Français
Gamereactor
tests
Deathloop

Test de Deathloop : Un candidat sérieux au meilleur jeu de l'année ?

Après Dishonored, Arkane sort une nouvelle merveille en ce mois de septembre.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Il y a quelques semaines, nous vous avions partagé nos impressions finales du dernier jeu d'Arkane, Deathloop. Nous avons pu y jouer un peu avant sa sortie, ce qui nous a permis de lever les derniers doutes que nous avions sur son scénario notamment. A quelques jours de son lancement, nous sommes totalement rassurés ; Deathloop est la meilleure expérience jamais proposée par Arkane !

HQ
DeathloopDeathloop

Nous n'étions pas rentrés dans certains détails lors de notre dernier aperçu pour ne rien vous spoiler. Sans le faire non plus aujourd'hui, on va néanmoins vous situer un peu plus l'histoire. Deathloop vous fait incarner Colt, un homme se réveillant sur une plage avec aucun souvenir de qui il est, ni d'où il vient. Vous réalisez rapidement que vous êtes l'ennemi public numéro un de cette étrange île nommée Blackreef. Mais pourquoi ? Il se trouve que Colt cherche à éliminer huit individus, appelés les Visionnaires. Mais pourquoi ?

Après un étrange incident, Blackreef s'est retrouvée bloquée dans une boucle temporelle, boucle que ces huit personnages maintiennent active. Colt est l'une des deux personnes sur Blackreef qui se souvient des évènements entre les réinitialisations, la seconde est sa rivale assassine et, surtout, protectrice des Visionnaires : Julianna. La paire est donc piégée dans un purgatoire vicieux, un cycle sans fin. Colt n'en peut plus et cherche à briser la malédiction, ce qui le force à se salir les mains mais aussi et surtout à mourir de nombreuses fois pour emmagasiner la connaissance et le savoir-faire nécessaires pour se débarrasser de toutes ses cibles en moins d'une journée... avant que la boucle ne reparte de zéro !

Pour faire fonctionner ce scénario, Arkane a créé quatre niveaux : Karl's Bay, Fristad Rock, Le Complexe et Updaam. Tous ces lieux peuvent être visités le matin, le midi, l'après-midi ou la soirée. Autrement dit, cela fait un total de 16 niveaux à explorer, avec chaque fois des subtilités et de l'équipement différents. Le fait étant que vous n'avez aucun contrôle sur la progression d'une journée. Vous pouvez partir pour Updaam le matin, puis à Karl's Bay le midi pour ensuite revenir à Updaam l'après-midi etc mais impossible de revenir en arrière. C'est la fin des boucles qui vous renvoie au début, ou la fin d'un niveau en soirée.

Deathloop

Avec un système de boucle aussi proéminent, on a le droit de s'inquiéter pour la progression. Arkane a résolu le problème en permettant que toutes les informations que vous rassemblez sont sauvegardées entre les boucles. Par exemple, si vous trouvez le mot de passe pour un coffre-fort pendant une boucle, vous le retiendrez pour toutes les suivantes et aurez ainsi accès à ce qu'il contient. Cependant, cela ne s'applique pas aux armes ni à l'équipement en général. Pour les garder, il faudra utiliser un système d'infusion alimenté par une monnaie spéciale du nom de Residiuum.

Le Residiuum se trouve à peu près partout sur Blackreef, autant sur les cadavres de Visionnaires que sur des objets aléatoires. Il faut en avoir autant que possible puisqu'à la fin de chaque jour, ou bien à la fin des niveaux, il vous servira à infuser n'importe quelle pièce d'équipement (arme, accessoire, etc) que vous voulez garder pour toutes les boucles suivantes.

HQ

Ce système donne à Deathloop un style de progression très satisfaisant. Peu importe où vous êtes dans Blackreef, vous y apprendrez quelque chose sur les Visionnaires, ou bien vous repartirez avec de l'équipement à infuser. Vous continuerez d'avoir le sentiment d'avancer même si la boucle vous fait revenir en arrière encore et encore.

Logiquement, l'infusion est la première raison pour laquelle la courbe de difficulté de Deathloop est si particulière. En avançant dans l'histoire, vous trouverez les niveaux de départ presque durs puisque vous manquerez d'équipement et de pouvoirs pour faire face aux nombreux ennemis que les Visionnaires vous envoient. Il faudra donc privilégier la discrétion. Ensuite, lorsque l'équipement commence à s'accumuler, vous pourrez foncer dans le tas sans risquer de vous faire tuer en un coup, seule Julianna reste un vrai danger.

DeathloopDeathloop

Tant que nous sommes sur le combat, Deathloop est exactement ce à quoi on s'attend d'un jeu d'Arkane. Un FPS doté d'un design presque sans défaut, des contrôles fluides et des mécaniques offrant une multitude d'options pour gérer une situation : armes automatiques, revolvers, fusils à pompe, snipers, fusils de précision mais aussi les pouvoirs spéciaux que vous pouvez équiper comme devenir invisible... L'arsenal de Deathloop est très créatif.

Et cet arsenal combiné au level design brillant qui vous pousse à explorer chaque recoin des quatre zones font de Deathloop une véritable master class de la rejouabilité. Même après avoir fini l'histoire, vous allez vouloir retourner explorer Blackreef. Et encore, je n'ai pas mentionné mode dans lequel vous incarnez Julianna.

Deathloop

Ce mode vous permet donc d'incarner la némésis de Colt, Julianna. La différence majeure étant que la capacité de Colt a ressuscité deux fois n'est pas disponible en tant que Julianna. Mais pour compenser cette lacune, elle dispose d'autres options, comme se déguiser en n'importe quel autre ennemi d'un niveau. La progression sur ce mode se fait via des défis qui permettent de débloquer de l'équipement pour Julianna mais aussi pour Colt.

Si Deathloop était un repas dans un restaurant étoilé, le solo serait le steak de boeuf wagyu et le multi la petite asperge grillée sur le côté ; pas mauvais mais aussi loin d'être l'attraction principale...

Deathloop

Il est bon de savoir que la trame scénaristique de Deathloop est finalement assez linéaire. La façon de manipuler les Visionnaires pour qu'ils se retrouvent là où vous avez besoin d'eux à l'air fluide mais au final, on dirait qu'il n'y qu'une seule solution pour briser la boucle et que le jeu ne vous laisse pas tester différentes méthodes. La façon dont vous tuerez un seul Visionnaire est en revanche bien plus libre mais réussir à les aiguiller au bon endroit au bon moment reste linéaire.

Ceci dit, Deathloop est sans l'ombre d'un doute l'un des meilleurs jeux de 2021. Le titre est amusant, peaufiné et propose une trame aussi ambitieuse qu'intelligente. Colt et Julianna resteront dans les mémoires comme des personnages réussis grâce à leurs échanges houleux qui ponctuent le jeu. En ajoutant à ses qualités l'intégration fantastique des fonctionnalités de la DualSense et d'autres fonctionnalités de la PlayStation 5 pour renforcer l'immersion, vous obtenez un jeu vraiment plaisant.

HQ
DeathloopDeathloop
09 Gamereactor France
9 / 10
+
Le scénario, la fluidité du gameplay, le level-design, la DualSense...
-
La trame assez courte et linéaire, le mode de Julianna un peu décevante...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.