Gamereactor France. Watch the latest video game trailers, and interviews from the biggest gaming conventions in the world. Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor
previews
Assassin's Creed Origins

Assassin's Creed Origins : Curse of the Pharaohs

De The Hidden Ones aux bêtes mythologiques de l'Egypte Antique.

Subscribe to our newsletter here!

* Required field
HQ
Assassin's Creed Origins

Assassin's Creed Origins, qui contient une bonne dose de microtransactions, se targue d'avoir des moyens assez traditionnels pour maintenir l'engouement de ses joueurs grâce au contenu téléchargeable post-lancement du jeu. Ce n'est pas que cette pratique existe depuis longtemps, mais déjà des chemins « bons » ou « mauvais », des manières de fidéliser le public, semblent avoir émerger. Et avec la sortie de la première extension The Hidden Ones et désormais de la seconde - Curse of the Pharaohs », il semble bien qu'Ubisoft ait emprunté une autoroute.

Et comment définir cette autoroute ? Et bien, tout d'abord, les deux DLC se déroulent après l'intrigue principale et nous donnent plus de précisions sur Bayek. Deuxièmement, ils n'ajoutent pas seulement des quêtes, équipements et nouvelles courses d'Hippodrome (comme nous pourrions l'attendre) mais également de nouvelles zones à explorer, une histoire profonde et des ajouts à l'arbre des compétences. C'est, et cette fois dans son sens littéral, une vraie extension au jeu principal. Quelque chose de plus en plus rare dans l'industrie, qui privilégie les événements à durée déterminée et de minuscules ajouts.

Nous avions plutôt apprécié la première extension - The Hidden Ones - puisque c'est une suite directe aux aventures de l'aventure de Bayek en plus d'offrir plus de contenu. Voir Bayek devenir véritablement un assassin, inflitrer encore davantage de forteresses et gagner davantage d'équipements, ce n'est pas du temps de perdu. Nous étions donc vraiment excité quand Ubisoft nous a invité à essayer la seconde extension,Curse of the Pharaohs.

Ceci est une annonce:
Assassin's Creed Origins

Beaucoup de personnes espérait à la sortie d'Origins, qu'Ubisoft exploite la mythologie égyptienne. Le jeu se concentre cependant plus sur les conflits entre humains qu'entre dieux. Cette seconde extension est assez différente et est d'autant plus intéressante. L'intrigue vous mène à Thèbes et dans la Vallée des Roies, une toute nouvelle région dans son intégralité, composée de cinq zones à explorer. Dès le premier pas dans ce nouveau terrain de jeu, fantômes, démons et dieux se présentent à vous. Il est assez clair qu'il s'agit d'un vœu exaucé aux fans par Ubisoft. L'ambiance est clairement plus fantastique. A la manière de Far Cry 5 qui proposera des extensions avec une dimension magique, Ubisoft semble prendre plus de liberté créative après la sortie du jeu principal.

Outre cet aspect fantastique et une ambiance surnaturelle, la mission de Bayek sera assez familière à ceux ayant déjà joué à Origins. C'est un assassin et il est à Thèbes pour régler une dette envers un ami. L'histoire principale contient quelques aspects mythologiques mais dans l'ensemble l'extension est assez ordinaire par rapport au jeu, dans le bon et mauvais sens du terme.

Assassin's Creed OriginsAssassin's Creed Origins
Ceci est une annonce:

L'extension ressemble au jeu d'origine dans sa structure générale. Même si elle ajoute quelques capacités à l'arbre de compétences déjà impressionnant, vous jouerez de la même manière que dans le titre originale en menant des quêtes, cherchant des points d'interrogation sur la carte, combattant et gagnant plus d'équipements. Sous cet aspect, Curse of the Pharaohs apporte simplement du nouveau contenu. Cependant, les boss surnaturels apparaitront dans les principaux lieux d'habitations assez fréquemment. Bayek devra les affronter avant qu'ils ne tuent trop de civils. Ces combats sont assez difficiles et constituent une vraie menace pour Bayek par rapport à ce qu'il a connu auparavant.

Assassin's Creed Origins est très beau et continue à l'être dans Curse of The Pharaohs. Le monde du jeu est superbement réalisé et c'est un plaisir de l'explorer. Cela peut sembler une évidence à ce stade, mais c'était et ça continue d'être l'une des principales qualités du jeu. Même si Thèbes et ses environs sont assez petits, la région est variée et offrent des tonnes de contenu pour le joueur explorateur.

À bien des égards, Curse of the Pharaohs est une extension assez simple, tout en explorant un nouvel aspect de l'histoire de Bayek (à la manière de The Hiddden Ones). Si vous avez aimé Assassin's Creed Origins, l'extension propose encore davantage de ce même contenu. C'est beau, intéressant et complet. Bien que n'étant pas aussi impressionnant que The Frozen Wilds pour Horizon: Zero Dawn ou Blood & Wine de The Witcher 3: Wild Hunt, il a pour premier objectif de faire plaisir aux fans de la jeu - et y compris nous.

HQ

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant