Français
tests
Phoenix Point

Phoenix Point

Le jeu de stratégie inspiré de XCOM pointe enfin le bout de son nez sous la forme d'une version en early access.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Les fans de stratégie devront prêter attention à Phoenix Point, un nouveau jeu de tactique fait par Snapshot Games. Cette nouvelle création a de nombreux points communs avec XCOM et le reboot fait par Firaxis. En effet, si vous êtes ici juste pour survoler l'article et regarder uniquement les screenshots, on ne vous en voudrait pas de croire que l'on écrit sur un XCOM 3, car les deux séries ont beaucoup de choses en commun. On commence à voir beaucoup de jeux de stratégie qui s'inspirent du système de XCOM, mais aucun d'entre eux n'arrive à la cheville de Phoenix Point.

Après avoir essayé le jeu pendant son développement, il est temps d'essayer cette version finale et surtout voir si ce jeu peut tenir tête à son rival, l'excellent XCOM 2.

Même si Phoenix Point montre quelques faiblesses, le jeu a beaucoup à offrir. Premièrement, il y a une très bonne histoire inspirée de l'univers de Lovecraft et qui lui permet de se démarquer de ses pairs. On en a terminé des histoires d'aliens qui débarquent d'un autre monde. Non ici c'est un virus issu de la fonte des glaces - foutu réchauffement climatique qui frappe encore - appelé le Pandora virus qui change les êtres vivants en une monstruosité ressemblant à un crabe, leur conférant des pouvoirs spéciaux. Nous rejoignons l'histoire quelques années plus tard dans un monde dévasté alors que l'humanité est repoussée dans ses derniers retranchements.

La fonte des glaces a changé à jamais le paysage de la Terre, avec de larges parties de terre avalées par l'océan. L'humanité a dû s'adapter elle aussi et ne forme plus des états-nations. À la place, elle est regroupée en trois factions : une qui ne cautionne que des humains 100% pur sang, une qui préfère se fier à la technologie plutôt qu'à la force brute, et enfin la dernière pense que le Pandoravirus est un châtiment de Dieu et qu'il faut embrasser la menace mutante. Vous allez devoir interagir avec eux car vous êtes à la tête du Projet Phoenix, une organisation de l'ombre que vous devez reconstruire pour contrer la menace mutante.

Phoenix Point

Le jeu est séparé en deux parties. Vous vous retrouvez entre jongler entre des batailles tactiques avec les soldats que vous avez choisi, entraîné et équipé, et entre le fait de devoir planifier vos actions à un tout autre niveau stratégique. La partie tactique est celle qui vous prendra le plus de temps. Cela est dû au rythme des combats qui peuvent être un peu lents. Néanmoins, il y a cette partie stratégie qui nous semble beaucoup plus intéressante que la première, car elle a piqué notre curiosité à plusieurs reprises.

Vous commencez le jeu sur une base avec un aéroport, pour ensuite vous envoler vers des lieux marqués par une localisation sur la carte du monde. Vous explorez puis parlez avec les locaux pour obtenir des informations. Une fois que vous avez terminé l'exploration d'une région, pris part à plusieurs batailles (on y reviendra dans quelques minutes), et résolu des quêtes secondaires, vous devez maintenant scanner les alentours de la zone pour trouver de nouveaux objectifs pour plus tard. C'est de cette façon que vous allez vous déplacer dans tout le globe, engager de nouveaux soldats dans les lieux que vous découvrez, et combattez tout ce qui se trouve sur votre chemin.

Le système des trois factions est assez intéressant, même si on a essayé de ne pas se faire d'ennemi, éviter la confrontation avec tout le monde ne semble pas être la bonne façon de jouer au jeu. On a vraiment passé du bon temps à découvrir de nouveaux personnages pendant notre exploration. L'introduction de nouveaux éléments est très bien gérée aussi, grâce à un ajout progressif des nouvelles mécaniques de jeu. Même si, certaines choses ne sont pas bien expliquées, et il y a énormément de lores à découvrir dans le wiki du jeu si vous avez vraiment la foi.

Votre progression n'est pas seulement mesurée via la campagne principale mais aussi par l'état de votre base. Vous pouvez même créer vos propres tactiques et créer de nouvelles armes et équipements. Chaque soldat possède son propre arbre de classe. Une fois qu'ils ont atteint un certain niveau, il est possible de choisir une seconde classe pour vos soldats. Mais cette mécanique apparaît un peu tard.

Phoenix Point

Il est maintenant question d'amener ces troupes au cœur de la bataille, les combats prennent place sur une grille avec des endroits pour se mettre à l'abri et des immeubles à explorer. Même si les cartes sont variées, elles manquent de personnalité. La plupart des missions sont très simples dans leur construction et se terminent une fois l'objectif atteint. Malheureusement, certaines décisions de l'IA peuvent nuire à l'expérience de jeu à cause de choix questionnables. On a vu des adversaires foncer têtes baissées dans les ennuis, se laissant à découvert et donc exposés à toute attaque. Ces moments ne sont cependant pas fréquents donc ce n'est pas trop grave, mais ces actions illogiques peuvent nuire à l'expérience de jeu de l'utilisateur.

Phoenix Point semble être un jeu de tirs où on se défoule sur des mutants à face de crabe (on a vraiment bien aimé le système VATS comme celui utilisé pour Fallout) mais cette semaine a été une véritable chasse aux bugs. Une créature psychique a réussi à bloquer une mission dans une boucle infinie et nous a forcé à redémarrer le jeu, un autre problème dans le menu du mode stratégique qui ne nous permettais pas de déployer nos troupes, nous forçant à recharger à un point de sauvegarde antérieur, perdant ainsi des heures de progressions. On a rencontré pas mal d'autres petits bugs, surtout pendant les combats, et tous ces petits problèmes nous sortent de l'immersion dans laquelle le jeu essaie de nous plonger.

L'IA est assez simpliste, et force les ennemis à foncer tout droit diminuant largement le temps que l'on passe dans une bataille, surtout si vous tirez profit de ce problème. Dans les autres jeux du même genre, vous avez deux phases d'action par personnage, ici les choses sont plus nuancées. Le joueur peut bouger ses unités en utilisant des points d'actions, et il y a une jauge de volonté qui vous permet de faire quelques actions de plus.

Vos soldats subissent des dégâts dans des zones précises du corps, donc si vous prenez une balle dans votre bras, il vous sera impossible de tirer le prochain tour. Cela rend la gestion de votre inventaire très importante. C'est une autre partie que le développeur a très bien réussie. Vous pouvez ramasser des objets depuis des boîtes ou depuis des compagnons tombés au combat. L'environnement est agréablement intéractif et même si il y a quelques bugs, les protections destructibles et les tactiques variées sont un bon compromis pour oublier ces quelques imperfections.

Phoenix Point

Il y a aussi plein de variétés en terme d'ennemis que vous allez rencontrer. Les trois factions sont infestées par une variété différente de mutants, vous obligeant donc à revoir votre tactique à chaque fois. Certains adversaires sont immunisés aux balles et nécessitent une toute autre tactique, mais en général les combats possèdent assez de diversité ce qui fait que l'on ne s'ennuie jamais, même si certaines missions sont assez redondantes. Tout est assez beau, même si l'audio n'exprime pas la même qualité, avec une bande-son assez prévisible et une voix artificielle.

On a attendu avec impatience quelque chose pouvant détrôner XCOM 2, et l'essaie de Snapshot est vraiment pas loin de réussir cet exploit. Grâce à un très bon thème, et une bonne couche de stratégies, mais il y a quelques petit trucs qui nuisent au jeu, le plus gros étant la masse de bugs présents. On peut pardonner quelques écarts surtout si on regarde le budget du jeu, mais c'est clair que le jeu a besoin d'être poli s'il veut vraiment briller. L'IA très "rentre dedans" n'aide pas non plus, reléguant les possibles batailles d'attrition au second plan, néanmoins le scénario, et le thème utilisé font de Phoenix Point un très bon jeu si l'on est adepte des jeux de stratégie.

Phoenix Point
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Une très bonne partie stratégique, de très bonnes innovations sur la partie tactique, le jeu est beau, le gameplay est varié.
-
Les bugs et l'IA pas très inspirée nous sortent un peu de l'ambiance et sapent l'expérience de jeu.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Phoenix PointScore

Phoenix Point

TEST. Written by Mike Holmes

Le jeu de stratégie inspiré de XCOM pointe enfin le bout de son nez sous la forme d'une version en early access.



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.