Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands /
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Hitman

Test de Hitman: Patient Zero

L'Agent 47 est de retour dans des missions qui sembleront familières à certains d'entre-vous...

IO Interactive a été récemment libéré par l'ancien propriétaire Square Enix, et le studio de Hitman a dû se débrouiller après un accueil commercial tiède de la dernière sortie épisodique d'Agent 47. Le studio prépare une deuxième saison de contenu suivant les événements de la première, mais en attendant, la société a publié une nouvelle édition (finale ?) de Hitman sur PC, PS4 et Xbox One, cette fois complétée par une deuxième campagne. (Un aparté : nous avons joué à la version Xbox One X et ça a l'air bien avec les assets 4K, bien qu'il nous ait parfois fallu plus d'une tentative pour démarrer le jeu pour une raison inexplicable).

La campagne est un peu exagérée pour être honnête, car nous parlons de quatre missions, chacune se déroulant sur une carte reconvertie, similaire à la façon dont IO Interactive a géré d'autres DLC, en réaménageant les sandbox existantes avec de nouvelles fonctionnalités. Tout en faisant quelque chose de similaire à d'autres missions dans des lieux repensés, Patient Zero a un peu plus de substance, avec des cinématiques courtes mais lisses et une histoire cohérente qui lie l'ensemble. Il est accessible dans le cadre de l'édition Jeu de l'année (qui inclut également des packs de personnages), donc vous ne pouvez acheter ce contenu que si vous avez déjà la totalité de la saison.

C'est une mise à jour de 20 €, donc ces nouvelles missions ne sont pas vraiment bon marché, mais au moins il y en a quatre, et malgré un démarrage lent, IOI a un peu brouillé les choses en introduisant le changement de rythme pour garder les joueurs en haleine. Cependant, si vous avez beaucoup joué à la première saison, vous risquez peut-être de ressentir un peu de fatigue à l'heure actuelle, et en plus de la tarification, cela pourrait suffire à vous rebuter.

Si vous décidez de franchir le pas, vous effectuerez avec 47 quatre missions dans des endroits familiers. L'histoire de Patient Zero est complètement indépendante et, lorsqu'elle est considérée selon ses propres termes, elle fonctionne absolument. En effet, c'est comme ça que vous devez traiter ce contenu secondaire, parce qu'autrement il est impossible de trouver un sens au vu des évènements passés.

Hitman

La première des quatre missions est plutôt banale. Nous sommes de nouveau à Bangkok à l'hôtel vu pour la première fois dans l'épisode 4, et nous devons sortir deux cultistes qui ont le projet de libérer une sorte de peste terrible sur le monde, mais en dépit du récit intéressant, la mission est en fait assez banale dans la plupart des autres aspects. Non seulement l'exécution du niveau était assez standard, mais il y avait d'étranges problèmes audios qui persistaient, nous entendions des fragments de conversations entre deux personnages qui se trouvaient à un étage différent de nous par exemple. Notre premier souci était que depuis le changement de régime, le contrôle de la qualité avait glissé, mais heureusement, les choses ont repris à partir de là.

La deuxième mission nous a fait revoir Sapienza pour la troisième fois (la mission principale de la campagne étant la première, et aussi l'une des deux cartes réutilisées dans Summer Bonus Episode), mais la plupart de l'action a eu lieu près de la jetée et plutôt éloignée de la zone principale que les joueurs auront exploré plus en profondeur de l'autre côté de la ville, il n'y avait ainsi pas trop de « déjà vu ». La mission n'était pas très originale, bien que nous ayons dû attendre qu'un certain événement ait eu lieu avant d'agir, ajoutant une nouvelle dimension à la procédure.

La troisième mission nous a amenés à la ferme du Colorado, mais la dynamique a encore changé, car cette fois nous prenions nos informations de loin, identifiant des cibles en utilisant les descriptions fournies par Diana avant de les abattre avec un sniper. Certaines des descriptions étaient un peu vagues, et IOI a utilisé quelques bonnes idées bon marché pour garder 47 en haleine, mais autrement cette mission relativement était très simple et a offert un autre changement bienvenu de rythme.

HitmanHitman

La quatrième est celle qui met vraiment du piment a ce contenu additionnel, bien que nous ne voulions pas le gâcher en vous révélant des informations. Il y a une solution élégante au puzzle meurtrier présenté par IOI, les évènements ne se déroulent pas comme vous l'avez prévu- et nous vous conseillons de le laisser cela se produire, juste pour que vous puissiez découvrir ce qui se passe ensuite et vous devrez ainsi penser par vous-même. Nous allons juste vous teaser avec la notion que vous pourriez finir par jouer Hitman d'une manière que vous auriez pu faire une ou deux fois dans le passé, mais cela n'est généralement pas encouragé. C'est une conclusion vraiment intéressante à l'histoire et la variation de gameplay qu'elle ajoute rend vraiment la nouvelle campagne complète.

Dans l'ensemble, c'est une solide campagne de quatre missions, et nous avons aimé jeter un dernier coup d'œil à ces cartes, mais maintenant il est temps pour nous et IOI d'avancer et d'emmener Hitman vers de nouveaux endroits, plutôt que de ressasser les vieux atouts qui ont en fait un très bon jeu en premier lieu. Le prix est un peu élevé compte tenu de la quantité de recyclage qui est faite, mais si vous êtes arrivé si loin et que vous voulez une dernière sortie avec 47 avant l'apparition d'une nouvelle série de cartes et de missions, la variété de gameplay de Patient Zero vaut vraiment la peine.

07 Gamereactor France
7 / 10
+
Un gameplay varié, des cinématiques de toute beauté, une mini-campagne intéressante...
-
Quelques problèmes audio dans le premier niveau, nous connaissons trop bien les cartes maintenant, des missions inégales...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor