Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Call of Duty: Black Ops 4

Call of Duty : Black Ops 4

Le meilleur opus de la licence depuis Modern Warfare.

Facebook
TwitterReddit

La franchise Call of Duty a débarqué dans nos consoles et nos PC en 2003 et depuis... beaucoup de choses ont changé. En effet, avec Call of Duty 4 : Modern Warfare, Infinity Ward a engagé la série dans une nouvelle voie. Un angle nouveau qui a été très apprécié des joueurs, mais qui a eu tellement de succès que ce fut difficile pour Activision de tenir le cap sans s'égarer. Car, sans être nostalgique, il faut quand même dire que les cartes sont devenues trop compliquées avec des designs qui privilégient la pensée tactique à la dextérité et aux réflexes. Le gameplay était beaucoup plus simpliste et beaucoup plus « terre-à-terre. » Cependant, avec Call of Duty: Black Ops 4, Treyarch semble vouloir revenir aux bases de la licence. Notamment en supprimant certains éléments technologique superflu et en retravaillant les mécaniques du jeu. C'est réussi : le résultat nous ramène tellement en arrière que l'on pourrait presque avoir un coup du lapin en démarrant la console.

C'est une évidence qui saute aux yeux après quelques minutes passé dans une partie multijoueur. La carte Milice, inédite à cet opus, nous rappelle par sa configuration les anciens jeux. Nous avons immédiatement su où les tireurs d'élite potentiels attendraient, quel type de couverture nous avions à portée et où se trouveraient les différents goulets d'étranglement. La plupart des lieux dans Black Ops 4 présentent un aspect étudié et réalisé pour attirer intuitivement différents types de joueurs vers des zones adaptées à leurs styles de jeu. De plus, les cartes sont prévues pour accueillir les capacités des différents agents (notamment les déplacements et le parkour). Il y a en tout quatre cartes Black Ops classiques qui font leur retour, plus Nuketown prévu en novembre : bref, il s'agit sans doute de la meilleur conception de world design dans la licence, depuis des années.

Les modes appréciés tels que Match à Mort, Assassinat et Domination sont évidemment tout aussi bien, tandis que les nouveaux modes : Controle et Heist, apportent un peu d'air frais à une sélection par ailleurs familière. Contrôle est fondamentalement une évolution du mode Domination où chaque équipe alterne entre attaque et défense de deux zones. Le problème, c'est que chaque équipe a 25 vies collectives par round, ce qui apporte une couche supplémentaire de stratégie au combat. C'est là que tous les spécialistes ont la chance de briller. Choisir des agents défensifs comme Torque ou Recon vous permettra de rester dans une zone spécifique tout en vous défendant et en combattant les vagues d'ennemis. Choisir des types offensifs tels que Firebreak et Battery en revanche facilitera la destruction de vos ennemis en frappant leur position ou en ayant le dessus sur les duels. C'est très amusant et ça pourrait facilement devenir l'un des modes les plus populaires, dès le départ.

Call of Duty: Black Ops 4

Heist est également nouveau dans Black Ops 4, mais devrait être familier pour ceux d'entre vous qui ont déjà joué à Counter-Strike ou Payday. Deux équipes tentent de voler un sac d'argent et de l'extraire. Vous ne commencez pas avec vos accessoires et vos armes habituelles, cependant. Chaque joueur commence avec seulement un pistolet et 500 $ au premier tour et vous devez ensuite utiliser cet argent pour améliorer votre équipement. Évidemment, de meilleures armes, équipements et avantages coûtent plus cher. Vous devrez donc décider de ce que vous voulez entre chaque tour. Extraire le sac vous donnera évidemment l'avantage de vous donner beaucoup plus d'argent lors du prochain tour, tandis que mourir vous fait perdre vos avantages. C'est un excellent mode pour ceux qui recherchent beaucoup plus de tension et un jeu un peu plus lent et tactique.




