Français
Gamereactor
news
Outriders

Outriders précise la restauration des items supprimés par sa faute

People Can Fly débute par ceux qui rencontrent des soucis de connexions aux serveurs.

Comme nous vous en avions informé le mois dernier, un bug d'Outriders avait causé la perte d'une considérable partie de la progression. La première mise à jour avait été responsable de cet incident qui avait supprimé jusqu'à 100 heures de jeu pour certains. Une catastrophe sans nom que People Can Fly avait promis de régler.

Aujourd'hui, soit plusieurs semaines plus tard, People Can Fly explique sur le Reddit d'Outriders qu'il a commencé à restaurer les items de ceux qui ont été victimes du bug. Pour l'instant, le studio se concentre sur les personnes du « Groupe A », qui sont ceux qui ont perdu leur inventaire et ont aussi des difficultés pour se connecter aux serveurs. Une fois cela complété, les équipes se pencheront sur le « Groupe B » qui représente les joueurs qui ont perdu leurs items mais qui peuvent toujours profiter du jeu normalement.

Voici les détails de la restauration qui concerne les personnes du « Groupe A » :

• Tous les items, peu importe leur rareté, qui étaient équipés au moment de la perte de l'inventaire vont être restaurés.

• Tous les items légendaires qui étaient dans votre inventaire.

• En ce qui concerne les items non-légendaires : les 20 derniers acquis de votre inventaire, avec une première priorité par rareté et une seconde par date d'obtention.

• Toutes les Distinctions complétées entièrement seront restaurées si vous aviez atteint le tier final de la Distinction en question.

• La progression dans tout autre tier dans une Distinction ne peut être restaurée.

Outriders

Sur le même sujet

OutridersScore

Outriders

TEST. Written by Ben Lyons

Après un weekend à jouer au dernier jeu de People Can Fly, voici notre verdict.



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.