Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Stellaris: Console Edition

Stellaris: Console Edition

C'est un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour les fans de stratégie sur console.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Situé dans une galaxie pas si loin, très loin (en fait c'est notre galaxie), Stellaris est un titre de stratégie grandiose qui vous mènera dans un voyage dans l'espace. Le monde de la console a été décoré avec un certain nombre de jeux de stratégie en temps réel, mais rien n'a la même ampleur que celui-ci. Paradox Interactive a finalement apporté quelque chose aux consoles que certains sans PC désirent depuis longtemps.

Ayant commencé juste après la découverte du voyage plus rapide que la lumière (FTL), Stellaris voit un certain nombre de civilisations s'affronter pour étendre leurs empires. En commençant sur une seule planète, vous commencez par étudier votre Système solaire, en recherchant de nouvelles technologies et en construisant des bâtiments pour collecter des ressources.

Il existe toute une gamme d'espèces, y compris les humains, et divers extraterrestres aux apparences allant des cafards aux oiseaux. Pour notre première partie, nous avons choisi de jouer en tant qu'humain et avons commencé sur un petit rocher appelé Terre (vous avez également la possibilité de randomiser votre empire, mais nous y sommes allés avec un pré-fabriqué). Avant de lancer votre conquête de l'espace cependant, vous devez configurer les paramètres du jeu.

Cela inclut la forme et la taille de la galaxie pouvant aller jusqu'à 600 étoiles, le nombre de joueurs IA (10 est le maximum), l'agressivité de l'IA et son niveau d'avancement technologique. L'expérience est tellement personnalisable que vous pouvez choisir les religions, les modes de gestion et les gouvernements de vos adversaires. De plus, une grande partie de l'univers est générée de manière procédurale, ce qui signifie qu'elle offre quelque chose de différent à chaque fois, avec des races, une répartition des ressources et des scénarios différents pour chaque nouvelle partie.

Stellaris: Console Edition
Stellaris: Console EditionStellaris: Console EditionStellaris: Console Edition

La première chose que vous remarquerez, c'est que les commandes sont assez intuitives. Nous sommes sûrs que les joueurs sur PC vous diront qu'un clavier et une souris sont meilleurs, mais pour être honnête, tout se passe bien avec une manette. Les menus étaient faciles d'accès et la navigation semblait simple. Il y a énormément de menus et de sous-menus pour se frayer un chemin, mais cela fait partie intégrante de ce genre.

Suivez les conseils et activez le didacticiel complet, car il vous aidera à franchir les premières étapes du processus de gameplay. Le grand avantage est qu'il s'agit d'une expérience très profonde, il est également facile de jouer et de commencer. Bien sûr, vous devez apprendre des centaines de choses, et votre première partie sera un peu superficielle (tout en restant très agréable).

Donc, notre première game s'est déroulée un peu comme ça. Nous avons commencé sur Terre, commis quelques erreurs de sur-expansion et avons fini par avoir un déficit énergétique, ce qui a limité notre vitesse de recherche. Après un moment, nous avons redressé la barre et avons entrepris notre joyeuse promenade audacieuse dans les étoiles, dans une galaxie inconnue.

Stellaris: Console Edition

En peu de temps, nous avons rencontré d'autres races, dont l'une devait bientôt devenir notre rivale. Nous avons établi des relations diplomatiques avec eux, mais il était clair que nous n'allions jamais être amis avec les cafards (c'est ce à quoi ils ressemblaient le plus). Ensuite, nous sommes entrés en guerre, et avons finalement décidé de libérer certaines de leurs planètes pour former une nouvelle fédération et se faire ami (une fois en position de force, cela va de soi).

Après une trêve donc, nous sommes retournés achever nos rivaux, et juste au moment où nous pensions que la galaxie était en paix, un nouvel empire nous a attaqués avec le groupe que nous avions lynché juste avant. Une guerre sur deux fronts a dévasté et décimé notre empire.

Normalement, vous posez votre contrôleur et dites : "ça suffit". Mais là, non. Nous avons immédiatement voulu recommencer. Ayant appris de nouvelles choses, nous avons tenu à les essayer. Nous avons essayé et échoué de nombreuses fois. Chaque histoire était différente et tout aussi intéressante et amusante. Nous ne nous sommes jamais fatigués de jouer, jamais lasser et c'est là le signe d'un grand jeu.

Stellaris: Console Edition

Cette expérience de jeu recèle tant de secrets : vous pouvez trouver des civilisations primitives et les aider à atteindre les étoiles, suivre des histoires aléatoires au fur et à mesure qu'elles émergent, gérer votre système, équiper votre flotte à votre guise, ou laisser un gouverneur s'en charger. Vous construisez des secteurs, terra former et colonisez. Vous pouvez choisir d'être diplomate ou agressif. Il se passe littéralement tellement de choses que si nous les énumérons toutes, cette critique sera aussi longue que notre temps de jeu.

Graphiquement, il semble solide, avec des cartes propres et des combats de vaisseaux plutôt cool. Les menus sont faciles à comprendre et, même si les graphismes ne sont pas le point de vente de ce type de jeu, ils sont tout de même agréables. En particulier lorsque deux flottes géantes se percuteront pendant des batailles en temps réel.

Ensuite nous avons la musique : incroyable. La bande-son est comme un opéra rock dans l'espace. Elle donne parfois l'impression d'être cinématographique et nous n'exagérons rien quand nous affirmons avoir eu l'impression d'être le capitaine Kirk. C'était ouf.

Stellaris: Console EditionStellaris: Console Edition

Si vous avez regardé en bas, vous remarquerez que nous ne lui avons pas donné un score parfait. Pourquoi pas ? Eh bien, c'est simplement qu'il y a quelque chose qui l'aurait un peu amélioré. La diplomatie aurait pu être beaucoup plus substantielle et elle semblait trop rapide et trop légère en termes d'options. Le manque d'espionnage pour saboter les rivaux est également un point qui manque, aurait ajouté un nouveau niveau de gameplay.

Ces problèmes n'ont pas trop affecté notre expérience, cela dit, mais aurait vraiment dû être envisagé. La bonne nouvelle est que Paradox Interactive, connu pour sa prise en charge de ses jeux avec des DLC, a déjà confirmé une extension en cours.

En conclusion, on peut donc affirmer sans équivoque que Stellaris n'est pas très semblable à ce qui se trouve déjà sur la PS4 ou la Xbox One. Ce n'est pas une expérience typique de la stratégie de console, mais plutôt quelque chose dans lequel vous pouvez vraiment mordre à pleines dents. Si vous êtes un joueur occasionnel qui aime l'action, éloignez-vous. Cependant, si vous voulez de la profondeur, de l'intrigue et une expérience qui vous permettra de jouer pendant des heures, allez-y. Attention cependant, vous risquez d'y passer... Beaucoup de temps.

HQ
09 Gamereactor France
9 / 10
+
Mécanique profonde, galaxie intéressante à explorer, personnalisation, beaucoup d'amusement stratégique, rejouable, rien de tel pour la console.
-
La diplomatie est faible, pas tout le contenu PC inclus et des DLC, pas de multijoueur.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant