Français
Gamereactor
textes de gadget

Notre présentation détaillée de la Nintendo Switch OLED

Ce n'est peut-être pas la Switch Pro, mais vaut-elle quand même le détour ?

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
HQ

Les rumeurs incessantes relatives à la sortie plus ou moins imminente de la Switch Pro ont amoindri la hype autour du modèle OLED (révélé en juillet dernier). D'autant que mis à part son écran amélioré et légèrement plus grand, la console semble à première vue manquer de nouveautés significatives pour se hisser au niveau de la concurrence (PlayStation 4/Xbox One). A vrai dire, la Switch OLED se rapproche plus des upgrades traditionnelles de Nintendo, comme la 3DS XL ou la DS Lite. Voici une présentation dans avantages et limites, après de nombreuses heures passées dessus.

L'écran OLED 7 pouces

Commençons directement par son fond de commerce : l'écran plus large et détaillé. Cette nouvelle version de la console propose en effet un écran OLED de 7 pouces (contre le LED de 6,2 pouces auparavant). La différence s'en ressent immédiatement dès la prise en mains. Les couleurs sont plus vives et les jeux tournant sur le modèle standard en deviennent presque fades en comparaison.

Sur le papier, la différence entre 6,2 et 7 pouces n'est pas impressionnante. Mais on vous garanti qu'elle joue une grande différence. Jouer sur un écran plus large est bien plus satisfaisant et agréable. Assez logiquement, cela joue aussi sur le poids de la machine, qui est peu plus élevé, sans être encombrant non plus. L'écran prend juste plus de place sur la surface et s'étend jusqu'à son extrémité.

Dernière chose à noter : certaines applications comme YouTube n'ont pas été optimisées pour exploiter pleinement cette nouvelle surface d'affichage. Mais on imagine qu'elles y remédieront assez rapidement...

Le dock

Le dock de la console a subi un lifting assez important. Ses coins ont été arrondis et des pieds en plastique ont été ajoutés pour l'empêcher de toucher directement la surface sur laquelle il est posé. L'argument de vente majeur de ce nouveau dock (qui sera bientôt vendu seul) est la présence d'un port Ethernet. Un point important pour celles et ceux souhaitant assurer la fluidité de leur connexion internet pour télécharger des jeux et en profiter sans perturbation. D'autant que certains titres comme Dying Light 2 et le futur Gardiens de la Galaxie, basés sur la technologie cloud, deviennent nécessitent une connexion stable.

Son design finale moins abouti que prévu. Les premières versions disposaient d'une petite porte à l'arrière pour pouvoir brancher simplement l'alimentation et le câble HDMI. Sur le modèle OLED, il faut attacher et détacher un morceau de plastique, ce qui devient vite fastidieux si vous changer régulièrement de configuration de jeu. Sa consistance donne également un sentiment bien plus "cheap" par rapport à l'originale, apportant un sentiment exacerbé de fragilité.

Notre présentation détaillée de la Nintendo Switch OLED

64 GB de stockage interne

Doubler le stockage internet de la console est évidement une bonne idée, mais j'aurai aimé que Nintendo aille encore plus loin : au moins jusque 128 GB ! Il vous faudra en effet rapidement une carte SD pour augmenter cet espace. Pour re-situer, Apex Legends sur Switch pèse 25GB et Doom Eternal 17,5 (sans les DLC). Heureusement, si vous possédez déjà une carte SD pour votre "ancienne" Switch, vous pouvez la recycler sur la OLED, après seulement l'avoir formaté et télécharger les jeux.

Une meilleure prise en mains en mode portable

Sans les Joy-Con, la console hybride avait l'air vraiment petite, et son portant arrière frêle. La Switch OLED de son côté, a réglé ces deux problèmes. Le portant amélioré s'étend sur toute la largeur de la console pour réduire drastiquement les chances qu'elle tombe. Il est également très flexible, son angle pouvant aller de 90 à 180 degrés.

Conclusion

Il ne s'agit peut-être pas de la Switch Pro - que nous attendons toujours avec impatience -, mais la Nintendo Switch OLED reste une version vraiment optimisée. L'écran OLED 7 pouces offre un rendu plus coloré, et la console gagne de l'intérêt en mode portable. Si je me vois mal revenir au modèle précédant, je doute néanmoins que ces quelques ajouts suffisent à justifier de débourser à nouveau quelque 350 euros. En revanche, si vous souhaitiez acheter une Switch, on vous la recommande clairement comparée au modèle original sorti en 2017.

Notre présentation détaillée de la Nintendo Switch OLED
08 Gamereactor France
8 / 10
+
L'écran plus grand et plus beau, le portant arrière plus viable, le port Ethernet du nouveau dock...
-
Le dock et sa qualité globale, trop peu d'espace de stockage...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor


Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.