Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
tests
Hello Neighbor

Hello Neighbor, le test

Le simulateur coloré d'invasion à domicile de Dynamic Pixel a été officiellement lancé cette semaine.

Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus

On dirait que Hello Neighbor existe depuis longtemps, puisque les YouTubers évoquent depuis des mois le jeu indépendant de Dynamic Pixels et ses différentes versions préliminaires en Early access. Ça ressemble beaucoup à ce que nous avons déjà vu dans ces premiers stades alpha et bêta, donc les fans qui sont restés sur le jeu depuis le début avancent en terrain connu, mais pour les débutants, ça signifie se familiariser avec tous les choses étranges et merveilleuses que le jeu vous balance.

Pour ces joueurs non-initiés, voici un peu d'introduction quant à la prémisse de Hello Neighbor : vous êtes un narrateur anonyme et votre tâche est simplement d'entrer dans le sous-sol de la maison de votre voisin. Comme vous pouvez vous y attendre, il n'est pas très content et donc, il fera tout pour vous trouver et vous rattraper, en s'adaptant à vos habitudes pour essayer de garder une longueur d'avance. Continuez à entrer par la porte d'entrée, par exemple, et il y placera des pièges et des caméras et il patrouillera plus à fond dans cette zone.

Alors que les versions précédentes vous ont tout simplement poussé dans vos retranchements en vous faisant traverser la rue depuis les différentes maisons qui ont été introduites avec chaque mise à jour, dans le jeu complet, il y a une approche beaucoup plus structurée. Divisé en trois actes, le premier vous voit explorer la maison comme un enfant pour savoir ce qui se passe après avoir entendu des bruits étranges en passant, tandis que dans la seconde, vous mettez tout en œuvre pour échapper de la maison et dans la troisième, vous essayez de vous y infiltrer à nouveau (sauf que cette fois, c'est une grande forteresse, comme dans la beta 3). Un récit s'étaye tout au long de ces trois parties, bien que sans dialogue ni explication, on nous laissent avec de vagues cinématiques qui sont ouvertes à la spéculation.

Hello Neighbor

Si vous vous attendiez à ce que les mouvements soient peaufinés dans le jeu complet, alors vous serez probablement déçu. Il y a en effet encore beaucoup de pépins et de bugs, qu'il s'agisse d'objets jetés à travers les murs, de problèmes d'écrêtage ou simplement du fait de rester coincé dans l'environnement et puis, les visuels ne sont pas bien plus peaufinés non plus. Il y a toujours eu ce style de dessin animé coloré distinctif, mais ce n'est pas aussi raffiné que d'autres jeux avec une approche similaire et les objets manquent souvent de détails ou sont généralement un peu déchiquetés.

Les contrôles sont eux aussi toujours aussi rigides s'avèrent (trop) souvent frustrants. Au début de l'acte 1, par exemple, on vous voit grimper sur une étagère penchée, mais pour une raison quelconque, il y a une grande lutte interne dans l'esprit du protagoniste entre aller de l'avant et rebondir sur le sol. Sans parler de la physique, qui est fatigante, car quand vous arrivez au sommet de l'étagère, vous devez empiler trois boîtes les unes sur les autres pour grimper sur le toit, mais si vous en placez une légèrement décentrée (c'est difficile de juger où vous devez le laisser tomber de toute façon), tout va alors dégringoler.

Hello Neighbor

La majorité des puzzles sont délicats et flous dans le jeu, bien que nous ne puissions pas le critiquer pour ce dernier. Ceux qui aiment un bon puzzle adoreront savoir où aller et quoi faire, d'autant plus qu'il y a ces moments classiques où vous voyez quelque chose dont vous avez besoin derrière une porte et ensuite vous devez trouver comment l'atteindre.

Hello Neighbor
Hello NeighborHello Neighbor
Hello Neighbor