Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
articlesler
God of War

Revivez la conférence Sony PGW 2017 comme si vous y étiez

Nous vous proposons de revivre l'événement qui s'est tenu hier à quelques heures de l'ouverture de l'édition 2017 de la Paris Games Week.

  • Textes: Brice Cannistraro
God of War

C'est après des semaines de spéculations que la conférence de Sony organisée en marge de la Paris Games Week a enfin révélé tous ses secrets. Un media showcase qui s'est tenu hier à une dizaine de kilomètres du salon annuel parisien qui ouvrira ses portes au public ce mercredi, sur le parvis de la Défense. Et qui a surtout permis au constructeur nippon d'attirer à lui les projecteurs...

Le show a démarré sur les chapeaux de roue avec la révélation du prochain jeu AAA de Sucker Punch : Ghost of Tsushima. Après avoir sillonné les villes américaines avec la série InFamous, le studio se penche ici sur le Japon féodal, un thème qui a si souvent réussi aux développeurs de jeux vidéo par le passé. Le joueur incarnera ici un samouraï en 1274, sur l'île japonaise de Tsushima. Aucune vidéo de gameplay n'a été dévoilée mais l'ambiance semble extrêmement prometteuse.

Après cette bonne surprise, Jim Ryan, le PDG de Playstation Europe, est monté sur la scène pour vanter les mérites de la PS4. Évoquant notamment sa fierté concernant la désormais centaine de jeux compatibles VR, les ventes de très importante de la console et de sa version pro, l' application Play Link et d'autres banalités en guise d'auto-congratulation dont nous sommes désormais habitués avec conférence de ce genre. Heureusement, la suite du programme fut chargée.

Le temps pour Concrete Genie de se dévoiler. Le jeu nous plonge dans la peau d'un adolescent persécuté. Muni d'un pinceau aux capacités extraordinaires, son but est tout simplement d'égayer la ville en peignant de beaux paysages japonisants et de drôles de créatures, aux allures de maxi-monstres. Ces dernières prennent alors vie sous vos yeux. Le titre est sublimé par une patte artistique situé entre Life is Strange et Tron (d'aucuns diraient Okami).

Sans transition, un trailer d'Erica lui emboîte le pas. Encore une nouveauté. Il s'agit d'un jeu narratif, très beau, dans lequel il vous faudra, à l'instar d'une production Quantic Dream, choisir votre destin. Jouable avec l'application Play Link, il vous faudra donc alterner entre l'écran de votre smartphone et celui de votre télévision.

S'en est suivi un medley composé de 16 jeux VR dont voici la liste :

- Ace Combat 7
- Resident Evil VII Gold Edition
- Rec Room
- Moss
- Apex Construct
- Bow to Blood
- League of war VR arena
- Stifeld
- Sprint Vector
- Smash Hit
- Star child
- Transference
- Ultra Wings
- Dead Angry
- Eden Tomorrow
- Monster of deep FFXV