Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands /
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
The Sims 4

Les Sims 4, le test sur consoles

Que vaut la simulation de vie loin de son confort habituel incarné par le clavier et la souris ?

Le jeu « Les Sims » a toujours donné l'impression d'être un jeu au potentiel illimité. Une expérience interactive où vos rêves d'effectuer une carrière de criminel, de devenir un propriétaire de manoir de luxe ou un homme séduisant auprès de ces dames peuvent se réaliser. Ceux d'entre nous qui jouent principalement sur consoles sont toujours perdants. Ces épisodes sont souvent en effet moins libres d'un point de vue scénaristique et s'adressent à une foule plus décontractée tout en manquant de profondeur et de variété. La dernière version des Sims 4 portée sur consoles ne suit pas le même chemin et vise à apporter une expérience PC complète dans nos salons, y compris des éléments qui n'étaient pas présents au lancement du soft sur PC en 2014.

Pour ceux qui découvre la série depuis le lancement du quatrième chapitre, nous allons d'abord essayer de vous mettre vite fait au courant. Bien que le gameplay, comme une figure semblable à Dieu dans la vie de vos esclaves virtuels, soit à peu près pareil, quelques ajustements ont bien fonctionné avec des choses qui ont fait du bien. Les Sims peuvent désormais effectuer des tâches multiples leur permettant, par exemple, d'étudier et de socialiser en même temps, ce qui facilite grandement la gestion de leurs besoins. Le mode « Build » a également été amélioré, ce qui vous permet d'ajouter des « chambres stylisées » entièrement meublées à votre maison, parfaites pour les stylistes. Le mode création de personnages a également été revu et les Sims ont maintenant embrassé l'ère du téléphone portable qui leur permet de lancer des fêtes et de partir une journée en excursion avec aisance.

The Sims 4

Cela ne veut pas dire que la franchise fait un pas en avant avec Les Sims 4. Les véhicules sont désormais absents, ce qui supprime un des moyens les plus simples de se déplacer ainsi que beaucoup de nos options de personnalisation. Les Sims 3 aussi présentaient plus d'environnements ouverts au-delà de vos maisons de Sims et se déplacer entre eux était simple et transparent. Les parties du jeu « Les Sims 4 » semblent plus fragmentées et sont souvent séparée par de longs écrans de chargement, ce qui engendre souvent un débordement du flux global. Bien que le dernier chapitre ne présente que quelques erreurs, le gameplay est toujours là et si vous avez trouvé de la magie dans l'une des versions précédentes, vous devriez trouver quelque chose à apprécier dans celui-ci.

Peut-être que le plus grand défi auquel Maxis a été confronté lors de la préparation pour consoles portables était de transposer l'expérience Les Sims pour la manette. Les Sims, comme beaucoup d'autres jeux de simulation de vie sur PC, se manipulent magnifiquement bien avec une souris et un clavier, ce qui fait que naviguer dans son groupe de menus semble rapide. La même chose ne peut être dite quand on doit répéter la chose avec le stick analogique de la manette Xbox One (la plate-forme sur laquelle nous avons joué), qui était maladroit et terriblement ennuyeux. Le mode « Build », en particulier, paraissait plus fastidieux en utilisant le stick analogique pour guider le curseur et nous nous retrouvions souvent à sélectionner des options non souhaitées. Cependant, il y a quelques raccourcis sur manettes et ceux-ci permettent des interactions plus rapides. Par exemple, si vous maintenez les touches LB / RB enfoncées, vous pourrez modifier la vitesse du temps et appuyer sur le pavé directionnel du haut et du bas pour afficher les différents étages dans votre maison.

