Français
Gamereactor
tests
Pokémon Sun/Moon

Pokémon Soleil/Lune

Pour fêter comme il se doit le vingtième anniversaire la série, Pokémon nous offre le meilleur opus de son histoire sur 3DS...

Depuis plus de 20 ans, Pokémon reste l'une des plus importantes franchises de jeux vidéo et son attrait semble continuer à séduire des publics de tous horizons. Le nouveau tandem Soleil et Lune arrive sur 3DS en osant le pari de séduire les fans par sa justesse tout en réécrivant certains dogmes de la série. Après avoir joué à la version preview, à la démo, et enfin à la version finale du jeu pendant de nombreuses heures, donc nous sommes maintenant en msesure d'évaluer l'évolution réelle de la franchise.

Avant de commencer, nous voulons préciser que nous avons joué à Pokémon Sun. Gardez à l'esprit que Soleil et Lune se déroulent à douze heures d'intervalle, autrement dit lorsque vous jouerez à midi sur l'horloge de la 3DS il sera minuit dans Pokémon Lune, le temps reste inchangé pour la version Soleil. En plus de cela, chaque édition a comme à son habitude une sélection de créatures uniques, et il y a de légers changements dans certaines épreuves du tour des îles.

Pokémon Sun/Moon

De toutes les nouveautés incluses, évoquons en premier lieu la région d'Alola. Cet archipel composé de cinq îles (quatre naturelles et une artificielle) qui diffère par bien des aspects de l'environnement proposé auparavant. Ici les choses sont assez différentes car les humains et les Pokémon cohabitent de manière bien plus naturelle que dans des régions comme Kanto ou Johto. Il est donc normal de voir des gens marcher à côté de ces petits monstres ou même de bousculer certains pauvres Pokémon demandant l'aumône. On pourrait trouver ce choix de conception un peu superficiel, mais il nous permet finalement de nous immerger encore plus facilement dans l'atmosphère du jeu. Cela souligne également le fait que les Pokémon sont plus que de simples créatures qui ne servent qu'à se battre ou à être capturés. Ils sont des composants à part entière de la société.

Bien sûr, introduire une nouvelle région signifie également que l'on va croiser de nouvelles créatures. Contrairement à ce que certains pourraient croire, cette fois la sélection de monstres est superbe en termes de design et tout fonctionne comme on pourrait s'y attendre étant donné qu'on se trouve sur une île tropicale. Certains Pokémon subissent une adaptation à leur nouvel habitat et apparaissent sous un nouvel aspect. On parle ici de « Forme d'Alola ». En plus de changer l'aspect comme par exemple la mutation de Miaouss et de Tadmorv, celles-ci cause aussi un changement de leurs caractéristiques. Tout cela est très darwinien et plaira ou non aux joueurs en fonctions de leurs goûts personnels. Mais ces nouvelles apparences offrent un changement de perspective et transforment une licence dans les rouages commençaient à devenir répétitifs et connus de tous, lui apportant un vent de renouvellement bienvenu. Ce sentiment de nouveauté se retrouve par ailleurs dans tous les autres aspects du jeu.

L'histoire fait aussi référence au passé de la série, sans être un copier/coller. Nous nous retrouvons sans surprise dans la peau d'un jeune aventurier venant de quitter sa maison pour explorer un continent et en apprendre un maximum sur les Pokémon. Il doit faire face à une organisation diabolique et sera guidé par un professeur qui l'aidera dans sa conquête. Cependant, la ressemblance s'arrête là. Il n'y a pas de champions d'arènes à vaincre, ni de Ligue Pokémon établie. Au lieu de cela, vous devrez relever le défi dont nous vous avons parlé plus tôt : le tour des îles, une série d'épreuves que tous les jeunes d'Alola doivent passer lorsqu'ils atteignent l'âge requis. Ils sont divisés en grandes épreuves de doyens (une sorte de chef des lieux choisi par le Pokémon gardien lui-même) et en tâches données par les Capitaines d'épreuves (entraîneur Pokémon un rang en-dessous des doyens ayant participé victorieusement au tour des îles). La bonne nouvelle c'est que ces défis n'impliquent pas forcément une confrontation directe avec un entraîneur. Il y a toutes sortes de missions et d'objectifs à remplir afin de progresser, que ce soit trouver des créatures spécifiques, collecter des ingrédients ou bien répondre à des questionnaires décalés parfois hilarants. Cela diversifie le jeu, il ressemble plus à un RPG, mettant de côté un mécanisme de base qui semblait inévitable et offrant un large éventail de situations qui enrichissent l'expérience.

Pokémon Sun/Moon

La façon dont l'histoire se déroule est agréable. Le récit est beaucoup plus étoffé et plus intéressant que tous ceux de la série jusqu'ici (même si Noir et Blanc s'en rapprochaient). Que soit pour la Team Skull ou la fondation Æther, la notion de « méchants » et de «gentils » est plus nuancée ici et le mystère entourant les énigmatiques Ultra-Chimères vous tiendra en haleine. Nous ne vous en dirons pas plus pour éviter de vous spoiler, mais nous pouvons vous dire que cette fois les dialogues et l'histoire vont vraiment retenir votre attention. Les fans de longue date apprécieront les références nostalgiques, notamment celles à la région où tout a commencé.

Mais même s'il n'y a pas de champions d'arènes en soi, le concept lié au combat est toujours présent. Pour combler les défis des doyens, il faut vaincre des leaders, mais il faut aussi l'approbation du Toko (Pokémon spécial protégeant chaque île). Ils vous feront toujours confiance, mais il faut garder à l'esprit que le lien avec ces créatures reste important. En fait, même le choix du starter est différent ici. Il ne suffit plus de le choisir, le monstre doit maintenant accepter de vous rejoindre dans votre aventure à travers les défis des îles. Une région où est créée pour l'occasion la première ligue et qui voit naître une série de problèmes multidimensionnels, impliquant des créatures issues d'autres mondes. Mais nous vous laisserons découvrir tout cela pour vous-même...

Le combat lui-même reste assez traditionnel. Les hautes herbes est l'endroit où débusquer les Pokémon sauvages, mais ceux-ci peuvent aussi vous approcher par des souterrains ou en plongeant du ciel. Une fois que le combat commence, vous remarquerez que le système de bataille est encore à peu près le même, avec des créatures et des mouvements de différents types, chacun ayant ses propres forces et faiblesses. Il y a quelques nuances à cela, comme l'efficacité des attaques qui s'affichent à l'écran, ou l'option de voir les stats en touchant l'écran. Une nouvelle fonctionnalité qui, bien qu'elle soit utile pour les nouveaux venus, pourrait briser l'aspect d'apprendre de ses propres expériences inhérentes aux jeux Pokémon précédents. Mais nous avons apprécié le fait qu'il soit toujours fondamental d'étudier les spécificités de chaque créature et connaître les différents types de Pokémons.

Un dernier point qui s'explique par un niveau de difficulté revu à la hausse. Examiner vos rivaux et définir la meilleure stratégie sera rapidement indispensable. Il est à noter qu'il est maintenant possible qu'un Pokémon puisse appeler des renforts pendant le combat. Une bataille contre un simple Magby au regard innocent pourrait finir par un affrontement contre une série sans fin de Magmar cherchant à ruiner votre journée.

C'est peut-être en raison de cette difficulté que les développeurs ont décidé d'ajouter une autre fonctionnalité, agréable au demeurant. Quand un combat est terminé, vous pouvez maintenant guérir les changements de statuts de vos Pokémon en prenant soin d'eux. En appuyant sur Y après votre victoire, vous entrez en vue subjective et pouvez brosser, sécher et même nourrir vos créatures, et ainsi augmenter votre affinité en prenant soin d'eux. Un ajout incontournable puisqu'il permet même l'augmentation de la capacité esquive.

