Français
Gamereactor
tests
Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077

Nous pouvons enfin partir à la conquête de Night City.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Pendant la Conférence Estivale de CD Projekt Red du mois de mai 2012, Martin Iwinski a annoncé que le studio avait commencé à travailler sur un jeu supposé être une continuation de l'univers créé par Mike Pondsmith. Depuis, des milliers de personnes attendent patiemment ce titre ayant le potentiel de surclasser n'importe quelle autre production du studio polonais.

Et la concurrence est là, nous parlons tout de même ici de The Witcher 3 : Wild Hunt, l'un des meilleurs action RPG de tout les temps, dont la qualité est encore d'actualité aujourd'hui, 5 ans après sa sortie. Un jeu ayant permis à CDPR de gagner la confiance et le respect des joueurs. Mais un succès, remontant à plusieurs années maintenant, ne suffit pas.

Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 est, sans aucun doute possible, un titre aux mesures et aux ambitions colossales. Mais ce qui peut être ne suffit pas à excuser ce qui est. Le titre est très loin d'être médiocre, mais son état actuel déçoit. Fermer les yeux sur les défauts serait injuste, particulièrement pour les autres jeux sortant à l'heure actuelle, ayant nécessité autant de travail et de passion que l'enfant roi de CDPR. Nous parlons probablement DU jeu le plus attendu de l'année, l'attente a été longue mais cela ne m'empêchera pas de parler du bon, comme du mauvais.

Avant de commencer, je tiens à préciser que ce test ne s'applique qu'à la version PC du jeu, contenant techniquement 100% du contenu, contenu dont je n'ai pas encore fait le tour. De plus, l'exemplaire de test ne bénéficiait pas du patch de sortie, autrement dit, il est impossible de savoir si tous les soucis seront réglés d'ici la sortie officielle. Mon expérience m'a convaincu : j'aurai préféré attendre une année de plus plutôt que de me retrouver avec une version presque injouable.

Et ceci est du aux bugs. J'ai vérifié de nombreuses fois que mon PC soit suffisamment puissant, les graphismes sont très impressionnants, comme prévu. Le jeu est également très bien optimisé malgré sa taille, mais les glitchs sont si nombreux...armes volantes, modèles chargeant à l'infini, voitures tombant du ciel, ennemis se téléportant, PNJ apparaissant et disparaissant de nul part, personnages bloqués en pose A ou T...

Et ce n'est que le début. Sans compter qu'il y a quelques jours, j'ai eu accès à un patch d'une cinquantaine de gigas qui n'a malheureusement pas changé grand chose. Et cela me fait de la peine. Parce que Cyberpunk 2077 est surement l'un des meilleurs triple A auquel j'ai pu joué, qui n'aura aucun mal à enivrer celles et ceux avec la patience d'attendre que tous ces problèmes soient fixés.

Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077

J'ai été positivement surpris par les options de personnalisation des contrôles. Ma vieille DualShock4 v2 avait un souci au stick gauche, mais grâce à la multitude de possibilité, j'ai pu réduire au minimum le dysfonctionnement. Le seul point négatif de ces réglages est qu'ils sont si nombreux que trouver la combinaison correcte est peu intuitif.

Avant de lancer votre partie, vous devrez choisir un mode de difficulté, les ayant tous testé, leurs différence résident majoritairement dans la durabilité de votre personnage et des ennemis. Rien de très spécial, mais l'exécution est bonne, équilibrée.

Ensuite, vous devrez choisir entre les trois voies que les fans connaissent probablement déjà : Nomade, "Streetkid" ou Corpo; j'ai opté pour le second. Votre choix influera la façon dont le jeu vous accueille dans Night City. En incarnant un street kid, j'ai du réprimander un enfant riche puis prouver ma connaissance de la rue.

Puis vient l'écran de création de personnage, finalement moins extensif que je ne l'aurai imaginé. Vous pourrez y modifier la voix, la couleur de peau, les yeux, les organes génitales, tatouages et même dents de votre avatar, mais les choix se font entre quelques dizaines d'options maximum, pas de sliders pour créer un personnage cauchemardesque.

Cyberpunk 2077

Et enfin, vous devrez choisir les premiers attributs de votre personnage. Il y en a un total de cinq : force physique, intelligence, réflexes, sens technique et "l'impassibilité". Ces attributs modifieront d'autres aspects, mais comme c'est le cas dans la plupart des RPG, ce sont ces valeurs qui altèreront les choix de dialogues et les styles de jeu. Par exemple, pour jeter quelqu'un hors d'une voiture, vous aurez besoin d'un certain montant de force. Mais vous pouvez aussi simplement tirer sur le conducteur, en priant pour que cela ne fasse pas glitch le véhicule.

Et voilà ! Bienvenue à Night City. Les intros sont différentes en fonction du choix de départ, des fils, se rejoignant pour former un nœud nous amenant graduellement aux fragments de gameplay des premières présentations que nous avons eu du jeu. Rapidement, après avoir accepté une quête majeure servant de pass d'accès à la "cour des grands". Les choses se compliquent rapidement et en un clin d'œil (ou plutôt quelques heures), le second acte débute.

C'est là que tout change. Jusque là, la progression et le gameplay suffisait à captiver le joueur, mais à partir du second acte, la Ville s'ouvre complètement, la carte se remplit d'indicateurs de quêtes, bref, le monde est à vous.

Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077

Concernant le scénario, CDPR garde la barre aussi haute que ce à quoi ils nous avaient habitués, en fait, elle est même plus haute ! L'écriture est captivante et fluide, les conversations sont toutes intéressantes. La première personne rend les rencontres plus vivantes, les choix de dialogue des joueurs capturent brillamment leurs réactions...

Le plat principal est une histoire mature et engageante sur le post-humanisme, pendant laquelle vous découvrirez les recoins les plus sombres d'une mégapole futuriste mais aussi de votre esprit. Même si le monde du jeu est temporellement distant, les valeurs des personnages restent très actuelles. CDPR crée encore une fois un monde qui n'a pas peur de nous montrer des personnages noirs, corrompant ses bases.

Que ce soit V, Jackie, Dex, Johnny Silverhand ou Judy Alvarez qui nous montre la "braindance" (la forme de divertissement la plus répandue de Night City), chaque personnage est unique et mémorable. L'alchimie entre eux se voit immédiatement, et même notre personnage a sa propre histoire, comme dans tout bon RPG.

Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077

Et comme dans tout bon RPG, vous aurez de quoi bidouiller vos statistiques. Les attributs que j'ai mentionné plus haut débloquent de nombreux avantages, répartis en 12 catégories. Elles sont elles-mêmes réparties en arbres de compétences avec des passifs dans lesquels vous pourrez investir vos points d'expérience. Étant donné la difficulté élevée à laquelle jouais, j'ai opté pour un style axé combat, la décision la plus simple.

Les arbres de compétences incluent les armes (pistolets, fusils à pompe, fusils en tout genre), dont certaines sont uniques. Mais ce qui influe également votre style de jeu, qui m'a interpelé dès le début sont les vêtements. Il y en a un nombre impressionnant, ils remplacent les armures et ont leurs propres stats, et si vous tombez amoureux d'un set en particulier, vous pourrez décider de l'améliorer.

Si vous n'êtes pas satisfait par ce que les vendeurs ont pour vous, vous pourrez opter pour la fabrication. Couplez celaaux puces et implant de Ripperdoc, dont les compétences seront développées en même temps que l'histoire du jeu, et la liberté de création est presque infinie.

Cyberpunk 2077

Il y a des quêtes partout, vous n'avez qu'à en choisir une sur votre carte et vous y rendre. Vos voyages seront facilités par le panel de véhicules que le jeu propose, qu'ils soient à 2 ou 4 roues. J'ai pris le loisir de me balader avec plusieurs d'entre eux et la conduite est satisfaisante. Chaque véhicule se contrôle d'une façon précise - certains sont plus sensibles que d'autres.