Les écrans de chargement longs ont entravé notre expérience. Comme nous l'avons mentionné précédemment, ceux-ci arrivaient souvent lorsqu'on changeait de zones, en changeant pour aller en boîte de nuit ou dans la maison d'un ami. Nous avons également rencontré un ralentissement important pendant la transition entre les zones ou lorsqu'on utilisait le stick analogique pour zoomer et dézoomer. Par contre, en dehors de ces défauts mineurs, nous n'avons rencontré rien de révolutionnaire ; c'est juste dommage que ces problèmes n'aient pas été résolus complètement. Visuellement, Les Sims 4 est presque identique à son homologue sur PC, mais comme le titre ne présentait que des améliorations marginales à l'époque en 2014, les graphismes paraissent assez obsolètes. Cela a toujours été un problème avec la série « Les Sims », néanmoins, l'objectif a toujours été de s'appuyer sur l'expérience avec des expansions plutôt que de sortir fréquemment des versions numérotées de la série.

The Sims 4The Sims 4

Alors que la version console rivalisera de plusieurs façons avec son homologue sur PC, il lui manque cruellement un contenu créé par l'utilisateur. Les Mods et contenus personnalisés ont donné au titre un nouveau souffle et ouvert un nouveau facteur de partage entre les joueurs. Le fait que cet aspect soit absent de la version PC la rend beaucoup plus séduisante, d'autant plus qu'à ce stade, il y a toute une richesse de contenus qui ne demandent qu'à être extraits d'internet. Alors que Maxis n'a pas encore commenté si cela arrivera ou non dans le futur, nous avons vu « Fallout 4 » apporter des Mods à la console, donc il y a un peu d'espoir.

Bien sûr, nous ne pouvons pas parler d'un titre des Sims sans mentionner les expansions. Le jeu arrive avec une multitude de mises à jour intégrées au lancement et il existe également quatre packs DLC pour la version console, le plus important étant l'extension « Vie Citadine » qui permet à vos Sims de déménager dans la grande ville et d'acheter des appartements. Les trois autres sont surtout esthétiques avec le plus intéressant, le pack « Vampires », qui est malheureusement arrivé trop tard pour Halloween, décevant...

Vous devez également garder à l'esprit les dépenses que vos portefeuilles devront supporter si vous voulez mettre la main sur ce DLC vieillissant. L'extension « Vie Citadine » est actuellement proposée au prix de 34,90€ et « Vampires » à 17.99€. Vous pouvez acheter différents forfaits pour réduire le coût global, mais ce prix semble terriblement élevé quand on considère leur âge et le nombre de grands jeux que vous pouvez acheter pour le même montant que la dernière expansion. Le fait que le contenu soit disponible depuis longtemps pour les lecteurs PC nous amène à nous demander pourquoi cela n'était pas inclus dans le jeu sur console. Acheter tous les DLC disponibles au lancement et donc avoir une expérience complète fera plus que doubler le coût global et cela ne semble pas être d'une grande valeur. Pour « Les Sims », avoir un titre à part entière pour consoles est certainement un gros problème, mais malheureusement, il pâlit en comparaison de son homologue sur PC qui est nettement supérieur.

The Sims 4

Le manque de contenu créé par l'utilisateur et un système de contrôle maladroit apportent un désavantage flagrant. Cela couplé avec le fait qu'il n'apporte rien de vraiment nouveau à la série, il est difficile pour ceux qui possèdent les deux systèmes d'en recommander un. Cependant, si vous ne possédez pas de PC et que vous n'avez pas encore testé les Sims 4, alors vous voudrez peut-être y jeter un coup d'œil car il y a toujours un jeu de Sims solide sous ses failles, grâce à un mode de construction amélioré, des nouvelles fonctionnalités et un mode de personnalisation de personnages remanié.

The Sims 4The Sims 4
06 Gamereactor France
6 / 10
+
Première véritable expérience Sims complète sur consoles,toujours aussi addictif pour les amateurs de la simulation de vie...
-
Contrôles moins fluides que sur PC, Pas d'outils de personnalisation poussé ou de mods, les temps de chargements à rallonge, le jeu a tout de même 3 ans !
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor