Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
tests
Celeste

Celeste, le test

Une épopée pour les amoureux de la montagne qui vaut le détour !

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

La montagne. Bastion des dieux. Lieux où les Dix Commandements ont été transmis et où de mémorables sermons ont été tenus. Un symbole éternel du défi, de la lutte et du dépassement de soi, mais aussi de la clarté et de l'accomplissement pour ceux arrivés au sommet. Un lieu où la vie est dure et les évènements difficilement domptables, du moins c'est le cas dans Celeste. Ici, il vous est demandé d'escalader une périlleuse montagne qui vous infligera de nombreuses défaites, frustration et désespoir.

Celeste est un jeu de plateforme à la difficulté élevée issu des cerveaux de l'excellent TowerFall: Ascension. Ces développeurs semblent avoir un amour particulier pour les montées et descentes ainsi que pour les graphismes pixélisés. La jouabilité et les sensations ne sembleront pas étrangères aux fans de TowerFall. Cette fois-ci cependant, il n'y a pas de notion de rivalité et de multijoueur destructeur d'amitié, Celeste délivre à la place un voyage court mais intense à travers des centaines de sections plateforme exigeantes.

Celeste

Les contrôles sont extrêmement simples. Vous pouvez sauter, escalader un mur et effectuer un court dash dans l'une des huit directions. Vous ne pouvez vous accrocher à un mur qu'un temps très limité avant de lâcher prise et le dash n'est possible qu'une seul fois par saut ou chute. Il vous faudra alors trouver le chemin correct à travers les pics, flammes et trous sans fin pour espérer toucher au but. Certaines portions vous laissent cependant plus libre, ce qui permet aux joueurs d'exprimer leur potentiel créatif. Mais au final, le succès se résume en trois points : observation, concentration et précision.

Cela ne veut pas dire pour autant que le jeu est strictement linéaire. Car il ne vous sera jamais demandé de remplir le même challenge deux fois. On peut dire qu'il y a un chemin standard qui vous amènera au sommet, mais il y a aussi de nombreuses opportunités de faire un détour dans d'autres directions à la recherche de défis supplémentaires avec, bien sûr, des récompenses à la clé ainsi que des secrets dissimulés à travers les stages.

Celeste

Mais comme dit plus haut, c'est une aventure ardue, où vous expérimenterez la mort de très nombreuses fois, sans pour autant être insurmontable. L'expérience est très bien balancée pour une progression qui reste agréable, jamais deux passages périlleux ne se suivent, vous laissant un peu souffler avant votre prochaine épreuve.

Celeste

Pour ceux qui aimeraient parcourir le titre de manière plus accessible pour profiter de l'histoire, il existe un mode alternatif. Néanmoins, les développeurs ont insisté sur le fait que le jeu doit être douloureux, voire un peu injuste, pour pleinement ressentir le thème de la trame explorée. Car sachez, sans révélé plus de détails, que la notion de franchir une montagne n'est pas à prendre qu'au sens littéral.

Pour s'attarder un peu sur la narration, elle est sincère et sans prétention. Certains auraient pu craindre qu'une histoire dévoilée seulement à travers des boites de dialogues entre différents personnages puisse manquer de profondeur et être mise un peu de côté au détriment du reste. Ce n'est absolument pas le cas ici. Dans Celeste, une forte connexion est faite entre les différents éléments du jeu, les développeurs combattent l'idée que la difficulté ou les aspects mécaniques d'un jeu ne sont pas à lier à son histoire.

Et c'est peut-être cela la plus grande réussite de ce soft, une sorte de lien thématique fait entre les évènements de l'histoire et les actions du joueur. Le jeu réussi à produire à la fois une atmosphère séduisante et dérangeante. Chaque stage possède son identité propre, que cela soit visuel ou mécanique, parcouru par « l'écho du scénario ». Le tout est soutenu par une excellente bande-son qui se fond parfaitement dans l'expérience.

Celeste

Alors si l'on devait résumer en des termes plus courts Celeste, il s'agit d'un plateformer solide au message porteur. Il peut être complété en une journée, mais offre assez de rejouabilité pour les montagnards les plus infatigables. Vous pouvez réussir tous ce que vous voulez, c'est ce qu'exprime Celeste dans la volonté et la persévérance nécessaire pour surmonter sa difficulté et en vous motivant à travers son histoire. Vous bloquerez à certaines sections et en survolerez d'autres. Vous oscillerez entre le désespoir total et bonheur de l'accomplissement. Le chemin peut paraitre dur et froid, mais il est aussi un lieu de d'apprentissage et de découverte de soi. Une belle leçon de vie !

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
CelesteCelesteCeleste
08 Gamereactor France
8 / 10
+
Un plateformer stimulant avec une histoire intéressante, des graphismes et musiques agréables, une bonne replay value...
-
Durant certaines sections, les plateformes sont difficiles à distinguer du background...
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant