Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
Travis Strikes Again: No More Heroes

On a joué à Travis Strikes Again : No More Heroes

L'exclusivité Switch s'annonce intéressante. Réponse le mois prochain.

Facebook
TwitterReddit

Goichi Suda, ou Suda51, est un acteur bien connu du monde du jeu vidéo, grâce à son immense génie créatif. L'une de ses œuvres les plus représentatives reste No More Heroes, dont le premier opus est sorti sur Wii en 2008. Récemment, nous avons été invités à Londres pour mettre essayer Travis Strike Again: No More Heroes, le prochain volet de la saga, prévu sur Switch dès le 18 janvier.

On peut dire que No More Heroes et le héros Travis lui-même ont beaucoup de... personnalité, dira-t-on. La série a toujours été très loufoque et colorée, les fans seront donc ravis d'entendre que c'est une nouvelle fois le cas ici. Dès le départ, le jeu s'exprime en une explosion de sons et de couleurs qui ne laisse aucun doute sur le fait que vous êtes bien avec une production de Suda51.

Lors de notre temps avec le titre, nous avons pu constater ses nombreuses références à la pop culture, mais aussi aux autres jeux indépendants, comme une scène inspirée de Terminator ou un clin d'œil au logo de démarrage des consoles Sega. En plus, le fait que la trame vous place dans un jeu, cassant régulièrement le quatrième mur, rend le tout encore plus étrange mais aussi merveilleux.

En conséquence, le jeu navigue entre ironie, autodérision et insolence. Travis et sa bande font souvent des remarques sur le fait d'être de supers joueurs et qu'il faut être un vrai gamer pour réussir à passer les stages rencontrés. Egalement, le langage peut être parfois grossier et l'humour un peu immature.

Travis Strikes Again: No More Heroes

Il est difficile de définir en quoi consiste l'histoire, car elle est délivrée sous forme de flashs rapides. Mais il s'agit essentiellement du retour triomphal de Travis qui atterri à l'intérieur d'un jeu vidéo. Le maître du jeu vous parle et guide à travers le tutoriel dans les prémices, qui se résument à avancer et faire ce qu'il vous est dit. Oui, c'est aussi simple que cela.

On retrouve le mélange classique d'attaques rapides et lourdes, qui peuvent être combinées avec le saut et la course pour des combos encore plus dévastateurs. Bien sûr, il y a des ennemis qui nécessitent certaines stratégies particulières et, lors de situations périlleuses, vous pouvez aussi faire appel à votre attaque spéciale. De nouvelles compétences peuvent également être débloquées, allant de la charge puissante au jet de projectiles couvrant une certaine zone. Enfin, L'expérience utilise judicieusement les Joy-Con qui doivent être secouées régulièrement pour recharger l'épée.

Travis Strikes Again: No More HeroesTravis Strikes Again: No More Heroes

Dans les sections que nous avons testées, nous devions avancer à travers divers couloirs où l'on devait s'occuper d'opposants mais aussi résoudre quelques puzzles pour progresser. Mais nous avons la sensation que le jeu ne se résumera pas à cette configuration. Peut-être est-ce due à la réputation de Suda51 ou en raison des inspirations du titre, mais nous sommes persuadés qu'il sera proposé diverses sections au gameplay varié. Cependant, nous avons déjà eu beaucoup de plaisir avec la partie qui nous a été procurée. Les combats étaient aussi agréables qu'amusants, et ils délivrent une excellente sensation de maîtrise.

Pour conclure ce que nous avons pu voir dans Travis Strikes Again était très divertissant, même si nous n'avons pu voir que la tout petite partie qui sert surtout de tutoriel. Mais nous avons malgré tout été séduits par ce que Suda51 tente d'offrir : une folie colorée qui impressionnera même ceux qui ne sont pas familiers à No More Heroes. Nous sommes très impatients de découvrir si cette intensité est maintenue tout le long de l'expérience. Réponse le mois prochain donc...

Travis Strikes Again: No More HeroesTravis Strikes Again: No More HeroesTravis Strikes Again: No More Heroes