Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
previews
Oddworld: Soulstorm

Oddworld: Soulstorm - Notre aperçu à l'E3

Abe est de retour et nous ne pourrions pas être plus heureux.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

En 1997 est sorti Oddworld : Abe's Odyssey, un jeu de plateformes unique qui est arrivé à se trouver une place dans le cœur des joueurs. C'était absurde, glauque mais aussi bizarrement comique tout en abordant le thème lourd du consumérisme. Ce mélange insolite, en plus d'avoir connu un franc succès, s'est offert une suite appelée Abe's Exoddus.

Oddworld : Soulstorm est le dernier jeu de la série, il est prévu pour l'année prochaine et sera une sorte de remake de Exoddus. Avec tout ces éléments bien en tête, nous sommes allés tester une version démo lors de l'E3 avec un œil plutôt circonspect. En effet, la tâche n'est pas aisée puisque le jeu veut raviver un concept vieux de deux décennies tout en gardant la saveur étrange qui fait la licence.

Pour commencer, un développeur a joué devant nous à un des premiers niveaux du jeu. La première chose qui nous a frappé sont les graphismes, évidemment. Beaucoup a été fait en partenariat avec Unity et cela est rendu assez explicite par le monde dans lequel nous avons été jetés Vous voyez, il s'agit d'un platformer 2.5D donc lorsque vous avancez de la gauche vers la droite, vous vous déplacez aussi hors de l'environnement via différents moyens et tout est affiché et créé en 3D.

Unity permet aussi certaines avancées technologiques dans d'autres domaines. Un élément important du jeu consiste à recruter d'autre Mudokons (des individus de la même race que Abe) pour soutenir votre cause. Et le nombre de disciples que vous pouvez avoir a été augmenté drastiquement, on parle ici de plusieurs centaines de Mudokons ! De plus, les développeurs nous ont expliqué avoir travaillé sur les technologies de feu liquide. Dans Soulstorm, les infusions mettent le feu de manière réaliste et vont même jusqu'à affluer lorsque plus de liquide est lancé. Nous avons pu le voir de nos propres yeux et nous devons admettre que c'était plutôt impressionnant.

Oddworld: SoulstormOddworld: Soulstorm

Ceux d'entre vous qui se souviennent du jeu original sur PlayStation n'auront pas oublié les phases de plateformes un peu maladroites et lentes, dans ce remake, tout est plus fluide. Les mouvements et les sauts sont plus fluides, les roulades et l'escalade sont plus fluides. Des zones peuvent aussi être découverts dans les niveaux, par exemple des étages qui peuvent être ouverts grâce au feu ou au tirs.

Les Sligs sont aussi de retour, vous pouvez les posséder et utiliser leurs armes ou simplement les faire exploser. Si la possession n'est pas encore disponible vous avez d'autres outils à votre disposition pour distraire, neutraliser ou tuer. L'un de ces outils est un briseur de mâchoire qui les expulse au loin, vous pouvez également fabriquer un cocktail Molotov pour infliger de très lourds dégâts par exemple.

Après le peu de temps passé avec le jeu, nous avons vu beaucoup de possibilités. Nous avons collé des morceaux de gomme à des objets pour les faire rebondir et ainsi atteindre des endroits plus lointains. Nous avons aussi modifier le briseur de mâchoire pour qu'il enveloppe les ennemis à l'impact. Tout cela est fait via un menu de fabrication depuis lequel on peut assigner des armes à des raccourcis qui s'affichent sous la forme d'une roue des armes. Vous pouvez même crafter un lance-flamme, beaucoup d'opportunités sont mises à votre disposition.

Un système de Quarma (Karma) est aussi en place. Il monte et descend en fonction de si vous êtes mortel ou pas pour vos ennemis. Si vous brûlez systématiquement les Stigs et que vous disciples terminent écrasés contre des murs, votre Quarma chutera et vous risquez d'écoper d'une mauvaise fin. Pour voir la bonne fin, vous devrez être aussi peu mortel que possible tout en sauvant tout vos congénères Mukodons. Cela a aussi un effet pratique puisque garder vos amis vous permettra de débloquer de la monnaie in-game à dépenser sur des goodies.

Oddworld: SoulstormOddworld: Soulstorm

En parlant des fidèles, ils peuvent vous aider d'une manière un peu plus constructive. Évidemment, ce ne sont pas des guerriers mais ce ne sont pas des boulets attachés à vos pieds non plus. Si vous leur dites d'être agressif et donner leur des outils et ils pourront vous aider à vous débarrasser d'ennemis. mais ce ne sont pas qu'une armée. Par exemple, ils s'éteindront mutuellement si jamais ils sont en feu, si ils ont assez d'eau, bien entendu.

Mais ce qui nous a laissé le plus impressionné est la conservation de la personnalité des habitants d'Oddworld. Le monde est toujours aussi bizarrement drôle. Les voix sont les mêmes, des Sligs au Mudokons, sans oublier Abe. Et ces répliques jouent beaucoup dans l'humour du jeu lorsque vous déambulez dans ce monde morose où les gens sont soumis.
Même lorsqu'un ennemi éclate en milles morceaux, il y a une forme de comique.

Globalement, notre première approche de Soulstorm est intégralement positive et en tant que fan des deux premiers jeux, nous sommes heureux de voir que l'équilibre entre modernisation du gameplay et sauvegarde de l'esprit original du jeu est respectée. Le jeu aborde les mêmes thèmes (presque plus pertinent en aujourd'hui qu'ils ne l'étaient lors de la sortie originale) mais plus important, libérer les Mukodons et les garder dans ce monde dur est toujours aussi amusant.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Oddworld: SoulstormOddworld: SoulstormOddworld: Soulstorm

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
View comments

Related texts

Chargez le contenu suivant