Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
Overkill's The Walking Dead

Overkill's The Walking Dead

À mi-chemin entre un Left 4 Dead et un Payday avec des zombies. Dans Overkill's The Walking Dead, attention où vous mettez les pieds.

Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus

Avancez lentement, sans faire de bruit, pour éviter la confrontation avec les marcheurs, c'est l'habitude à prendre dans cet univers. Ici les zombies ont pourtant plus le rôle d'obstacle que d'ennemis, du moins tant qu'ils ne s'alarment pas. Non, ici, le véritable danger vient des autres survivants. 

Overkill's The Walking Dead est développé depuis 5 ans par le studio responsable de Payday et Payday 2. Un temps assez long qui s'explique notamment par le succès des jeux de braquage : mais qui a tout de même offert au développeur assez de temps pour peaufiner le gameplay de ce jeu qui se déroule dans le monde post-apocalyptique créé par Robert Kirkman.

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec Skybound et Robert Kirkman pour nous assurer de retrouver l'ambiance de The Walking Dead dans le jeu », explique Almir Listo, directeur de la marque mondiale. « L'immersion est une partie intégrante de l'expérience, nous voulons vraiment donner aux joueurs l'impression de vivre et d'évoluer dans la série. »

« Ça reste un spin-off, une histoire qui se déroule en parallèle des événements qui ont lieu dans les comics ou dans la série télé. Ça pourrait être comme un numéro spécial de la bande dessinée, en gros. » Un scénario à l'image des jeux de Telltale Games donc. 

Overkill's The Walking DeadOverkill's The Walking Dead

Nous avons joué Heather, qui appartient à la classe des éclaireurs, avec une arbalète (un peu comme Daryl Dixon), un pistolet silencieux et une petite hachette pour le corps à corps. À ses cotés, il y a Aidan qui à le rôle de tank, Maya en support et Grant qui incarne le sniper. Chaque personnage a des capacités qui peuvent s'avérer vitales pour rester en vie et arriver à bout de certaines situations. Dans le cas de notre personnage, elle peut repérer des objets utile et piller plus rapidement. Une option intéressante, notamment quand on sait à quel point l'artisanat est la clé d'une survie à long terme. Maya, par exemple, a besoin de créer ses trousses de soin si elle veut redonner de la santé aux protagonistes. 

L'action est rapide et dynamique : si vous jouez correctement avec vos coéquipiers, les scènes de combats devraient être assez courtes. Si vous échouez cependant, bon courage pour survivre aux vagues de zombies d'un coté et aux tirs embusqués des survivants adverse de l'autre. Pour progresser sur la carte, vous devrez récupérer des pièces et certains objets clés : du gaz pour un chariot élévateur, ou des fusibles pour un ascenseur par exemple. Une bonne occasion de fouiller l'environnement et d'emmagasiner des munitions, bien utiles pour la suite...

Overkill's The Walking Dead

« Nous voulions, dès le début, non seulement être comme dans un FPS, mais aussi dans un jeu de hasard. On a fini par s'apercevoir que ça ne rendait pas assez hommage à l'univers de Walking Dead et à nos mécaniques de jeu de Payday », explique Gascon. « C'est pourquoi ce que nous avons construit est un jeu où vous devez penser, vous devez traverser les niveaux en essayant de comprendre comment aborder chaque situation, comment résoudre chaque puzzle que vous trouvez sur votre chemin. »

Chaque joueur porte également un outil, comme des pinces ou des pics, et ceux-ci permettent des itinéraires alternatifs à travers un niveau ou bien un butin supplémentaire. Donc, non seulement vous avez besoin de créer une équipe équilibrée en terme de caractère, mais leur équipement est tout aussi important. Les cartes elles-mêmes sont générées en procédurales dans une certaine mesure, donc chaque fois que vous jouez, vous devez être préparé pour une expérience légèrement différente, un peu comme dans les cartes de Payday 2.

Niveau fusillade, tant que vous vous faites petit et que vous vous taisez, c'est plutôt modéré. Nous avons suffisamment bien joué pour ne pas avoir besoin de décharger les plombs du fusil de chasse d'Aidan sur une horde (bien que ça semblait particulièrement jouissif). L'arbalète d'Heather est très agréable à prendre en main et fait très bien son œuvre de mort, de même que sa hachette. Les armes au corps-à-corps sont importantes, car elles vous permettent d'économiser vos précieuses munitions en vous débarrassant de ces cadavres ambulants vous-mêmes. Si vous vous faufilez derrière un zombie, vous aurez l'occasion de l'exécuter d'un seul coup. De même, vous pouvez utiliser un coup standard avec votre arme de mêlée ou une attaque chargée ou utiliser votre poing pour frapper les marcheurs. S'ils vous attrapent, votre réactivité et le martèlement frénétique des boutons de votre souris vous sauvera la vie dans une séquence vraiment viscérale. 

Overkill's The Walking DeadOverkill's The Walking DeadOverkill's The Walking Dead

Si vous êtes abattu, vous êtes capable d'utiliser votre arme secondaire en attendant d'être secouru par un coéquipier. Comme vous vous en doutez, il y aura des bousculades massives, notamment quand vous tomberez dans des embuscades. Nous avons eu quelques petits problèmes sur un pont, où des tireurs d'élite nous ont épinglés. Pour nous sortir de ce mauvais pas, nous avons dû courir comme des fous pour atteindre une zone de couverture, proche d'une masse de marcheur.

Les personnages et leurs attributs forment une grande partie du jeu. Ils ne sont pas seulement là pour remplir leurs rôles respectifs, mais ils sont aussi au Camp d'Anderson, fournissant le genre de récit auquel on peut s'attendre dans un univers de The Walking Dead. Chacun a sa propre histoire et ses antécédents, ses propres problèmes, ses peurs et ses objectifs. Anderson est le leader, et c'est lui qui distribue les missions. Il se peut que vous soyez envoyé sur des courses d'approvisionnement ou, comme dans le cas de la carte de Georgetown, vous pourriez être chargé de reprendre un purificateur d'eau des mains de « La Famille » : un campement de survivants qui n'a, malgré son nom, plus beaucoup de considération pour la vie humaine.

Après avoir joué quelques niveaux, nous sommes intrigués par ce que propose Overkill's The Walking Dead. Il a une certaine intensité qui se retrouve dans le travail d'équipe de Payday, mais il a aussi des éléments de jeux nouveaux, comme la gestion de ses coéquipiers qui se fait à la manière d'un Ghost Recon ou Rainbow Six. De plus, il existe différents types de marcheurs, dont certains qui vont jusqu'à exploser. Ces marcheurs, pourraient-ils être utilisés pour éliminer des ennemis humains ? La question demeure, nous n'avons pas osé essayer. Toutefois, ce n'est pas la seule interrogation qui reste : est-ce que nous devons entrer dans une maison pour chercher des provisions ou devrions-nous prendre une route plus directe vers l'objectif ? Est-ce que nous devons nous rassembler en groupe ou nous diviser pour attaquer nos ennemis, aux risques de se faire encercler par les zombies ? 

Overkill's The Walking Dead a pris son temps pour se préparer au déploiement, mais il a le potentiel d'être quelque chose de vraiment spécial quand il débarquera en novembre sur PC, PS4 et Xbox One.

Overkill's The Walking DeadOverkill's The Walking DeadOverkill's The Walking Dead
Overkill's The Walking Dead
Overkill's The Walking DeadOverkill's The Walking DeadOverkill's The Walking Dead