Avec tout cela, il pourrait sembler bizarre que les capsules secrètes (abrégés en CS) soient absentes, comme tout s'appuie sur une philosophie plus naturelle, adaptée à un monde où les humains et les Pokémon vivent en harmonie. C'est pourquoi les montures Pokémon s'accordent si bien à ce monde et sont les bienvenues. Maintenant vous pouvez monter votre Tauros pour vous déplacer, rechercher des objets cachés sur votre Mastouffe, ou même naviguer sur l'eau en grâce à votre Lokhlass. Les Pokémon ne sont pas seulement là pour lutter et être capturés ; Ils vous aident également à parcourir le monde, et même si ce système remplace les caractéristiques traditionnelles des CS, il parait plus naturel et logique, et il semble donc être une nécessité pour les jeux à venir.

Compte tenu des nombreuses améliorations et retouches apportées à Pokémon Soleil et Lune, c'est dommage que la Nintendo 3DS ne soit pas au niveau techniquement. Ses performances restent correctes, mais on a pu noter quelques défauts de textures. Vous pouvez maintenant profiter de la 3D seulement avec le Poké Scope, mais le framerate chute de façon significative, rompant ainsi l'atmosphère créée par la possibilité de regarder des Pokémon dans leur habitat naturel.

Néanmoins, les visuels restent tout à fait acceptables. Les villes et les environnements sont pleins de vie. Ils offrent des détails soignés, comme la possibilité d'entendre les grognements des monstres à proximité. Les graphismes sont les meilleurs que nous ayons vus dans la série à ce jour et, en outre, ils offrent beaucoup de variété, des détails de la région d'Alola jusqu'à l'apparence de l'avatar personnalisable.

Pokémon Sun/Moon

Au-delà de l'expérience de jeu de base, s'ajoutent des modes multijoueurs. Le festival Plaza permet vous connecter avec le monde online, jouer à des mini-jeux et même profiter de certaines fonctionnalités sociales. Bien sûr, vous pouvez également participer au combat et à l'échange ici. Il y aussi le Battle Royale, une épreuve de force indispensable dans laquelle quatre joueurs s'affrontent en même temps.

Et bien sûr, la fin de l'aventure joue un rôle vital ici. Malheureusement, nous ne pouvons pas en dire plus, mais nous vous dirons tout de même qu'un bon nombre de surprises vous attendent et qu'il vous restera beaucoup de choses à faire après avoir terminé l'histoire. Tellement, que tout ce contenu offre à Pokémon Sun et Lune un intérêt presque infini.

Ce nouveau Pokémon est un bond en avant gigantesque pour la série. Soleil et la Lune offrent une véritable évolution par rapport à la première génération. Tout a été changé pour offrir quelque chose de nouveau et différent, mais pourtant il parvient toujours à rester familier, que ce soit à travers son histoire, son style graphique, ses décors, les créatures rencontrées, le système de combat, ou même le fan-service. Ce jeu s'inspire plus encore du genre RPG et c'est un changement qui vaut clairement le coup. Et ce aussi bien pour les connaisseurs de la franchise ou ceux qui commencent tout juste leur aventure dans l'univers Pokémon.

Pokémon Sun/Moon
Pokémon Sun/MoonPokémon Sun/MoonPokémon Sun/MoonPokémon Sun/Moon
Pokémon Sun/Moon
Pokémon Sun/Moon
09 Gamereactor France
9 / 10
+
La profondeur de l'histoire, l'impact de l'environnement, le fan service à souhaits, les mécaniques poussées de RPG...
-
L'absence de la 3D, certaines textures et modélisations peu convaincantes...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Pokémon Soleil/LuneScore

Pokémon Soleil/Lune

TEST. Written by Juan A. Fonseca

Pour fêter comme il se doit le vingtième anniversaire la série, Pokémon nous offre le meilleur opus de son histoire sur 3DS...



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.