Le mot d'ordre pour les différents spécialistes présent dans le jeu, c'est l'équilibre. Que vous soyez un joueur agressif, plutôt défensif ou qui aime attendre dans un coin pour abattre le dernier debout : il y a un agent adapté à votre style de jeu. Nous n'affirmerons pas que les personnages ont le même charme que ceux d'Overwatch. Mais il est certains que Treyarch a du s'en inspirer. Chacun des protagonistes jouable possède des capacités et un équipement uniques. Vous aimez passer à l'offensive et surprendre vos ennemis ? Alors vous vous amuserez beaucoup avec Grav Slam et le Grapple Gun de Ruin. Vous êtes plutôt du genre soutien ? Alors le Tak-5 de Crash vous soignera, ainsi que vos coéquipiers proches. Pour être plus concis, chaque agent a les moyens techniques de changer le cours d'une partie, pour peu que vous le maîtrisiez. Le seul inconvénient, c'est que certaines capacités de spécialistes sont totalement obsolètes dans certaines situations. Plus précisément, dans certains modes de jeu. Par exemple, la barrière déployable de Torque est totalement inutile dans les matchs à mort. Dans le mode Contrôle, cependant, c'est clairement l'équipement sur lequel peut reposer une stratégie d'équipe. Dans les faits, ce léger déséquilibre n'est pas vraiment un gros problème. Cela permet toutefois de comprendre pourquoi il y a aussi peu de mode de jeu dans d'autres titres similaires, comme Rainbow Six: Siege. 

Call of Duty: Black Ops 4

Vous familiariser avec les différentes capacités ne devrait pas non plus être un gros problème. Notamment grâce au mode appelé Spécialiste HQ qui fonctionne à la fois comme un tutoriel et comme un moyen d'introduire le lore des personnages. Ce n'est pas vraiment une campagne, mais Treyarch n'a pas lésiné sur les impressionnantes cinématiques entre chaque segment. Ils prennent définitivement de l'inspiration d'Overwatch en essayant de donner à chaque spécialiste des personnalités et une histoire à travers des courts-métrages et des dessins animés. Mais, étant donné que c'est bien fait, on ne peut pas s'en plaindre !

De plus, le jeu est doté d'un système de personnalisation des équipements ! Vous pouvez doter votre soldat des armes, des accessoires, de l'équipement, des avantages, des scores et des jokers que vous souhaitez. Il y a une surabondance de choix, chaque arme ayant son propre système de progression et ses propres gadgets. Dans le milieu des FPS, Call of Duty est reconnu comme une des licences ou les armes sont les plus appréciables : cet opus ne fait donc pas exception. Vous pouvez sentir le coup de fusil de chasse, frissonner avec le souffle d'un fusil de précision, chaque petit détail a été travaillé avec soin. Nous n'en attendions pas moins de Treyarch sur ce coup-là. 

Malheureusement, tout n'est pas forcément rose dans ce nouveau Call of Duty. Nous avons joué au jeu avant la mise à jour de lancement, mais nous espérons que d'ici là, certaines armes seront rééquilibrées. La visée automatique est toujours présente et permet de rendre les tireurs d'élite surpuissants. Il est extrêmement frustrant d'être victime d'un tir isolé par un tireur d'élite qui a à peine visé avant de tirer (problème particulièrement répandu sur les consoles en raison de l'aide à la visée). Il existe également quelques autres exemples d'armes que nous avons aimées/détestées selon de quel côté du canon nous nous trouvions. On espère que les employés de Treyarch respecteront leurs promesses en ce qui concerne la rapidité des équilibrage et des mises à jour à venir. 

Tous les aspects du jeu ne suivent pas la recette des anciens titres de la franchise à la lettre cependant. On parle évidemment bien sûr de la guérison manuelle ! Terminé l'époque où notre personnage était guéri comme par magie quelques secondes après avoir enduré une rafale de mitraillette. Maintenant, il faut désormais de poignarder avec une seringue, et perdre quelques secondes d'attention, pour se remettre en pleine forme. Depuis le système de progression de Modern Warfare, c'est sans doute l'un des meilleurs changements apportés à Call of Duty. Cela demande désormais une bonne maîtrise et un excellent timing pour enchaîner les duels et survivre à plusieurs adversaires. En effet, le temps de guérison est à peu près aussi long que le rechargement d'une arme lourde, il faudra donc prévoir de ce mettre à l'abri. 

Rajoutez le fait de pouvoir tirer tout en effectuant d'autres actions à une main, ainsi que la nouvelle option de carte « Brouillard de Guerre » et vous l'aurez compris : Call of Duty Black Ops 4 est sans aucun doutes la meilleure expérience multijoueur de la licence. Mais qu'en est-il du mode zombie et de Blackout ? 

Call of Duty: Black Ops 4Call of Duty: Black Ops 4