Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
previews
Firewall Zero Hour

Firewall - Zero Hour sur PSVR

Imaginez Rainbow Six : Siege mais en un peu plus simple, et en réalité virtuelle...

Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus

Il semblerait que les VR shooter aient une petite tendance à opter pour des noms génériques, car après Bravo Team nous avons le prochain Firewall Zero Hour, un autre jeu de tir qui utilise le Aim controller, que nous avons essayé lors d'un récent événement à Londres dédié au casque VR de la PS4. Le jeu nous place à quatre dans une équipe contre quatre autres personnes pour expérimenter l'action multijoueur.

Le principe du jeu est un peu le même que dans Rainbow Six : Siege. L'une des équipes est composée d'attaquants qui cherchent à entrer et à accéder aux documents d'un ordinateur portable (du moins dans le mode auquel nous avons joué) et l'autre équipe est composée des défenseurs qui sont prêts à tirer sur quiconque essayera de s'approcher du disque dur. Cependant, comme c'est souvent le cas avec la VR, les choses sont beaucoup plus simples, donc il ne s'agit pas d'entrer par infraction ou d'environnements que l'on peut détruire ou tout autre chose de ce genre. Vous devrez toutefois passer par les portes ici...

Nous avons commencé en tant qu'attaquants et sommes directement allés vers la ville en pensant pouvoir faire cavalier seul et tuer tout le monde nous-même, mais ce n'était pas le cas. C'est probablement le travail d'équipe qui donne au titre tout son intérêt, car la maison que nous avons infiltrée était tellement petite que lorsque vous rencontriez un défenseur, nombre d'entre eux leur venaient en aide. Rester proches les uns des autres est vital, tout comme l'est le fait de couvrir vos arrières, tout ceci étant plus facile à dire qu'à faire.

Lorsque nous étions défenseurs nous avons trouvé que les choses étaient beaucoup plus faciles. Se planquer à un endroit en attendant que les otages arrivent est beaucoup plus facile que de s'emparer d'un endroit fortifié, et à partir du moment où vous protégez tous les angles vous vous en sortez plutôt bien. Tout comme dans Siege vous pouvez également contrôler les caméras lorsque vous mourrez, et donc si vous communiquez bien vous pouvez appeler vos alliés pour leur faire savoir où sont vos ennemis.

Firewall Zero Hour

Comme nous l'avions indiqué, nous avons joué en utilisant le Aim controller, et alors que DualShock va être disponible, nous pouvons penser que Aim est l'expérience la plus immersive. Tout était simple ici, qu'il s'agisse de s'accroupir en utilisant le cercle ou de tourner avec le joystick dans votre main droite. Les habitués des FPS vont sans doute prendre le jeu en main assez facilement et avec un microphone branché vous vous retrouverez facilement dans le rythme du jeu. De la communication avec ses coéquipiers à la recherche d'objectifs, tout semble naturel en matière de format et de structure.

Le tir cependant ne semblait pas toujours naturel. Des critiques avaient été faites par le passé concernant les controllers Move et Aim à cause de leur alignement, et nous avons également eu l'impression que quelque chose ne tournait pas rond ici. Quand nous nous sommes focalisés sur l'endroit où le point rouge semblait être, il n'était pas vraiment proche, et au lieu de ça nous devions maintenir le Aim controller à un angle légèrement décalé pour que cela soit plus précis dans le jeu, ce qui a rendu plus compliqué de toucher quelque chose. Ce n'était pas très pratique pour tirer, malgré la facilité d'accès du reste des contrôles.

Nous avons apprécié le fait qu'il était facile de passer d'une arme à l'autre en utilisant le triangle, et que en maintenant le bouton avec notre main gauche on pouvait apercevoir un arc qui nous montrait où nous pouvions jeter des grenades, et bon sang ce qu'il était satisfaisant d'entendre les cris venant de l'intérieur lorsque nous avons jeté une grenade à travers la fenêtre ouverte, c'est peu de le dire.

Il est bon de mentionner qu'il y a différents entrepreneurs (que l'on appellerait des opérateurs ou des personnages ailleurs) chacun avec son propre passé, sa nationalité et ses capacités spéciales. Bien que nous n'ayons pas vu ces capacités en action, elles devraient aider à distinguer un personnage d'un autre et sans aucun doute mettre un peu de piment dans l'action. Quoi qu'il en soit, c'était agréable de pouvoir choisir à partir d'une sélection.

Nous avions également la possibilité de choisir entre plusieurs équipements, l'un d'entre eux était celui par défaut avec un fusil d'assaut, l'autre pour les coéquipiers qui avaient un fusil de chasse, et la troisième option était plus furtive pour ceux qui ne voulaient pas causer de grabuge dès le début. En fait ces options ont beaucoup diversifié les choses, car nous avions davantage de temps pour effectuer un tir précis avec le fusil d'assaut et avons beaucoup ramé lorsque nous utilisions le fusil de chasse, étant donné que notre position indiquait que nous étions en train de faire feu sur les attaquants dans une cour, n'obtenant pas la quantité de dommages souhaitée grâce à la projection de notre arme à feu. Cela n'a rien de nouveau pour les chevronnés des FPS, mais il est bon de mentionner que cela change considérablement la donne.

L'utilisation de la VR augmente énormément le niveau d'immersion. Nous étions debout quand nous avons joué à Firewall et nous avions donc la possibilité avec nos mains de nous servir des murs et des objets environnants comme par exemple utiliser les tables pour se mettre à couvert, donc malgré qu'il y ait moins de bruits et de sifflements comme pour un shooter standard sur PC/Console, vous vous sentez au cœur de l'action quand les balles pleuvent et que vous devez vous protéger. Il y a de nombreuses zones à découvert et beaucoup de points d'observation également, donc si vous n'êtes pas vigilants vous pouvez facilement vous retrouver à découvert et au mauvais endroit au mauvais moment.

Dans l'ensemble, le jeu de tir était la seule chose qui nous empêchait de penser que ce jeu pourrait être un VR shooter très intéressant. Ce n'était pas aussi satisfaisant ou précis que nous l'aurions souhaité, surtout pour un jeu qui met l'accent sur les tactiques réalistes. Cela dit, avec ses commandes accessibles, son dispositif de caméra, ses cartes corsées et bien réalisées, et ses objectifs simples, le potentiel est tout de même bien et bel là pour Firewall Zero Hero pour transmettre une expérience de VR shooter plus que correcte...

Firewall Zero Hour