Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
tests
Dungeons & Dragons: Dark Alliance

Notre test de Dungeons & Dragons: Dark Alliance

Que vaut la suite spirituelle de Baldur's Gate : Dark Alliance ?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Moi qui apprécie particulièrement les personnages tarse résistants, j'ai donc directement choisi de jouer Bruenor Marteaudeguerre dans Donjons & Dragons : Dark Alliance. Un guerrier nain robuste qui peut résister à quasiment n'importe quel coup, en tout cas d'après les développeurs du jeu. Après une vingtaine d'heures de jeu, j'ai presque envie de les poursuivre en justice pour publicité mensongère tant il m'a paru fragile...

Parce que Donjons & Dragons : Dark Alliance est un jeu en coopération. L'idée est de partir à l'aventure avec des amis pour collecter de l'équipement, battre des monstres et arpenter le monde fantasy basé sur l'univers D&D. Malheureusement, les obstacles au divertissement sont nombreux. Le lore si intéressant de Donjons & Dragons est très peu utilisé, le gameplay ne prend aucun risque, les cinématiques sont peu intéressantes. Et encore, un bon système de loot suffirait à éclipser ces défauts ; mais même cet aspect est décevant.

Dungeons & Dragons: Dark Alliance
Ceci est une annonce:

Reprenons avec Bruenor (il est possible de changer de personnage entre les missions) : affronter plusieurs ennemis avec lui est presque impossible. Réussir à toucher sa cible est déjà complexe, la caméra se perdant souvent derrière vous. Autrement dit, il est très compliqué de comprendre ce qu'il se passe dans votre dos, ce qui vous rend extrêmement vulnérable. A chaque mort, vous revenez au dernier point de contrôle, qui sont très espacés dans les niveaux car plus vous les utilisez, moins vous conservez l'équipement amassé.

Pire encore pour les joueurs solo : les développeurs ont pensé à des attaques combinées très puissantes... mais qui sont inutilisables lorsque vous faites êtes seul. Le combat de Dark Alliance est une science très inexacte et il vous arrivera souvent d'être bloqués sur un ennemi, sans oublier les nombreux bugs. Les attaques lancées ne peuvent pas être interrompues, ce qui rend les combats fastidieux tant votre personnage agira différemment de ce que vous aviez demandé...

Dungeons & Dragons: Dark Alliance

Malheureusement, même l'équipement ne suffit pas à ajouter une dose de positif. En fait, il semble même que les développeurs aient étudié le succès incontesté qu'a été Anthem (notez l'ironie), pour s'en inspirer. Autrement dit, vous ne pouvez pas équiper cette super hache, ou quoique ce soit d'autres que vous avez ramassé, tant que la mission n'est pas finie.

Ceci est une annonce:

De plus, le level design manque cruellement de créativité et diversité. Une fois que vous avez compris comment atteindre tel levier ou ouvrir telle porte, vous n'avez plus qu'à le refaire encore et encore. Il y a certes quelques quêtes annexes mais elles sont ennuyeuses et ne suscitent aucun sentiment de découverte tant tout est trop facile.

Même les graphismes sont à revoir. Le jeu aurait déjà pale allure sur PS4 et Xbox One, alors y jouer sur PC ou next-gen rend les défauts encore plus visibles. Et encore, des graphismes primaires peuvent avoir un bon rendu si ils sont suffisamment travaillés ; mais ce n'est pas le cas. Au contraire, on rencontrera souvent des textures qui sautent et des polygones se fissurer...

Dungeons & Dragons: Dark Alliance

Heureusement, Dark Alliance est jouable à plusieurs, ce qui rend le périple plus supportable. Avec un allié qui couvre vos angles morts, et avec qui faire ces fameuses attaques d'équipes. La Coop n'éclipse pas les autres problèmes, mais le simple fait de moins mourir fait déjà chuter la frustration.

Donjons & Dragons : Dark Alliance se veut être le successeur de Baldur's Gate : Dark Alliance sorti en 2001. Ce dernier a déjà eu droit à un remaster un peu plus tôt cette année (et je vous le recommande d'ailleurs). Malgré son âge qui se ressent fortement, il reste bien plus amusant.

Ce nouveau Dark Alliance est trop laborieux et, à moins que vous ne soyez vraiment fan de l'univers et que vous soyez abonné au Game Pass, je ne peux vous le recommander. Choisissez plutôt Baldur's Gate : Dark Alliance, voire même Warhammer : Vermintide 2, lesquels sont nettement plus complets et immersifs...

HQ
04 Gamereactor France
4 / 10
+
La coop, inclut dans le Game Pass..
-
Donne une impression d'inachevé, combats ennuyeux, trop répétitif, graphismes vieux, level design peu inspiré...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant