Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
Battlefield V

Battlefield V : Découverte des War Stories

Nous avons visité la Libye, vu les combats en France et résisté à l'occupation en Norvège...

Facebook
TwitterReddit



Il y a deux ans, DICE et EA nous faisait replonger dans l'histoire de la Première Guerre mondiale avec Battlefield 1. Le cadre historique était là pour le mode multijoueur, mais également dans la série anthologique des War Stories. On a eu l'occasion de découvrir différents points de vue à travers plusieurs personnages et des courtes campagnes. Le studio de développement a pris le parti de continuer sur cette lancée, c'est en tout cas ce que nous avons constaté quand nous avons été invités à Londres pour découvrir quatre des cinq récits proposés.


Le premier scénario est un prologue. C'est un passage introductif qui permet de faire une première en main du le jeu. En quelques minutes, vous passez d'un tank à une position de tireur d'élite, bref : vous avez un aperçu rapide des différentes mécaniques de gameplay à votre disposition. Comme nous l'a confié Daniel Berlin, directeur de la conception de la franchise, le but de ce prologue est avant tout de faire prendre conscience aux joueur de l'ampleur de cette guerre. 

Nous avons ensuite joué un autre récit intitulé Nordlys, qui nous propulse cette fois en Norvège. L'authenticité est à l'honneur dans le dernier jeu de DICE, car ici, tous les personnages parlent norvégien. Rassurez-vous, pour comprendre les dialogues heureusement, les sous-titres sont là. Les événements eux ne sont pas réellement arrivés, mais encore une fois, Daniel Berlin nous a confié que le jeu n'est en aucun cas un récit historique. Il s'agit plutôt d'un coup projecteur sur les histoires humaines que l'équipe de développement souhaite raconter.

Battlefield V
Battlefield VBattlefield VBattlefield V


Nous n'allons pas entrer dans les détails de la campagne, mais l'objectif de la mission est de sauver un résistant Norvégien des mains des Allemands. Mécaniquement, c'est très ouvert et le joueur à une liberté d'action assez large. Par exemple, vous pouvez soit vous infiltrer et vous faufiler sans attirer l'attention pour libérer votre allié, soit foncez dans le tas avec une camionnette pour abattre tous les soldats ennemis. 


Plus tard, dans cette même mission, vous aurez le même genre de choix. Vous pourrez profiter d'un avion et du ciel pour vous échapper ou bien tendre une embuscade à vos poursuivants, depuis les hauteurs d'une montagne enneigée. C'est une manière de jouer différente, qui est rafraîchissante en comparaison avec les anciens titres de la licence. De plus, c'est accessoire, mais c'est également l'occasion de voir des femmes combattre dans le contexte de la Guerre Mondial.
 

On se retrouve donc avec un mélange de faits historiques et de fiction. L'intrigue sous-jacente tourne d'ailleurs autour du projet de bombe atomique de l'Allemagne nazi (un projet bien réel soit dit en passant) et malgré le ton très Hollywoodien, on a vraiment l'impression de plonger dans le vécu de la résistance de l'époque. 

Battlefield V



En revanche, nous n'avons eu qu'un bref aperçu d'Under No Flag cependant. Pour faire simple, il s'agit là d'une mission où plusieurs criminel cherche à détruire des aéronefs allemands. Bien que le scénario donne l'impression d'être dans un film de Guy Ritchie, ce n'est pas désagréable d'incarner des anti-héros. Ici, tous les protagonistes sortent ou ont échappé de peu à la prison et comme le commandant de ce commando atypique le précise : aucune gloire les attend.

Ici, vous incarnez Billy Bridger, un garçon débrouillard et expert dans les explosifs : ce qui lui vaut un billet aller sans retour pour le front en Libye. L'approche ouverte reste, mais on insiste ici davantage sur l'isolement du personnage. Après tout, personne ne se soucie de ce groupe de soldats qui sont envoyés là-bas, ils ne manqueront à personnes. C'est dans cette situation désastreuse que la jeunesse de Bridger est mise à l'épreuve, notamment dans son arrogance et ses pleurs. 

Battlefield VBattlefield V

Le dernier scénario que nous avons essayé s'appelait Tirailleur et raconte l'histoire d'un soldat français noir, appelé Deme. Ce dernier vient de s'engager et fait face à une désillusion quand il constate que ses semblables n'ont aucune empathie pour lui. Pire, ce n'est que de la chair à canon selon eux. Après avoir été forcé de creuser, il est convoqué pour une mission : ses hommes et lui doivent marcher contre l'armée allemande pour les repousser hors de France. Dans cette scène, on voit bien que l'amour qu'il porte à ce pays s'en trouve abîmé, et c'est déchirant à voir.
 

Nous n'avons pas joué l'histoire dans sa totalité, mais elle ressemble plus à une tragédie qu'à autre chose. Il y a un moment très émouvant, par exemple, où vous devez tenir seul un point stratégique après en avoir repoussé les Allemands. Les chars vous forcent à changer de couverture et le personnage principal court à droite et à gauche avec les obus qui sifflent à ses oreilles. La manière dont Deme est traité en raison de sa couleur de peau, rajouté à sa volonté de défendre un pays qui l'opprime aux côtés d'hommes qui lui manque de respect fait de cette scène une juxtaposition intéressante, mais dramatique. 



Les combats sont différents selon les récits, en fait, le rythme dépend principalement de l'attitude du joueur. Vous pouvez vous frayer un chemin jusqu'aux lignes ennemies à l'aide d'un MP40 par exemple, ou prendre un pistolet silencieux pour avancer avec prudence. Mais dans Tirailleur, c'est un champ de bataille classique en terme de visuel et d'armement. Il reste cependant des accessoires intéressants comme le paysage ouvert, pour mettre un peu plus de piment dans cette histoire. 

Battlefield VBattlefield V





Ce qui est également intéressant à noter, c'est que si Battlefield 1 est toujours un beau jeu malgré ses deux ans, Battlefield V continue à rehausser le niveau d'exigence : l'éclairage et les reflets ont été amélioré, de même que les graphismes, car les images sont enrichies.

Au final, nous sommes partis de cet événement londonien assez impressionné par ce que nous avions vu. DICE n'a pas radicalement changé la formule de la franchise, loin de là. Cependant, leur nouvelle approche anthologique risque de vous faire apprécier les scénarios, surtout si vous cherchez des récits inédit de cette période de l'histoire. C'est une idée appréciable de mettre en avant des lieux de lutte que l'on ne soupçonne pas forcément comme la Norvège, où encore le point de vue d'un homme victime de racisme de la part de ses alliés. Nous sommes curieux de voir la fin de ces scénarios, mais pour ça, il faudra attendre la sortie du jeu, prévu pour le 20 novembre. 

Battlefield VBattlefield VBattlefield V