Français
Gamereactor
tests
Hood: Outlaws & Legends

Notre test du décevant Hood: Outlaws & Legends

L'idée est là, mais en pratique, celle-ci n'atteint pas vraiment son objectif...

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Le concept est absolument génial : Robin des Bois (Robin « HOOD » en anglais donc) et sa bande de joyeux lurons se rebellent contre les impôts élevés en volant l'argent de l'État, où des adversaires contrôlés par ordinateur gardent les trésors, et où le travail d'équipe est crucial pour réussir.

L'idée est bonne et, à plusieurs égards, elle est faite pour moi qui pense que la coopération est l'une des meilleures façons d'expérimenter un jeu. Mais, bien sûr, il est également important de réunir tous les éléments pour obtenir un bon jeu, et heureusement, les développeurs de Sumo Digital sont compétents. Donc, en théorie, cela devrait être relativement simple.

Hood: Outlaws & Legends

Ces dernières années, la saga des Robin des Bois a évolué vers une version de plus en plus "sombre et granuleuse". L'original était certainement une histoire plus dure que le film de Disney, mais je ne l'appellerais pas particulièrement sombre. Cependant, c'est sur ce sujet que Sumo Digital a choisi de parier et, par conséquent, nous obtenons un Robin des Bois qui semble tout droit sorti des premiers jeux Assassin's Creed. Maid Marian ressemble étrangement au protagoniste féminin d'Assassin's Creed Valhalla avec de nombreux tatouages tribaux branchés. Tooke a des coiffures dignes de célèbres joueurs de football et seul Little John semble raisonnable (bien qu'il ressemble plus à un catcheur de la WWE qu'à un personnage médiéval).

Hood : Outlaws & Legends étant exclusivement un jeu en ligne, vous devez suivre un cours d'entraînement obligatoire avant de vous lancer dans la partie en ligne. Vous pouvez y essayer rapidement les quatre personnages et tester leurs avantages respectifs. Mais, déjà ici, j'ai commencé à sentir un léger problème. Les contrôles ne sont pas tous très réactifs et l'intelligence artificielle des adversaires semble presque aléatoire lorsqu'ils se promènent en se répétant toujours les mêmes phrases.

Hood: Outlaws & Legends

Même le système de combat n'était pas très créatif et manquait de fluidité. J'ai nerveusement commencé à comprendre que j'allais être déçu par un jeu que j'attendais avec impatience. En résumé, les braquages se déroulent en plusieurs parties : parvenir à une certaine cible, la voler, se rendre au point de fuite et la charger à bord d'un véhicule pour s'échapper. Mais vous n'êtes pas seul. Pour des raisons que je n'ignore, une autre équipe humaine identique aux combattants de Robin des Bois tente de voler le même trésor au même moment, et vous devrez donc combattre à la fois des ennemis contrôlés par l'ordinateur et ces joueurs.

Le jeu possède un repère autour d'un feu, où vous pouvez prendre soin de votre personnage et choisir de partir en mission. Mais si vous avez déjà joué à Payday 2, Sea of Thieves ou Borderlands 2 avec des joueurs sélectionnés au hasard, vous savez quel enfer cela peut être lorsque les gens ne communiquent pas. Et c'est à cela que ressemble généralement le système de matchmaking de nos jours. La plupart des gens ne communiquent pas, probablement dû à un triste résultat de tout le harcèlement en ligne.

Hood: Outlaws & Legends

Par conséquent, les matchs commencent sans surprise avec mes compagnons de jeu qui se séparent instantanément. Personne ne semble se concentrer sur la récupération du coffre au trésor : un joueur s'attire la colère des gardes en les alertant, un autre écervelé vient avec moi mais refuse de s'accroupir dans l'herbe, je suis donc découvert et tué, tandis qu'un autre pense que nous jouons à Team Slayer dans Halo - après quoi le chaos éclate. Le fait qu'il faille beaucoup de temps pour lancer les matchs, où les gens entrent et sortent, et que le paramètre par défaut est que les versions PC et console sont mélangées, donne d'énormes avantages aux joueurs PC, ce qui n'aide pas non plus.

Il y a aussi une fonction de matchmaking dont moi-même, je ne sais honnêtement pas à quoi elle sert, car je pouvais être jumelé dès le niveau 1 avec ceux qui avaient dépassé le niveau 60. Outre le fait que ces joueurs connaissent déjà parfaitement les niveaux, ils ont également eu le temps de faire évoluer leurs personnages avec plusieurs avantages. Ceci est une conséquence du fait que ceux qui ont acheté l'édition la plus chère du jeu ont pu commencer trois jours plus tôt, prenant ainsi une longueur d'avance qui a conduit à des premières heures beaucoup plus ennuyeuses pour le reste d'entre nous qui se sont fait massacrer par des adversaires nettement plus puissants.

Pour résumer, vous devez trouver des gens avec qui vous pouvez réellement parler pour jouer. Si vous obtenez des adversaires raisonnables, il peut parfois y avoir de bons matchs lorsque vous vous faufilez les uns dans les autres. Pour la première fois, je comprends pourquoi les gardes qui sont des PNJ ne peuvent pas vous voir dans les jeux furtifs lorsque vous vous promenez dans les hautes herbes ou que vous êtes assis derrière des murs. Ici, j'ai l'impression qu'il y a des ennemis partout et que je ne les vois vraiment pas. Si je trouve quelqu'un, celui-ci peut être étiqueté pour que mes compagnons de jeu puissent voir où se trouve le vaurien, et lorsqu'un trésor est conquis et transporté jusqu'au bateau de fuite, il est parfois passionnant de protéger la personne en charge du coffre, même si le combat de mêlée manque de finesse.

Hood: Outlaws & Legends

Malheureusement, j'ai connu moins de cinq parties de ce type. Dans la grande majorité des cas, c'est frustrant. Le jeu a des points de contrôles douteux, des adversaires ennuyeux contrôlés par ordinateur, des événements aléatoires qui peuvent défaire même les meilleurs plans et chaque fois que je joue, j'ai surtout envie de l'éteindre, plutôt que de jouer une autre partie. L'idée est que les niveaux et les rebondissements devraient donner le sentiment qu'aucun match n'est identique, mais malheureusement, j'ai presque immédiatement l'impression d'avoir tout vu après seulement une petite heure de jeu, et au final, c'est à peine si c'est médiocre.

Ça ne suffit pas à Hood : Outlaws & Legends d'avoir plusieurs scènes intéressantes que j'aimerais voir dans un meilleur jeu (ou dans un jeu multijoueur de la sorte dans lequel je n'ai pas à me mesurer aux autres) et qu'il tourne vraiment bien à 60 images par seconde. Malheureusement, c'est un gaspillage de potentiel qui aurait pu être tellement mieux.

HQ
05 Gamereactor France
5 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.