Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands /
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Planet of the Apes: Last Frontier

Test de La Planète des Singes : Last Frontier

Il est relativement passé inaperçu, et on comprend pourquoi...

La Planète des Singes : Last Frontier n'a pas forcément beaucoup fait parler de lui avant son lancement sur PlayStation 4 cette semaine. Si le résultat est quelque peu frustrant, le titre demeure une tentative intéressante de créer une expérience interactive et cinématographique significative. Malheureusement insuffisante dans plusieurs domaines clés. On a le droit ici à un récit branché, mais pour une grande partie du jeu, il semble que vos décisions ne pèsent pas réellement sur les situations, vos choix alimentant principalement la conclusion où il y a de multiples résultats et scénarios qui se jouent.

Le jeu se situe chronologiquement entre La Planète des singes : L'Affrontement et La Planète des singes : Suprématie, autour de l'année 2020. On retrouve ce schéma quasi « occidental » qui voit deux camps s'opposer et avec qui vous pouvez interagir. Mais le conflit intéressant n'est pas vraiment entre les humains et les simiens, mais plutôt à l'intérieur de chacune des factions. Les survivants de la ville reçoivent la visite de deux "chasseurs de singes", qui prêtent leur aide à la cause, alors que la tribu des singes se débat avec sa direction pendant que le fils aîné du chef Khan veut chasser dans les plaines où les humains Vivent car l'hiver a sevré la tribu. Vous incarnez Bryn, le deuxième fils de Khan, et Jess, le chef de l'établissement humain après la mort de son mari. Au début, aucun groupe n'est conscient de l'autre, mais des événements déclenchent une collision massive.

Planet of the Apes: Last Frontier

Last Frontier est peut-être un premier regard sur le genre de pièces de compagnon interactif que nous pourrions voir à côté des grands longs métrages dans le futur. L'interaction est limitée aux choix que le joueur fait au cours des dialogues en tant que Jess et Bryn, avec l'apparition occasionnelle de QTR pour appuyer des actions comme, par exemple, tirer avec une arme (ou s'abstenir). Cela signifie que vous pouvez inviter vos grands-parents à jouer le jeu s'ils sont dans la franchise (après tout, il a commencé dans les années 1960), ce qui n'est pas une mauvaise chose. Si Telltale Games s'est éloigné des énigmes et de l'exploration dans leurs jeux, cela va certainement plus loin, en éliminant toute sorte d'exploration des personnages ou de résolution de problèmes. L'avantage de cela est que le rythme est toujours là (sauf si vous réfléchissez un peu plus longtemps à vos réponses, car cela met simplement le jeu en pause), et le joueur a toujours droit une représentation cinématographique.

Comme avec les titres de Telltale, vous pouvez suivre les avis extérieurs, et il est également compatible PlayLink donc tout smartphone permettra aux joueurs de vous joindre, bien que les avantages de l'application soient très peu nombreux (il y a un peu de contexte). Tous les joueurs doivent être d'accord si un coup ou une action doit être pris, ce qui pourrait rendre certaines situations intéressantes lorsque que vous essayerez de décider quoi faire dans les quelques secondes disponibles. C'est une excellente façon d'expérimenter un jeu comme celui-ci, même si, étant donné le design, cela signifie que l'expérience sera quelque peu plus longue que celle d'un jeu a faire en groupe (près de trois heures).

Planet of the Apes: Last Frontier
Planet of the Apes: Last Frontier
Planet of the Apes: Last FrontierPlanet of the Apes: Last FrontierPlanet of the Apes: Last Frontier