Français
Gamereactor
previews
Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Notre aperçu détaillé de Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Un spin-off prometteur sur le papier.

La série Monster Hunter est lancée sur les chapeaux de roue dernièrement. Nous avons eu droit à l'excellente exclusivité Switch Monster Hunter Rise en mars et un long-métrage est sorti la semaine dernière en Angleterre. Et pourtant, les choses sont loins d'êtres finies puisque une suite du très sous-coté Monster Hunter Stories sortira le mois prochain. Nous avons eu la chance de jouer aux deux premiers chapitres (soit les trois premières heures) de Monster Hunter : Stories 2 : Wings of Ruin, voici nos impressions.

L'histoire de Stories 2 est complètement dissociée de celle du premier jeu. Vous incarnez le petit-fils d'un dompteur légendaire du nom de Red vivant dans la région tropicale luxuriante de Hakolo. Il se trouve que les Rathalos disparaissent mystérieusement tandis que l'on vous confie un œuf lié au monstre de votre grand père, Ratha. C'est donc à vous qu'incombe la responsabilité d'élever le monstre et résoudre le mystère entourant la disparition des dragons.

Monster Hunter Stories me rappelle beaucoup la série Mario & Luigi : prenant des normes des jeux "principaux" pour les adapter à un gameplay au tour par tour. Les jeux Stories sont très différents des opus normaux mais le principe est le même : une quête dans laquelle vous allez devoir affronter des créatures gigantesques puis utiliser leurs restes pour vous façonner l'équipement le plus puissant possible.

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

En plus des combats au tour par tour, le spin off se différencie de la série dans sa mécanique d'élevage des monstres. Ils peuvent être obtenus lorsque vous trouvez des œufs et après avoir éclos, les bêtes peuvent être utilisées en combat. Tout comme dans les Monster Hunter classiques, chaque monstre a ses propres talents et il est même possible de combiner les compétences de plusieurs monstres via le Rite de Canalisation. Ayant toujours adoré le design des bêtes, c'est un vrai plaisir de pouvoir en faire des alliés.

Comme je l'ai déjà mentionné, les combats se font au tour par tour, s'éloignant pas mal des affrontements haletants en temps réel que le RPG de base propose. Dans Stories, les choses ressemblent un peu à du pierre feuille ciseaux. Il y a trois types d'attaques (puissante, technique et rapide) et pour prendre l'avantage, il faut deviner laquelle votre ennemi va envoyer pour la contrer. Des attaques synchronisées sont aussi utilisables si votre monstre attaque avec le même coup que vous.

De plus, la possibilité de viser des parties précises des monstres est toujours là. Il est également possible de changer de type d'arme en plein combat puisque les armes tranchantes et contondantes n'ont pas les mêmes effets. Une jauge bleue vous indique quand vous pouvez lancer vos attaques spéciales, variants d'un monstre à l'autre. Avec un Pukei-Pukei par exemple, vous pourrez lancer un coup arrosant vos ennemis de poison.

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

L'exploration joue aussi un rôle important dans Stories 2, et c'est également un moment du jeu où vous pourrez mettre vos monstres à profit. Si l'on reprend l'exemple du Pukei-Pukei, vous pourrez le faire rugir et effrayer les petits monstres qui vous cherchent des noises tandis que le Velocidrome permet de sauter au-dessus de rochers pour atteindre des plateformes surélevées. En emmenant les bons monstres avec vous, vous pourrez dégoter de nombreux trésors cachés.

Mais graphismes, combats et histoire mis à part, qu'est-ce que Stories 2 ? Tout d'abord, le jeu permet de s'allier avec de nombreux monstres de la licence, y compris des bêtes datant de Rise. Pendant ma session, j'ai pu me faire ami avec un Paolumu, ou bien partir en balade avec le Grand Izuchi. Les insectes traqueurs de World permettent aussi de repérer et suivre les bêtes.

Si tout ce qui m'a été présenté m'a plu, le jeu n'est malheureusement pas exempt de défauts. Les combats se font souvent en équipe avec des PNJ mais vous ne vous occupez que de votre personnage et de votre monstre, le reste est géré par une IA qui est parfois un peu à la ramasse, comme quand elle soigne un membre de l'équipe en même temps que moi et gaspille ainsi son tour.

Autre défauts, mais les zones exploitables sont séparées par des temps de chargements, comme les anciens Monster Hunter, ce qui hache pas mal l'expérience et est un vrai pas en arrière par rapport aux grandes zones ouvertes de Rise.

Stories 2 est aussi charmant que son prédécesseur de 2017 et j'ai hâte de voir ce que le jeu nous réserve après ses premières heures. Pouvoir combattre aux côtés des bêtes de toute la franchise Monster Hunter est unique, satisfaisant et varié. Ceci dit, les temps de chargements et cinématiques entre les zones donnent un aspect un peu archaïque au jeu et il est assez frustrant de voir les PNJ gaspiller un tour en faisant la même action que moi. Quoiqu'il en soit, rendez-vous le 9 juillet prochain, lors de la sortie du jeu sur Switch et PC pour notre verdict final.

Monster Hunter Stories 2: Wings of RuinMonster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.