Français
Gamereactor
tests
Bright Memory

Bright Memory

Le jeu d'un seul homme a-t-il suffisamment à offrir ?

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Je dois avouer avoir été surpris en voyant que Bright Memory, un jeu à l'air très beau mais légèrement limité d'un point de vue gameplay, ne coutait que 10€. Cependant, il ne s'agit là que d'une petite partie de Bright Memory : Infinite qui sortira l'année prochaine.

Autrement dit, l'aventure qui vous attend est relativement courte, et tant mieux car je n'en redemandait vraiment pas. Le titre est déjà sorti sur PC l'année passée et il s'agit peut être de l'un des portages les plus mal fait que j'ai vu de ma vie. Les options, de PC donc, sont toutes éteintes ou bien définies sur "bas".

Bright Memory

Mon but n'est pas de pinailler sur chaque détail technique car Bright Memory est le travail d'un seul homme. En réalité, le voir sous cet aspect en fait un petit bijou, mais cela n'aide pas vraiment. Alors que donne le jeu ? Même si les réglages sont un peu bancals, au final, cela n'a que peu d'importance si un chef d'œuvre m'attend.

Sans plus de cérémonie, et avec une traduction franchement pas terrible, nous sommes mis dans la peau de Shelia. Son objectif et son background ne sont pas encore très clairs, mais son design est intéressant grâce à quelques spécificités assez uniques. En tout cas jusqu'à ce que l'on commence à jouer puisque le développeur à fait en sorte que les axes X et Y (l'horizontal et la vertical) bougent à la même vitesse (probablement en transférant simplement ZQSD aux joystick), et malheureusement, il n'y aucune manière de modifier ces paramètres. Pour pouvoir jouer, il faut donc aller extrêmement doucement.

Bright Memory

Shelia dispose de dashs latéraux utiles pour se déplacer rapidement mais malheureusement, en résulte plus souvent des sauts dans le décors ou dans le vide. Cet élément mis à part, le système de combat de Bright Memory est presque meilleur que sur PC. Ils permettent de surpasser l'ennemi grâce à des combinaisons rapides de boutons, un peu similaire à ce que l'on doit faire pour garder un ennemi en l'air dans un jeu de combat.

Mais presque meilleur ne veut pas dire amusant. Les ennemis sont soit trop faibles soit ridiculement résistants aux coups, pire que dans le dernier Serious Sam. Les combats durent une éternité, surtout contre les boss. Quelques capacités supplémentaires sont aussi accessibles via un système de niveaux très limités, mais elles sont minimes qu'elles n'ajoutent finalement pas grand chose.

Bright Memory

Y a-t-il quelque chose à aimer dans ce jeu ? En réalité, la présentation et le design sont plutôt bons. J'aimerai sincèrement qu'un meilleur jeu se cache sous cette jolie surface. La musique, rappelant les génériques de dessins animés des années 80, est également bonne. Et, peu importe si cela me fait sonner méprisant, mais j'apprécie le fait que le jeu soit court. Une grosse demi heure suffit à le finir et je pense que je ne serai pas allé plus loin si il y avait plus de contenu.

Le jeu complet sortira l'année prochaine, ce qui donne beaucoup de temps au développeur pour améliorer son projet et construire une expérience plus adaptée aux consoles. Mais sachant qu'il est seul et à la vue de la quantité de travail qui l'attend, je doute que le miracle se fasse.

04 Gamereactor France
4 / 10
+
La bande son, le design général
-
Portage médiocre, gameplay pas intéressant, buggué, très court
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant


Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.