Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
The Evil Within 2

The Evil Within 2 - Impressions finales

Nous avons jeté un dernier coup d'œil à la suite horrifique signée Tango Gameworks.

Après avoir mis la main sur The Evil Within 2 lors de la Gamescom (relire notre première preview, nous étions particulièrement excité à l'idée de pouvoir y jouer de nouveau. Bethesda nous a tout récemment permis de le faire et de découvrir une toute nouvelle section du jeu.

Après les événements dérangeants du premier opus, le héros principal, l'inspecteur Sebastian Castellanos, est contacté par son ancienne coéquipière qui lui explique qu'une organisation secrète a recréé une machine STEM basée sur l'esprit de sa fille censée être décédée il y a plusieurs années. Notre flic décide alors de retourner délibérément dans ce monde de folie dans l'espoir de retrouver sa fille disparue et la sauver.

Les premières secondes de la démo nous mettent tout de suite dans l'ambiance, nous traversons une salle sombre où se balancent des corps au plafond, éclairés par la faible lumière de notre torche avant de faire notre première rencontre terrifiante. L'allure de la créature ne laissait aucun doute sur la stratégie à adopter : la fuite. Après une course effrénée durant laquelle on devait prendre en compte l'endurance du personnage, nous avons ouvert in extremis une porte pour nous retrouver dans une maison sans aucune trace de la créature.

The Evil Within 2

Au vue de ce que nous avons observé jusqu'ici, The Evil Within 2 reprend le principe d'un monde déformé du premier opus, un lieu où la logique ne fait plus vraiment loi. L'une des premières choses que vous remarquerez une fois la manette en mains est l'amélioration des contrôles. L'étrange rigidité du premier épisode a disparu, Sebastian est maintenant bien plus maniable, ce qui améliore grandement le plaisir de jeu.

L'essentiel de notre expérience s'est déroulée dans une zone ouverte. A l'aide d'une sorte de radio, vous pouvez rechercher des signaux menant à des points intéressants qui serviront aux quêtes secondaires ou feront progresser l'histoire principale. Nous ne pouvons dire pour l'instant si toute l'expérience sera en open world, mais cela allège fortement cette sensation de restriction ressentie lors des prémices. Dans cette partie du titre, la progression proposée nous a par moments rappelé The Last of Us.

Le jeu offre de nombreux chemins pour arriver à notre but, mais malheureusement nous n'avons pu les explorer à notre guise car un fantôme est soudainement apparu devant nous pour nous tuer et ainsi conclure la démo. Ce que nous avons pu relever cependant est que la petite ville est proche d'un camp militaire, qu'un bois sombre entoure les lieux et que les bâtiments s'entremêlaient vers le ciel de manière inquiétante. Un environnement qui, bien que peu rassurant, nous a rendu impatients de pouvoir le parcourir plus en profondeur.

The Evil Within 2

The Evil Within 2 s'est manifestement amélioré en de nombreux points. Mais l'expérience nous a semblé pour l'instant moins terrifiante que par le passé. Le titre emprunte en effet davantage de mécanismes propres aux jeux d'infiltration, sans dénaturer évidemment son essence horrifique. La violence reste néanmoins aussi crue. Le monde ouvert présenté par Tango Gameworks reprend le style de liberté d'exploration qui avait fait le succès de l'excellent The Last of Us. De là à offrir au prometteur The Evil Within 2 une résussite comparable ? Réponse le 13 octobre sur PC, PS4 et Xbox One.