu de personnalisation pour choisir les armes, armures et buffs de votre personnage. Tout votre équipement peut être looté dans le monde du jeu. Toutes ces personnalisations ont un impact réel sur le déroulement des combats. Par exemple, si vous aimez courir et tirer, il vous faudra améliorer votre compétence en fuite et privilégier les armes plus légères comme le SMG et le canon à main.

C'est suffisamment complexe pour donner aux joueurs de la variété sans pour autant les submerger (au contraire de la carte du jeu). Comme on l'a déjà dit, The Ascent est un jeu particulièrement vaste et il y a plein d'endroits à explorer. Malheureusement, la carte du monde est excessivement compliquée à tel point qu'on a l'impression qu'il faut un diplôme en cartographie pour s'en servir. Un seul conseil, utilisez le marqueur de quête pour vous déplacer, c'est bien plus facile à suivre.

En réalité, c'est très lié à la manière intrinsèque dont le jeu a été conçu. Neon Giant nous sert là un projet ambitieux avec The Ascent qui tape quasi systématiquement dans le mille. C'est un jeu magnifique qui semble vraiment vivant et très "cyberpunk". C'est ce qu'on attendait de Cyberpunk 2077. En revanche, il est possible que l'aspect hardcore du jeu effraye certains joueurs à la recherche d'une expérience plus décontractée mais ça complimente aussi parfaitement l'univers créé par les développeurs. Qui plus est, c'est une production qui émane d'un studio indépendant. Pour cette raison, on ne peut qu'acclamer The Ascent.

The Ascent
The AscentThe AscentThe Ascent
08 Gamereactor France
8 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

The Ascent, notre testScore

The Ascent, notre test

TEST. Written by Ben Lyons

Neon Giant vient tout juste de sortir un jeu ambitieux aux influences cyberpunks dans un monde vibrant et surpeuplé.



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.