Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Yakuza 6: The Song of Life

Yakuza 6 : The Song of Life

La saga criminelle en monde ouvert de Sega fait son retour.

Facebook
TwitterReddit

La série Yakuza s'est fait connaître il y a quelques années maintenant mais c'est avec la sortie de Yakuza Kiwami et Yakuza 0, l'année dernière, que la saga s'est vraiment fait connaître du grand public. Les deux jeux ont fait un excellent travail en introduisant de nouveaux joueurs dans le monde fou de Kazuma Kiryu : le protagoniste de la licence. Les habitués, eux, ont pu avoir un aperçu de ce qu'il était possible de faire avec la puissance de la PlayStation 4. Yakuza 6 : The Song of Life a-t-il les moyens d'égaler les ventes des opus précédent ? Il y a de fortes chances.

Yakuza 0 était un préquel et Kiwami, un remake du jeu original. Le passage de Yakuza 6 dans un cadre moderne peut sembler effrayant, mais ce n'est un pas un gros problème, rassurez-vous. Bien évidemment, vous risquez de ne pas reconnaître des personnages de la série, ou de ne pas comprendre certaines références. Le récit de The Song of Life fait toutefois l'effort de combler nos lacunes dans le scénario avec des séquences de flash-back, l'histoire reste donc largement compréhensible.

Après avoir pris connaissance de ce qui s'est passé à la fin de Yakuza 5, nous voyons la police accuser Kiryu pour les crimes qu'il a commis. Ce dernier ne souhaite qu'une chose : prendre un nouveau départ. Il plaide donc coupable et purge sa peine en prison. À sa libération trois ans plus tard, il apprend que sa fille adoptive Haruka vient de donner naissance à un enfant, mais également qu'elle est dans le coma suite à un accident. Kiryu démarre alors une enquête pour découvrir l'identité du père et comprendre ce qui est arrivé. Il ne sait pas encore que cette histoire finira par le ramener dans le monde des Yakuza, où les ennuis l'attendent.


La bonne nouvelle, pour les nouveaux joueurs, c'est qu'il y a des choses qui ont drastiquement changé durant ces trois ans passés à l'ombre. Les familles ont de nouveaux leaders, vos vieux amis ont trouvé une autre manière de vivre et de nouveaux conflits ont fait surfaces. Cela va nous amener à rencontrer un tas de nouveaux personnages, connaître la série va certainement aider et améliorer l'expérience, mais nous sommes sûrs que tout le monde aura beaucoup de plaisir à y jouer.

Yakuza 6: The Song of Life

Une des raisons à cela est que Yakuza 6 est aussi bizarre, amusant et à la hauteur de ses prédécesseurs. Kiryu a du mal à comprendre la technologie moderne et a du mal à faire face à son rôle de grand-père et c'est souvent hilarant. L'univers, ici, est plus vivant et plus dynamique, surtout depuis que la saga s'est débarrassée des séquences stériles remplies de texte.

Ce n'est pas pour autant que le rythme de l'histoire est parfait. Les jeux Yakuza ont toujours été friands de longues cinématiques : ce sixième opus ne fait pas exception. Regarder une scène assez longue, jouer peut-être juste une trentaine de secondes, puis devoir regarder une autre cinématique tue le rythme (et cela arrive à plusieurs reprises).

Fort heureusement, ce n'est pas aussi grave que ça en a l'air, notamment après quelques chapitres. Avoir l'occasion d'explorer des régions comme Hiroshima et Tokyo dans une époque moderne est assez agréable, principalement grâce à un open-world bien conçu. Si vous voulez faire une pause dans l'histoire, pourquoi ne pas allez manger un morceau quelque part ? Cela vous permettra d'acquérir plus d'expérience et d'obtenir un bluff temporaire. Vous pouvez aussi vous balader pour trouver des missions secondaires fascinantes, chercher des objets à collectionner, combattre des ennemis errants ou participer à un (des nombreux) mini-jeux. Toutes ces options sont disponibles rapidement et si les différentes zones ne sont pas aussi grandes que ce à quoi vous vous attendiez : Sega a opté pour la densité. La plupart des rues et des places ont quelque chose avec lequel on peut interagir. Une approche des développeurs que l'on apprécie, elle permet en effet de rendre l'univers plus vivant.

Les missions secondaires et les mini-jeux sont sans aucun doute la meilleure partie de Yakuza 6. On y retrouve des scènes drôles et des mécaniques de gameplay qui donne envie de les réaliser. On a chassé des calamars géants avec une lance, combattu une bande de mec en portant un costume de mascotte, fait une partie de base-ball et bien plus encore. Ce jeu regorge de contenu et vous en donne pour votre argent.

Yakuza 6: The Song of Life
Yakuza 6: The Song of LifeYakuza 6: The Song of LifeYakuza 6: The Song of Life