Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
FIFA 18

FIFA 18

Le meilleur FIFA de tous les temps ?

FIFA 18FIFA 18

On ne va pas tourner longtemps autour du pot : ce FIFA 18 est tout simplement pour nous le meilleur jamais proposé par EA ! A commencer par son gameplay raffiné qui voit la créativité des joueurs récompensé par des buts d'anthologie. Si l'avantage est à l'attaque, rassurez-vous les rencontres restent équilibrées, du moins entre deux adversaires de même niveau. Concernant son rendu visuel, il s'agit tout simplement du plus grand bond en avant de cette génération. Niveau contenu, rien à redire non plus. Le mode le plus prisé par les joueurs, à savoir FIFA Ultimate Team, n'a jamais été aussi complet. Même le mode Carrière a été renforcé par de nombreuses nouvelles mécaniques, notamment par l'arrivée de dialogues et de cinématiques. Que dire enfin de la seconde saison de L'Aventure d'Alex Hunter. Plus mature que l'an dernier, il offre des passages intenses et on ne s'en lasse pas. Alors oui, pour nous il ne fait aucun doute que la mouture annuelle est la plus aboutie de tous les temps !

Gameplay
Abordons d'abord l'aspect le plus crucial pour une simulation sportive (mais aussi pour tous les jeux vidéo en général), à savoir son gameplay. Pas de révolution ici, EA s'appuie sur les fondamentaux de l'opus précédent qui s'était pas mal renouvelé et avait redressé la barre après deux épisodes (FIFA 15 et 16) plutôt décevants au regard de l'historique récent de la série. Encore plus réaliste, plus équilibrée et savamment peaufinée par petites doses (contrôle, déplacements des joueurs, réactivité...) le titre bénéficie de surcroit de nouvelles animations. La différence de gabarit entre les joueurs impacte désormais mieux leur mobilité, les accélérations, les dribbles et la qualité des passes gagnent également en réalisme. La disparité des caractéristiques des joueurs est plus visible et procure une expérience plus plaisante que jamais. Cela est aussi évident en faisant face à l'IA où vous ne rencontrerez pas la même résistance contre le Paris Saint Germain que contre Amiens ou Angers, avec tout le respect qui est dû à ses deux valeureuses formations de notre championnat.

FIFA 18 introduit un nouveau système de dribbles, plus sensible aux contrôles du joueur. Avec des footballeurs doués dans ce domaine, comme Messi ou Neymar par exemple, il est possible de dribbler et de changer de directions avec beaucoup plus d'aisance. Pour ce faire, une simple pression peut suffire pour éliminer un adversaire. Les centres ont également été améliorés, il est maintenant plus facile de choisir le lieu de destination de la balle même si ce nouveau système demande un petit temps d'adaptation.

On notera aussi les changements rapides ou encore les nouvelles animations qui permettent des réactions plus dynamiques, plus fluides. Très important également : nous n'avons jamais rencontré de soucis techniques ou glitchs étranges, et ce durant les dizaines d'heures passées sur le titre...

Cependant, nous n'avons que modérément apprécié le changement opéré au niveau des passes. Elles sont trop automatiquement dirigées vers les coéquipiers, même si vous ne pointiez pas dans leur direction, au détriment de la liberté de jeu. Nous avions préféré le « entre-deux » de la version précédente. Mais n'hésitez pas à passer en manuel si vous estimez être trop assistés à ce niveau-là...

Ambiance et rendu visuel
FIFA 17 marquait le passage d'EA Sports au moteur Frostbite, permettant alors l'implantation de cinématiques et de meilleurs détails graphiques. Du moins c'était la promesse faite à l'époque car dans la réalité, la différence n'était pas si évidente. Mais cette année, on constate clairement les bienfaits dudit moteur, FIFA 18 offrant des graphismes assez impressionnant il faut bien le dire. Notamment en ce qui concerne la lumière, les animations et les détails (pelouse, transpiration, plis des maillots). C'est évidemment encore plus saisissant avec le HDR.

L'opus annuel ajoute cette saison de nouvelles cinématiques avant, pendant et après les matches. De nombreuses célébrations également, que ce soit le Hot Line Bling d'Antoine Griezmann ou le Charo de Blaise Matuidi. Certaines impliquant même les plus directement les supporters.

En plus d'une meilleure reproduction des décors et des ambiances spécifiques aux différents stades, FIFA 18 s'est surpassé quand il a fallu modéliser les joueurs phares de la discipline, ainsi que les coachs. Vous venez sans doute de Zinédine Zidane et de son physique de prof de maths de l'an dernier, tout ceci a été corrigé. Pour une immersion et un réalisme inédits.

FIFA 18FIFA 18FIFA 18
FIFA 18FIFA 18
FIFA 18FIFA 18FIFA 18