Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
tests
Prey

Prey : Mooncrash

Arkane est de retour avec un projet « lunaire ».

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Au moment de quitter Irrational, Ken Levine avait expliqué que c'était pour fonder une nouvelle équipe centrée sur des expériences scénarisées à forte rejouabilité. Avec son précèdent travail effectué sur la série Bioshock, nous n'étions certainement pas les seuls à rêver de ses futurs projets. Quelques années ont passées depuis, le temps pour Ken Levine de nous proposer enfin sa création. Sous la forme d'un DLC pour Prey, Mooncrash nous livre la vision du développeur.
Le DLC est construit sur les fondations de Prey, mais avec un nouveau cadre, de nouvelles mécaniques, quelques nouveaux items mais surtout une rejouabilité qui vous rappellera sans cesse dans la station lunaire.

Reprenant les bases du jeu initial, vous vous sentirez instantanément en terrain connu. Il y a quelques zones ouvertes qui relient les différentes sections de l'installation, mais une fois dans les bâtiments, l'architecture vous sera très familière. Cela n'est en rien une mauvaise chose, bien au contraire. Le design des environnements était l'un des points forts de l'expérience originale, pouvoir explorer une nouvelle fois une station façonnée par Arkane est donc toujours un plaisir.

Ce qui le rend surtout différent de Prey, c'est sa structure. Le joueur incarne un entrepreneur travaillant pour Kasma Corp. Celui-ci enquête sur les évènements qui se sont déroulés dans la base secrète de TranStar. Pour cela, vous allez devoir vivre une simulation de ces évènements et ainsi expérimenter certaines choses avec différents point de vue. Il s'agit d'une excellente manière de nous plonger dans un scénario en constante évolution, avec des emplacements d'ennemis et des chemins toujours changeants.

PreyPrey

Quand vous complétez un objectif dans le jeu, vous débloquez un nouveau personnage. Chacun d'entre eux est doté de forces particulières et d'un style de jeu propre. Ils sont aux nombres de cinq, mais pour tous les trouver, il faudra faire preuve de ténacité et de perspicacité.
L'un des éléments que nous avons apprécié est le fait que les items collectés par un personnage restent dans le monde une fois celui-ci décédé. Ainsi, une fois dans la peau d'un autre avatar, vous pouvez tenter de récupérer votre butin. Cette persistance délivre une notion de risque/récompense à prendre en compte avec la constante pression du temps. Car plus le temps passe, plus votre campagne subit différentes phases de corruption. Chacune de ces phases voit les ennemis devenir plus puissants. Donc bien que vous puissiez avoir une meilleure connaissance de la map et un meilleur équipement, la tâche n'en sera pas moins ardue.

La philosophie ici est celle des Roguelike, le monde est hostile, voire insurvivable, surtout lorsque vous ne connaissez pas encore les petites astuces. Soyez prévenu, vous allez mourir un nombre incalculable de fois, mais Arkane montre ici tous son talent en transformant la mort en une part nécessaire de l'expérience qui enrichit votre progression.

Prey

Une fois toutes vos vies épuisées, ou que vous ayez réussi à vous échapper de la station, le jeu reset et recommence. Cependant, cela n'est pas un reboot complet, les personnages rassemblés profitent d'une certaine progression et des points collectés durant vos parcours peuvent être utilisés pour améliorer l'équipement. Si vous jouer intelligemment en investissant avec soin vos points, vous pourrez retourner dans la simulation à chaque fois un peu plus fort que quand vous l'avez quitté.

Cette évolution est nécessaire pour espérer pouvoir faire face aux phases plus avancées du jeu et ses ennemis bien plus imposants. D'autant plus que les emplacements aléatoires des ennemis nécessitent une constante vigilance parfaitement dans l'esprit de Prey.
En conclusion, cette nouvelle expérience est tout aussi intense que prenante, et elle joue intelligemment avec les systèmes de gameplay pour offrir une certaine fraîcheur et remplir parfaitement la promesse de rejouabilité infinie promis par Bethesda...

PreyPreyPrey
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Le cadre, Une utilisation ingénieuse des concepts Roguelike, Un gameplay et scénario parfaitement accordés, Une expérience à l'atmosphère stressante et excitante...
-
L'histoire est fortement sacrifiée, Une difficulté trop inégale...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

PreyScore

Prey

TEST. Written by Mike Holmes

Le FPS futuriste d'Arkane est disponible depuis quelques jours. La liberté y est presque absolue. Notre avis.



Chargez le contenu suivant