Français
Gamereactor
tests
S.T.A.L.K.E.R.: Legends of the Zone Trilogy

S.T.A.L.K.E.R.: Legends of the Zone Trilogy

Les jeux originaux de la série S.T.A.L.K.E.R ont enfin été rassemblés et sont désormais plus accessibles que jamais.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Je me souviens encore de l'excitation qui m'a envahi alors que j'attendais avec impatience la sortie de S.T.A.L.K.E.R. Shadow of Chernobyl en 2007. Les images que j'avais vues dans le légendaire magazine PC Player m'avaient complètement convaincu. Il promettait un monde où tu pouvais librement explorer la zone mystérieuse et infâme autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl qui avait explosé. Malheureusement, ces promesses ont dû être considérablement tempérées après que la sortie a été retardée, car le développeur GSC Game World avait promis plus qu'il ne pouvait tenir. Lorsque le jeu est finalement sorti, il était divisé en quatre ou cinq zones différentes, chacune ayant une atmosphère unique. Lorsque j'ai finalement inséré le CD dans mon PC vieillissant, le jeu fonctionnait mal, mais il était jouable, et j'y ai joué - et quel jeu !

Depuis, de l'eau enrichie à l'uranium a coulé sous les ponts et la série a connu trois jeux. Comme tu le sais peut-être déjà, GSC se prépare à sortir un quatrième jeu en septembre, et dans ce cadre, ces trois premiers jeux sortent maintenant sous forme de collection, disponible pour la première fois sur les consoles modernes.

La première chose que tu rencontres lorsque tu démarres le jeu est un message des développeurs souhaitant la bienvenue aux joueurs de console et soulignant que cette collection a été créée au beau milieu de l'invasion en cours de l'Ukraine. Il est triste, bien sûr, que cette situation perdure et que les développeurs aient dû non seulement livrer une trilogie solide, mais aussi essayer de... eh bien, de survivre en même temps. De plus, ils affirment que les éléments moins politiquement corrects de la série ont été conservés pour que le mystère du site Zone reste le même qu'il y a 16 ans. Cela s'avère être le cas, car le jeu est plus ou moins une réplique fidèle de ma première expérience avec le Zone lorsque je chassais Strelok et de mes propres souvenirs en tant que "The Marked One".

Ceci est une annonce:

Le jeu suit le trope familier où le personnage a perdu la mémoire et doit se frayer un chemin à travers le site Zone à la recherche du passé et de Strelok, qui est désigné par un précurseur du téléphone d'aujourd'hui appelé "PDA". Comme dans la version originale du jeu, les voix sont rares et les personnages que vous rencontrez s'expriment en ukrainien. C'est acceptable en soi, mais le plus gros problème réside dans les petits caractères, qui peuvent représenter un défi pour mes yeux vieillissants. De plus, il n'y a pas d'option pour ajuster la taille de la police, ce qui est un problème pour ceux qui ont des problèmes de vue et qui ne peuvent pas s'asseoir très près de l'écran. Dans les jeux suivants, S.T.A.L.L.K.E.R: Clear Sky et S.T.A.L.K.E.R: Call of Pripyat, on parle davantage en anglais, mais le texte est toujours difficile à lire, ce qui est dommage car l'histoire de ces trois jeux est à la fois passionnante et mystérieuse. Les personnages ont beaucoup à dire et le joueur doit lire beaucoup. Il y a un peu plus de voice acting dans les derniers jeux, mais la lecture reste une part importante de l'expérience de jeu. Ce type de défi aurait dû être abordé lors de la mise à jour des jeux plus anciens, car la technologie a évolué et les mises à jour devraient en tenir compte.

S.T.A.L.K.E.R.: Legends of the Zone Trilogy

Ce point de référence peut sembler étrange, mais je choisis tout de même d'y consacrer un espace de colonne pour démontrer que ces jeux ne sont en réalité qu'une collection sans autre forme de peaufinage ou de restauration - et ce, pour le meilleur et pour le pire.

Et je n'ai pas fini de critiquer les versions console de ces jeux. On pourrait s'attendre à ce que la série de jeux soit considérablement améliorée près de 10 ans plus tard, peut-être pas par des restaurations dédiées, mais si rien d'autre n'est fait, juste un peu d'optimisation pour s'assurer qu'ils se présentent sous leur meilleur jour. Mais ce n'est pas vraiment le cas.

Ceci est une annonce:

Je comprends que les développeurs se trouvent dans une situation inhabituelle et effrayante en Ukraine, mais S.T.A.L.K.E.R. Legends of the Zone Trilogy n'apporte pas grand-chose de nouveau aux anciens joueurs, ou presque rien en général. Les seuls ajouts que j'ai pu trouver dans le jeu sont l'amélioration de la résolution jusqu'à 4K/60fps. Les graphismes ont toujours la même apparence que lors de la sortie originale du jeu, et bien que le jeu se déroule de manière fluide, ce n'est pas exactement un régal pour les yeux. Le jeu n'était pas le plus beau à sa sortie, et il n'est certainement pas devenu plus beau avec l'âge. On aurait pu espérer mieux de la part des développeurs. Du côté positif, le jeu conserve son atmosphère sombre et mystérieuse, de sorte que les nouveaux joueurs auront plus ou moins la même expérience que celle que j'ai eue lorsque j'ai joué à S.T.A.L.K.E.R. Shadow of Chernobyl pour la première fois.

S.T.A.L.K.E.R.. Legends of the Zone Trilogy est une mise à jour très minimale, car il n'y a pas beaucoup de changements en dehors de petites choses comme la visée automatique et les améliorations du taux de rafraîchissement mentionnées précédemment. Cela ressemble plus à une collection fidèle mais paresseuse de quelques grands jeux. Cela peut sembler être une plainte déplacée, mais lorsque nous avons vu ce que les traitements RTX Remix automatiques peuvent faire à de vieux jeux, une légère retouche de certains éléments graphiques plus rugueux aurait pu faire beaucoup pour la jouabilité. Et oui, il manque aussi quelques fonctionnalités supplémentaires.

Heureusement, les qualités des trois jeux originaux transparaissent toujours. L'atmosphère est toujours aussi intense et la conception du jeu est toujours aussi excellente. Le site Zone est dangereux et effrayant, avec des animaux mutants, des Stalkers mortels et des anomalies mortelles qui cachent des artefacts précieux et rares qui ont une grande valeur à la fois pour la vente et pour ta survie. Le site Zone est toujours aussi perfide, une qualité qui, heureusement, ne s'est pas perdue au fil des ans. S.T.A.L.K.E.R. Legends of the Zone Trilogy parvient toujours à capturer ce monde sale mais fascinant. J'aime toujours autant ces jeux qu'il y a 16 ans.

S.T.A.L.K.E.R.: Legends of the Zone Trilogy

S.T.A.L.K.E.R. The Legends of the Zone Trilogy continue à consister en des jeux assez difficiles. Stalkers sont des adversaires redoutables, et si tu tombes directement sur eux, tes chances de survie sont proches de zéro. Même aux niveaux de difficulté les plus bas, c'est loin d'être une sinécure. Tu devras te faufiler et flanquer les ennemis pour survivre. Les armes sont réalistes et agréables à utiliser. Tu trouveras rapidement tes préférées qui conviennent à ton style de jeu. Il est également possible d'améliorer les armes avec des lunettes de visée et des silencieux, ce qui est une fonctionnalité intéressante. L'élément tactique est souvent crucial pour la survie.

S.T.A.L.K.E.R.. Legends of the Zone Trilogy vaut-il la peine d'être acheté sur console ? Si tu y as joué sur PC, les versions pour consoles offrent à peu près la même expérience. En fait, les versions PC peuvent être modifiées pour être encore plus belles et plus agréables à jouer que ce qui était prévu à l'origine. Si tu découvres le genre, ces trois jeux fantastiques et atmosphériques constituent une excellente capsule temporelle de ce qu'étaient les bons jeux de tir en 2007.

07 Gamereactor France
7 / 10
+
Chacun de ces trois jeux est encore fantastique. Le 4K/60fps est un ajout solide.
-
La restauration de la lumière aurait fait une grande différence. Manque d'optimisation.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant