Gamereactor follow Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
articlesler
Godlings

Godlings : Un rogue-like prometteur

Nous avons rencontré des membres de FuseBox Games pour parler du développement de leur premier jeu.

  • Textes: Garry Leprince
Facebook
TwitterRedditGoogle-Plus

Godlings est un Action-RPG à la troisième personne où vous explorez un donjon, généré aléatoirement au fur et à mesure de votre avancée. Rogue-like et die and retry, il s'inspire de titre comme Diablo, Dark Souls et The Binding of Isaac.

L'objectif de votre héros est d'acquérir suffisamment de ressource pour accéder au statut de demi-dieu. Mais, à la différence de bons nombres de classique du genre, il n'y a pas de niveau final à proprement parler. Le donjon que vous arpentez est totalement généré en procédural, par chunk comme dans Minecraft. « On voulait quelque chose où le joueur s'enfonce sans se retourner. Où il n'a aucune raisons de faire demi-tour. » Pas de mini-map non plus donc, « ça prend trop de place sur l'écran, ça casse l'immersion. » Le multi-joueur aussi n'est pas prévue au programme. Ici, vous êtes seul dans cette nécropole des dieux... enfin, presque.

Godlings

Le seul moyen de sauvegarder est de trouver un temple. Un genre de sanctuaire où « vous êtes en sécurité ». Bien qu'il semble que ce soit une expression qui n'est pas sa place dans ce jeu. « Quand j'ai fait un test, il m'a fallu huit minutes in-game avant de me décider à coder un Godmod » : Le ton est donné. En effet, Godlings met l'accent sur une difficulté accrue bien qu'il soit aussi pensé pour être apprécieé par tous les types de joueurs. Cette facette n'a toutefois pas finis d'être élaboré, « la plupart des jeux sont trop faciles, les studios de développement doivent rehausser la difficulté pour offrir à leurs joueurs une expérience intéressante. Nous c'est l'inverse, on doit la rabaisser. »

C'est une des particularités qui semble faire le charme de Godlings. Vous aurez beau passer des heures à farmer, rien ne vous assure la victoire. Au contraire, plus vous passez de temps dans le donjon, plus vous prenez le risque de mourir en l'explorant. Il n'y a qu'un seul avantage à y rester : s'offrir un panel plus large de réponses faces aux monstres que vous croiserez. À vous de trouver le bon équilibre pour décider quand déclenchez le rituel de fin. La fameuse cérémonie qui vous permettra de devenir un demi-dieu, mais qui attirera plusieurs vagues d'ennemis qui espèrent bien vous tuer pour la désamorcer. (Vous pensiez que ce serait aussi simple ?)

Godlings

Vous avez le choix entre plusieurs classes prédéfinis : Guerrier, Assassin, Mage ou Clerc. Toutefois, elles n'imposent aucune obligation. Les caractéristiques de votre personnage évoluent en fonction des points que vous lui attribuez dans l'arbre de compétence, ainsi que du butin que vous récupérez. Il n'y a pas de restriction, si vous voulez jouer un mage équipé d'une hache, grand bien vous fasse. Cependant, il faudra parfois abandonner vos armes en échange d'autres, qui seront peut-être plus polyvalentes ou plus puissantes. Pour survivre il faut savoir faire des sacrifices.

Godlings