Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
articlesler
Resident Evil 7: Biohazard

Resident Evil 7, le titre horrifique de l'année

En revenant à ses racines, Resident Evil a renoué en 2017 avec la bonne formule...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Lorsque Resident Evil 7 : Biohazard a été révélé à l'E3 2016, on ne peut pas dire qu'on était forcément enthousiaste eu égard aux derniers volets de la saga horrifique de Capcom. D'autant que cela ne ressemblait pas à un vrai Resident Evil. Néanmoins quand le jeu a finalement été lancé en janvier 2017, les amateurs du genre ont pu constater qu'il s'agissait bien d'un titre de qualité, repensé et redonnant vie à la série tout en la ramenant à ses racines 20 ans plus tôt. L'accent était mis sur la survie et rendait le joueur vulnérable. Bref, comme au bon vieux temps...

Dans le jeu, vous incarnez un dénommé Ethan qui amené à enquêter sur la résidence des Baker à la recherche de sa partenaire disparue Mia. Et tandis que nous ne spoilerons pas ce qui se passe, nous sommes plongés dans une situation où nous devons échapper des griffes de la famille la plus déjantée de l'année vidéoludique écoulée. Le seul problème, c'est qu'ils ne mourront pas et donc, nous sommes obligés de courir au lieu de nous battre, une différence qui a son important comparée aux derniers numéros de la série.

Le terrifiant domaine est de plus avare en provisions, que ce soit des balles ou des herbes, rendant la gestion des stocks (de retour) indispensables. Ce qui conduit à prendre des décisions difficiles quant à ce que vous vouliez emporter ou plus important encore, ce dont vous pourriez avoir besoin plus tard. Par ailleurs, le passage à l'action a également été marqué par le retour des énigmes classiques de Resident Evil. Oui, encore une fois, vous pouviez trouver des artefacts obscurs qui s'encastraient dans les portes ou des mécanismes inutilement élaborés pour pénétrer dans les pièces, tout cela provoquait la réflexion sans être obtus.

Ceci est une annonce:

Le plus important pour un jeu Resident Evil c'est qu'il soit encore une fois effrayant. Être forcé de fuir vos ravisseurs les rend terrifiants. Ils vous traquent dans les couloirs, vous provoquent et vous font la peur de votre vie en apparaissant aux pires moments possibles. Une menace permanente, encore plus terrifiante quand vous êtes amenés à découvrir les secrets de famille.
Les DLC apportés au fur et à mesure ont de plus été particulièrement bien pensés. Les extensions Vidéos Interdites, Not a Hero et End of Zoe ont donné un aperçu supplémentaire avant et après les événements du jeu pour ceux qui le voulaient, fournissant des défis nouveaux et intéressants et des personnages supplémentaires à étudier, bien que plus important, ceux-ci n'étaient pas nécessaires pour comprendre le jeu principal, ils ajoutaient juste des extras. Vidéos Interdites vous permet même de jouer à un jeu tordu de 21 qui vous fera perdre un membre si vous n'avez pas bien joué vos cartes.

Resident Evil 7 : Biohazard a inauguré une nouvelle ère de la série, qui s'était quelque peu perdu au cours de ces dernières années. Alors que Resident Evil 6 s'était trop égaré dans l'action, ce nouveau jeu l'a ramené là où elle a commencé, rendant le survival-horror effrayant à nouveau. C'est presque comme si que c'était le Silent Hills qu'on nous avait jamais offert ! Dommage que la fin du jeu ne soit pas du niveau du reste...

Resident Evil 7: Biohazard
Ceci est une annonce:

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant