Français
tests
Mafia: Definitive Edition

Mafia: Definitive Edition

Hangar 13 est de retour avec un jeu remis au goût du joueurs pour les gamers actuels.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Hangar 13 n'a pas vraiment eu la vie facile ces dernières années. Mafia III a certes fini par se vendre à plusieurs millions d'exemplaires mais il n'a jamais reçu les lauriers que le studio espérait... et dont il avait besoin ! En effet, ce studio comptait rebondir sur le succès de ce troisième opus pour s'inscrire durablement comme partenaire de Take-Two, aux côtés d'un aux côtés de la série des GTA. Un succès mitigé qui aurait été la cause du rejet de plusieurs projets pensés par le studio par la suite.

Après Mafia II : Definitive Edition il y a quelques semaines, titre qui n'avait pas enthousiasmé notre testeur (avec un 6,7/10), Hangar 13 a besoin de réellement frapper un grand coup pour revenir dans le game. Pas sûr toutefois que proposer une nouvelle version d'un classique soit la solution idoine... Mais avant de nous plonger un peu plus dans les détails, revenons sur ce qui est nouveau et ce qui ne l'est pas.

La structure pour commencer n'a pas, ou alors très peu, été changée. Missions, cinématiques, mécaniques de base et le lien entre le monde ouvert la linéarité des missions est identique. On reste donc sur Mafia, cette réédition n'a pas du tout la même ambition qu'un FFVII : Remake lorsqu'il s'agit de retravailler le support de base.

Mafia: Definitive EditionMafia: Definitive Edition

Mais il y a évidemment des différences. Il s'agit d'un remake, pas d'un simple remaster, et cette distinction est cruciale. Premièrement, le jeu a été repris de zéro sur le moteur Illusion Engine du studio, le même que Mafia III. Même si ce dernier n'est pas connu pour avoir une base technique solide, il en résulte un jeu qui à l'air d'être sorti en 2020 et non pas une version rehaussée d'une antiquité.

Des graphismes améliorés, une physique moderne, des animations faciales plus réalistes. Pour l'instant tout va bien. Et ça ne s'arrête pas là : le doublage a été intégralement ré-enregistré, tout comme la bande-son, ce qui rend cette dernière encore plus impressionnante. Mais le gros du travail a été mis dans la reconstitution de Lost Heaven, la ville dans laquelle se déroule l'histoire : un projet impliquant des études poussées du style de vie et des villes américaines des années 20 et 30. Un travail reflété par des quartiers plus différents entre eux.

De nouvelles voix, une nouvelle ville, des graphismes et une physique plus en accord avec leurs temps - presque un sans faute non ? Dès le début du jeu, on sent l'ambition qui se cache derrière le titre "Definitive Edition", ambition qui pourrait bien être la clé du succès.

Mafia: Definitive Edition

Le gameplay tient également la route. Il parvient à capturer l'essence du jeu original tout en le poussant dans l'ère moderne. Mais cela ne se fait pas sans certains défauts... trop sérieux pour être ignorés.

Tout d'abord, nous ne sommes pas devant un mariage heureux entre le moteur graphique de Mafia III et la structure de Mafia I. Tout comme dans le troisième opus de la série, Tommy Angelo se déplace maladroitement, particulièrement dans des zones restreintes comme un quai ou un couloir, qui démontrent combien les contrôles du jeu sont imprécis. Même si tout le monde ne réalise pas le travail derrière le poids et la gravité des mouvements dans Red Dead Redemtpion 2, c'est précisément ce qu'il manque à cette Definitive Edition. Il n'y a aucun doute, vous bougez un avatar virtuel, mais vous n'êtes pas Tommy.

De plus, et c'est probablement ma plainte la plus grave, quel est l'intérêt d'avoir entièrement re-designé Lost Heaven lorsqu'il y a si peu à faire dans la ville. Je suis bien conscient que le titre original l'utilisait comme son contexte et qu'elle servait de toile de fond pour donner vie à l'histoire et à sa structure linéaire, car Mafia est plus un conte, à l'image de L.A. Noire ou même Mafia II. Mais en tant que joueur, je vais aller explorer ce monde ouvert, et pourtant, le jeu ne me donne aucune raison de faire cela. Peut être aurait-il fallut dévier un peu plus de la vision originale du jeu, pas forcément en remplissant la ville de mini-jeux mais en implémentant des "Seigneurs du Crime" ? Ou bien en donnant la possibilité d'aller changer les vêtements de son personnage ? Il n'y pas d'argent dans le jeu, donc se faire arrêter n'a aucune conséquence. La connexion entre le joueur et le monde dans lequel il évolue est presque inexistante, quel intérêt de faire un remake si ce n'est pour travailler sur ce point ?

Mafia: Definitive Edition

Heureusement, Mafia : Definitive Edition reste amusant si l'on met de côté ce potentiel gâché. Les phases de tir, poursuite et conduite entre les destinations, sans être innovantes, rentrent dans la catégorie "si ça marche, ça marche" - et le design linéaire permet de rendre chaque mission distincte. Mais il apporte aussi son lot de limite : seulement une dizaine d'armes dont trois seulement valent le coup. Je vous conseille de jouer en difficulté classique, qui rend la police plus intelligente et cache les ennemis sur la mini-map, qui permet d'ancrer le jeu dans la réalité.

Ce paramètre en fait un jeu d'action-aventure plutôt bon, et ce même si l'histoire n'est pas incroyable. La mise à jour visuelle et sonore permet de tisser plus rapidement des liens entre le joueur et les personnages et les scènes d'action suffisent à garantir le divertissement tout le long du jeu.

Mafia: Definitive Edition

Enfin, il faut mentionner la conduite très satisfaisante. Hangar 13 a réussit à implémenter le poids et le ressenti des véhicules de l'époque tout en les laissant assez maniable pour être capable de tenir une course-poursuite.

Si vous vouliez plus, si vous attendiez Mafia 2.0 - une version complètement refaite des aspects ayant fait le succès du jeu - vous risquez d'être déçu. Vous trouverez plutôt une version plus ou moins similaire de l'original, développée avec de nouveaux assets et dans un nouveau moteur graphique. J'attendais sincèrement quelque chose de nouveau, mais il n'en est rien. C'est extrêmement dommage pour Hangar 13, qui a désespérément besoin d'une percée, percée qu'il va falloir attendre encore un peu.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
07 Gamereactor France
7 / 10
+
Les missions, l'histoire, la bande-son, la physique des voitures, la ville...
-
... qui est complètement vide, des contrôles imprécis, quelques soucis techniques çà et là
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.