Les combats sont aussi un vrai défi. Mon moment favori est probablement lorsque j'ai du danser sous une pluie de balle et de grenades en tentant tant bien que mal d'éliminer un ennemi avec un sniper. Non seulement je devais continuellement vérifier d'où les ennemis attaquaient, mais je devais aussi consulter mon radar pour voir si ma cible était à portée. Tirer dans Cyberpunk 2077 est extrêmement satisfaisant grâce au design et à la diversité dont le jeu dispose.

De plus, cette sensation est renforcée par la destruction et la violence graphique. Comme The Witcher, Cyberpunk n'a pas peur de montrer de la nudité ou du démembrement. A l'opposé, j'ai également vu une amélioration permettant de simplement paralyser les ennemis plutôt que de les tuer. Cependant, notez que les éliminer donne plus de réputation.

Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077

Le monde de Cyberpunk 2077 est l'un des plus authentique que j'ai pu visiter de toute ma vie. Ces derniers mois, la communauté s'était inquiétée de voir la densité de la population réduite par rapport aux premières démos, mais ce n'est pas le cas. Il y a des gens partout, chaque personne se distinguant par des modifications corporelles ou bien des vêtements.

D'ailleurs, comment le jeu se place-t-il sur l'échelle des titres à monde ouvert ? Plutôt bien en réalité, à quelques déceptions près. Quêtes et tâches mises à part, il n'y a finalement que peu d'activité. Vous pouvez vous occuper avec une boisson ou bien avec de l'amour, aller faire du shopping, que ce soit pour vos tenues ou armes.

Même si les activités ne sont pas aussi immersives que celles de GTA, les crimes attireront la police de la même façon. Mais ce système est légèrement sous-développé puisque, peu importe la gravité de votre crime, vous pourrez facilement échapper aux autorités avec un véhicule.

Cyberpunk 2077

Les développeurs pensaient initialement proposer plusieurs appartements à acheter au héros mais l'idée a été abandonnée. Votre véhicule ne peut aussi pas être personnalisé, autrement dit, on a du mal à croire qu'on vit réellement à Night City. Les DLC pourront probablement changer ça mais pour le moment, vous devrez vous contenter de cocher des cases, cela suffira à certains, pour moi, c'est une opportunité manquée.

Enfin, j'ai eu la chance d'écouter la très attendue bande originale "Pain". Ce morceau ainsi que tous les autres passant à la radio ou bien se jouant en fond pendant une fusillade sont absolument géniaux. La radio en particulier nous permet de redécouvrir des chansons d'artistes légendaires comme SAMURAI, Run the Jewels, Grimes ou Nina Kraviz.

Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077

Pour résumer, nous recevons à la fois un chef d'œuvre narratif et un exceptionnel jeu solo, et un produit incomplet. D'après la copie que j'ai reçu, je dois dire que je ne recommande pas forcément d'acheter le jeu tout de suite. C'est un vrai désastre technique à cause de bugs qui rendent l'expérience très compliquée à apprécier. Avec les correctifs nécessaires, Cyberpunk obtiendrait facilement un 9 voire un 10/10 dans nos colonnes. En réalité, il peut obtenir ce score sur le long terme, ce que j'espère très sincèrement.

Mais pour le moment, Cyberpunk 2077 est un jeu du futur, littéralement et figurativement, aussi bon que prévu mais nécessitant un peu plus de travail pour devenir vraiment exceptionnel. Pour le moment, ses défauts sont si intrusifs, que nous ne pouvons mettre une note élevée en attendant de voir ce que la version officielle proposera. Nous nous cantonnerons donc à un 7, à voir si il peut se transformer en 9 ou 10.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077Cyberpunk 2077
07 Gamereactor France
7 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.