Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Lego DC Super-Villains

Lego DC Super-Villains

Ça fait parfois du bien d'être vilain...

Facebook
TwitterReddit

Dès l'écran titre du jeu, le ton est donnée avec le morceau « Joker and the Thief » (de Wolfmother). On comprend qu'ici, le fun passera avant tout. Il suffit de lire le titre pour comprendre qu'on est ici en présence d'un titre Lego mettant en scène les Super-Vilains de DC, célèbres ou moins connus, tels que Lex Luther, le Joker ou encore Gorilla Grodd et King Shark. Mais ne vous inquiétez pas, certains de vos héros favoris feront aussi une apparition comme Green Lantern ou Batman, et seront même jouables à partir d'un certain moment.

En ce qui concerne l'histoire, elle nous a vraiment tenus en haleine. Tout droit issu de la version parallèle de la Terre, Terre 3, le Syndicat du Crime (ou CSA, pendant maléfique de la Justice League) débarque avec Ultraman, Super Woman, Owl Man (contreparties respectives des Superman, Wonder Woman et Batman) ainsi que d'autres. Nous ne vous gâcherons pas l'histoire, mais disons que nos vilains iconiques ont décidé de sauver la situation. Le seul reproche étant ici que nous avons passé un peu trop de temps à réunir l'équipe au lieu de passer à l'action...

Lego DC Super-Villains

La majeure partie de la trame est racontée par la célèbre journaliste de Metropolis, Lois Lane, accompagnée de son fidèle caméraman Jimmy. Ces cutscenes qui font le lien entre les missions, délivrent très bien le récit grâce à des dialogues bien écrits et même amusants par moments. Nous devons tout de même faire remarquer que l'écriture se permet quelques facilités, comme avec l'affrontement entre Shazam et son double maléfique Mazhas. Vous comprendrez en y jouant.

Les missions nous portent dans des lieux fantastiques et familiers des Comics, comme le STAR Labs ou Dinosaur Island. Ils sont tous bien conçus et très colorés. Le stage de Gorilla Grodd nous plonge dans une forêt vivante peuplée de singes tueurs, tandis qu'un autre level vous transporte dans une base ninja au fin fond d'une montagne...

Lego DC Super-VillainsLego DC Super-Villains

Mais tous n'est pas que beauté et ravissement, l'action a aussi sa part belle avec les combats de Boss. Ces affrontements vous placeront face à des figures légendaires DC comme Changelin par exemple. Le système de ces échanges est simple : esquiver jusqu'à avoir une opportunité d'attaque. Une formule simple mais très prenant et divertissante.

Comme vous pouvez vous en doutez avec un jeu Lego, les stages sont remplis de blocs à détruire, à reconstituer ou à collecter. Nous avons aussi apprécié les quelques nouveautés introduites dans la formule déjà bien établie, comme la possibilité de personnaliser entièrement l'aspect et les capacités de votre avatar.

Lego DC Super-Villains