Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
tests
Borderlands 3

Borderlands 3

Notre test est enfin là !

Borderlands 3

Après une escapade ratée dans le genre du Hero Shooter (comme Overwatch ou Team Fortress) avec Battleborn, Gearbox revient à ce qu'il connaît mieux. Si Borderlands 3 ne réinvente pas la série comme fît Breath of the Wild, il apporte son lot de nouveauté tout aussi bourrin et puéril qu'à son habitude. De fait, plus d'un milliard d'armes et trois planètes distinctes élargissent le champ des possibilités.

Les événements de Borderlands 3 prennent place quatre ans après Tales From the Borderlands. Le joueur incarne une nouvelle générations de chasseurs, à la recherche des multiples Arches dispersées dans la galaxie. Lors de leur périple, les chasseurs de l'Arche rencontreront un tas d'ennemis, tous vouant un culte délirant à Troy et Tyreen, les grands méchants du jeu. S'ils n'ont pas autant de charme que le Beau Jack, Troy et Tyreen ont réussi à tirer leur épingle du jeu, à base d'humour noir et de provocation, assez pour nous donner envie de leur mettre une balle dans la tête.

Comme ses prédécesseurs, Borderlands 3 introduit quatre classes différentes (plus à venir lors de DLC ?) : Amara, Fl4k, Zane et Moze, tous armés de leurs capacités spéciales. Amara excelle en combat rapproché, Zane se clone et peut détourner les tirs, tandis que Fl4k a son armée de « gentils toutous », tout comme Moze, accompagnée de son méca fidèle. Chaque classe correspond à un type de gameplay particulier : il est donc important que le joueur se renseigne bien sur chaque chasseur avant de lancer sa partie, puisque les trois autres ne seront pas jouables.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Si, comme nous, vous comptez jouer tout seul, Fl4k est un bon choix de départ : ses compagnons animaux peuvent ramener le robot à la vie en cas de décès. Le chasseur est accompagné de trois compères (un skag, un hyménoptère et un jackassos), eux aussi dotés de capacités uniques. Le skag crachera sa salive empoisonnée, tandis que l'hyménoptère malmènera ses adversaires au corps à corps. Par ailleurs, la montée de niveau de Fk4k lui octroiera de nouvelles capacités, et également de nouvelles apparences pour ses fidèles compagnons.

La montée en puissance du joueur ne se fait pas uniquement par son niveau, mais aussi grâce à sa chance au loot : plus d'un milliard d'armes n'attendent plus que vous. Nouveauté majeure du troisième opus, une arme peut en cacher une autre ! Par exemple, un fusil d'assaut peut faire office de lance-grenades tandis qu'un fusil à pompe pouvait tout aussi bien cramer des ennemis que les empoisonner. Cette innovation se révèle très pratique au début du jeu quand la place dans le sac se fait rare.

Borderlands 3Borderlands 3

L'histoire envoie le joueur aux quatre coins de la planète afin de récupérer les fragments des différentes arches. Outre notre Pandore bien-aimée, trois planètes inédites font leur apparition. Prométhée, QG de la société Atlas, rappelle les films des années 80 s'essayant à la prospection du monde des années 2010 : des gratte-ciels surplombent une ville illuminée de néons à couleurs sombres et effrayantes. Athéna, planète logeant une secte de moines, se dessine par des temples basés sur des pics de montagne, alternant le vert et rouge pour nos yeux.

Aussi raffinées que l'intrigue principale, les quêtes annexes permettent d'augmenter la durée de vie du jeu. Chaque quête est une scène de cinéma provoquant rires et interrogations. Par exemple, l'une d'entre-elle impose au joueur de récupérer des sacs de sang et de les fournir à un médecin (et ancien rappeur) désespéré de vendre sa maquette à quiconque. Une autre consiste à aller sauver "Trashmouth", une pauvre âme qui s'est retrouvé coincée dans un portail et va accabler de sa haine les responsables de cette action.

Borderlands 3

Plus on est de fous plus on rit ! Ce proverbe s'applique parfaitement à Borderlands, et encore plus avec les améliorations du troisième opus. Le butin est désormais individuel - donc exit les guerres déchirantes pour récupérer les armes légendaires - et il y a désormais une mise à l'échelle du jeu : en d'autres termes, un niveau 42 et un niveau 5 pourront profiter de manière optimale du jeu puisque les monstres seront adaptés à leur niveau. Pour les plus nostalgiques d'entre-vous, un mode plus traditionnel exploite la même jouabilité que dans le 2e : pas de scaling et un loot partagé.

Cela étant dit, un jeu de cette qualité n'est pas censé être pollué par tant de bugs. Sur PS4 - bien que le jeu soit bien plus fluide sur PC -, le jeu rame dès l'écran-titre et ça ne s'arrange pas avec les nombreux échanges explosifs que propose le jeu. Par ailleurs, un redémarrage de la console est parfois nécessaire, puisque certains personnages non-jouables disparaissent, aussi bien que les marqueurs de quêtes. Si ces bugs restent mineurs, ils provoquent une frustration qui elle, ne disparaît pas.

Outre les bugs, certaines séquences de jeu sont maladroites : la conduite est rigide et étrange, puisqu'il est nécessaire d'utiliser les deux joysticks pour accélérer et piloter l'engin. Par ailleurs, Gearbox a gardé la segmentation des régions, provoquant des temps de chargement inutilement long : un monde ouvert aurait probablement réglé le problème, et se serait accordé avec les tendances du marché actuel.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces
08 Gamereactor France
8 / 10
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor

Sur le même sujet

Chargez le contenu suivant