Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor France
tests
Outward

Outward

Nine Dot Studios a conçu un monde fantastique, absolument unique, mais c'est une aventure dans laquelle vous allez devoir être patient... très patient.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce

Outward est un jeu d'aventure-action à la troisième personne, axée sur la survie, mettant l'accent sur l'exploration et l'achèvement de quêtes, avec des approches délibérément différentes des RPG habituels, notamment avec une construction du monde originale. Il existe de nombreuses possibilités d'artisanat, de personnalisation de personnages, mais également d'étranges endroits à visiter et trois chemins de quêtes principaux à prendre.

Le jeu supporte également le multijoueur coopératif local et en ligne. La façon dont tous ces éléments fusionnent est cependant un peu plus compliquée, comme nous le verrons plus loin.

Depuis le début, Outward vous rappelle les fondements de la survie, avec un rapide tutoriel où vous apprendrez les bases de la survie et des équipements. Il faut gérer le froid et la chaleur, de même que la faim, l'épuisement, la soif, l'empoisonnement, l'indigestion et les maladies, même si nombre d'entre elles peuvent être évitées grâce à une préparation suffisante. La nourriture peut être préparée mais se gâte avec le temps, des vêtements pour temps froid ou chaud peuvent être prévus, de l'eau peut-être récupérée dans une variété d'endroits, puis bouillie pour éliminer le risque de contamination alimentaire. Dormir permet de combiner repos, tour de garde contre les embuscades et réparation automatique du matériel équipé. Bref, le jeu est complet.

Rassembler les composants est relativement simple, en particulier pour les objets rudimentaires. Les items basiques peuvent être fabriqués à partir de cuir, de tissu, de bois et de fer qui sont suffisamment nombreux pour être trouvés un peu partout. Un kit de feu de camp nécessite trois bois, récupérable sur pratiquement n'importe quel arbre. Il faut un peu plus de patience pour trouver et rassembler du matériel plus rare et plus utile, les plus exotiques étant disséminés dans les quatre régions principales du jeu (un lieu de départ montagneux, un marais toxique, un désert menaçant et une forêt spacieuse), ou en vente dans un magasin. Les denrées périssables se dégradent avec le temps, tout comme les équipements utilisés ou endommagés. Rassembler les matériaux, installer le camp et répondre aux besoins de base reste assez facile et ajoute un rituel au titre.

Outward

La fabrication, aussi, est simple. La création de nouveaux équipements ne nécessite aucune zone de travail et peut être réalisée à partir d'un menu. Cependant, lors de la cuisson, faire quelque chose de plus compliqué que de griller un steak nécessite une marmite ou une cuisine, et les potions nécessitent un appareil d'alchimie. Il y a également des recettes, qui peuvent être apprises, ou bien découverte si vous prenez le risque de perdre vos ingrédients.

Vos objets et votre équipement ont un poids, et bien que rien ne pèse réellement lourd : mais tout ce qui se trouve dans les poches abstraites de votre personnage et ce que vous avez dans votre sac à dos a une limite. À la manière d'un Dark Souls, si vous êtes en surpoids, vous perdrez de l'endurance plus rapidement. Toutefois, votre personnage peut lâcher et poser son sac à dos rapidement, et n'importe où, afin d'augmenter sa jauge de stamina. Vous verrez que lâcher son sac devient vite un réflexe à chaque fois qu'un ennemi ou un obstacle se met en travers de votre chemin.

Bien que nous ayons pu utiliser beaucoup la furtivité, il est souvent difficile d'éviter les combats. Il est toutefois possible de faire en sorte que deux types d'ennemis s'affrontent parfois, comme des loups et des bandits. Une grande partie du jeu est consacrée à différents styles d'armes, et la progression du personnage nécessite de rechercher, fabriquer ou acheter de meilleures armures et armes. Vous pouvez esquiver, et même bloquer, mais cela fait rapidement baisser votre barre d'énergie, qui vous étourdit si elle tombe à zéro. Si ça vous arrive, vous risquez fort de rencontrer la faucheuse.

OutwardOutward

Un système fondamental dans Outward, c'est le mécanisme de la mort. Votre personnage ne meurt jamais "réellement" : il se fait capturer ; vous vous réveillez avec la lettre d'un inconnu qui vous avoue vous avoir sauver, souvent blessé et sans sac à dos si vous l'avez laissé tomber (bien qu'il soit récupérable et indiqué sur la carte). Pour accentuer l'inévitable : il n'y a pas de sauvegarde et donc de possibilité de revenir en arrière. Si vous avez laissé tout votre équipement de camping dans votre sac à dos et que celui-ci se trouve dans une grotte lointaine, il vous faudra du temps pour tout récupérer. C'est pourquoi, bien souvent et quitte à être encombré, nous ne nous séparons jamais de notre sac à dos.

Néanmoins, certains ont découvert qu'il était possible de recharger sa partie à l'aide de sauvegardes automatiques stockées dans les fichiers du jeu. Cependant, cette pratique n'étant pas vraiment encouragée par le gameplay, ni prévu pour ça à la base, nous mettrons cette technique de côté.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonce
Outward
OutwardOutward