Français
Gamereactor
news

L'ancien patron de Blizzard défend Phil Spencer

Mike Ybarra : "Je ne resterai pas silencieux lorsque des gens s'en prennent personnellement à des amis à moi. Je me fiche de savoir qui s'en prend à moi."

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ

Naturellement, de nombreuses personnes ont été à juste titre déçues et en colère lorsqu'il a été annoncé hier que Microsoft fermait quatre studios Bethesda (Arkane Austin et Tango Gameworks étant les plus gros revers). Beaucoup ont dirigé leur colère contre Phil Spencer, le patron des jeux de Microsoft, qui est en fin de compte responsable de cette décision.

Mais Mike Ybarra, ancien vétéran de la Xbox et dirigeant de Blizzard, pense que cette dernière est injuste. Il affirme que Phil Spencer se sent probablement très mal à propos de la décision et via X, il écrit :

"Je vois beaucoup de tirs sur Phil à propos des annonces d'aujourd'hui sur la Xbox. Je comprends. Mais le connaissant en tant qu'humain, je sais que cela le blesse autant que n'importe qui d'autre. Je ne peux pas parler au nom de tous les dirigeants là-bas, mais je le connais et je sais ce qu'il traverse probablement.

Je n'essaie pas de défendre les décisions. Je pense que nous nous retrouvons tous dans des situations difficiles et inattendues (c'est certainement mon cas). Cela fait partie du travail, tout comme la responsabilité des résultats. Mais c'est un homme bon et il se soucie profondément du processus créatif et des développeurs. C'est mon expérience de première main en travaillant étroitement avec lui depuis plus de 8 ans et en le connaissant depuis plus de 24 ans."

Comme certaines personnes l'ont cependant souligné, Spencer n'est pas du tout celui qu'il faut plaindre dans un moment pareil. Ybarra a également commenté cela et a écrit que son "point est qu'il n'est pas le robot que certains font de lui, et certains prennent cela personnellement pour lui en tant qu'humain".

Ybarra a poursuivi en expliquant que nous, en dehors de Microsoft, ne savons pas ce qui se passe parce que "il y a beaucoup de détails qui ne sont pas partagés dans des situations difficiles comme celle-ci", après quoi il a conclu :

"Il est responsable de l'endroit où Xbox se trouve oui, mais je ne resterai pas silencieux quand des gens attaquent personnellement des amis à moi. Je me fiche de savoir qui s'en prend à moi."

L'ancien patron de Blizzard défend Phil Spencer
Mike Ybarra a quitté Microsoft il y a quelques années et s'est rendu chez Blizzard. Lorsque Microsoft a racheté Activision Blizzard, il a de nouveau quitté l'entreprise, ce qui a conduit de nombreuses personnes à penser qu'il n'aime pas Microsoft - mais il se soucie visiblement beaucoup de Phil Spencer.


Chargez le contenu suivant