Gamereactor / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands / 中國 / Indonesia / Polski
Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
articlesler
Battlefield 1

DICE : De Pinball à Battlefield, l'histoire d'un studio hors du commun

Comment DICE est-il devenu l'un des studios majeurs de notre époque...

Facebook
TwitterReddit

"Fondé en 1992 par quatre amis de la scène Amiga demo, DICE (connu alors sous le nom de Digital Illusions) créa le hit cultissime Pinball Dreams pour l'Amiga. Dix ans plus tard, Battlefield 1942 allait changer le destin du jeu en ligne et celui de DICE pour toujours..." Voici ce qu'on peut lire en guise d' introduction sur le site officiel du développeur suédois. DICE étant devenu aujourd'hui l'un des studios les plus réputés de l'univers vidéoludique, collaborant donc étroitement avec EA depuis plusieurs années. Sur la série des Battlefield, ou encore Star Wars Battlefront, lequel est toujours alimenté par des DLC plus d'un an après sa sortie.

Tout a donc commencé il y a 24 ans, avant un déménagement dans la ville de Gothenburg en 1994. Le début du projet Battlefield 1942 ayant permis à DICE d'entrer dans la cour des grands en 2002. Mais il n'y a pas eu que Pinball de 1992 à 2002. On a aussi eu le droit à des titres comme Motorhead, Codename Eagle, et S40 Racing, ainsi qu'à un plateformer nommé Benefactor en 1994.

Motorhead proposait alors des graphismes impressionnants pour son époque, tournant en 60 FPS. DICE a abandonné la 2D des jeux Amiga et fit ses premiers pas dans le monde de la 3D de haute qualité, offrant après Motorhead de nombreux jeux de course en 3D. Et notamment un jeu de courses de chevaux appelé Riding Champion : Legacy of Rosemond Hill, lequel n'aura pas forcément marqué les esprits des joueurs malgré son originalité..

Battlefield 1
Motorhead a rehaussé le niveau graphique des jeux de courses...

En 2002, DICE abandonne les jeux de courses et de flippers pour se lancer dans le monde de la guerre et, plus précisément celui du FPS. L'équipe a continué ce qu'il avait initié avec Codename Eagle, mais ce n'est pas la raison principale du succès de Battlefield 1942. Un hit incontournable, notamment grâce à son mode multijoueur, délivrant une expérience de la guerre plus intime, voire immersive, lui permettant de se démarquer de la concurrence. Chose toujours d'actualité. Plus de 4 millions de copies en furent écoulées, sans parler de ses nombreuses récompenses....

Au contraire d'un Timesplitters 2 ou d'un James Bond 007: Nightfire, Battlefield 1942 apportait cette notion d'équipe, coordonner vos actions avec votre troupe devenant tout simplement vital. Vous ne pouviez plus compter seulement sur vos capacités intrinsèques pour survivre. Bref, le vrai état d'esprit de la guerre...

Battlefield 1
Toute l''importance des véhicules et de la logistique dans Battlefield 1942...

1942 : The Road to Rome et Battlefield Vietnam. DICE fit aussi un rapide retour aux jeux de course avec Rallisport Challenge 2 en 2004. Le studio entreprit une intrusion dans la guerre moderne (une phase qui deviendra bien plus importante par la suite) avec Battlefield 2 en 2005, offrant un FPS ne se focalisant plus sur des batailles historiques mais sur des conflits actuels, avec leurs lots d'armements et de véhicules modernes...

Le niveau de la série générale de la série est monté d'un cran avec ce Battlefield 2, désormais ouvert à 64 joueurs simultanément sur une même map, avec trois variations pour chacune d'entre elles selon le nombre de participants. De véritables batailles épiques pouvaient être menées, et les escouades, les chefs d'escouades et les commandants étaient dorénavant chargés de maintenir l'ordre et la cohésion de groupe sur les champs de batailles. Le jeu en équipe s'est également approfondi, récompensant de points les actions d'équipe comme les soins. Encore une fois, il fallait travailler ensemble comme une unité unie.

Mais ce n'était pas tout, Battlefield 2 vit aussi l'introduction d'un système de progression, qui perdura tout au long de la série. Les statistiques centralisées en ligne, les promotions de grade distribuées selon les points, les armes à débloquer à chaque niveau... Des médailles, insignes et autres rubans étaient aussi décernés, donnant une insatiable envie aux joueurs de revenir afin de faire grimper de niveaux leur personnage, cette même envie que l'on croise souvent dans les online shooters actuels...

Battlefield 1
Le cadre moderne marque une rupture dans l'histoire du FPS (Battlefield 2).

En 2006, après un projet lancé en 2004 mais qui aura connu de nombreux rebondissements, EA rachète DICE pour quelque 19 millions d'euros. Le studio fut renommé EA Digital Illusions CE, et le PDG Patrick Söderlund devint Studio General Manager chez EA. DICE Canada, supervisé par le co-fondateur de DICE, Fredrik Liliegren, eut moins de chance cependant, puisque la branche fut aussitôt fermée.

Battlefield 2142 a été le premier jeu développé par DICE après être passé sous l'égide d'EA. Et alors que les titres précédents prenaient place dans le monde réel, présent ou passé, celui-ci projeta Battlefield dans le futur, une nouvelle ère glaciaire menaçant la terre, deux factions se battant pour son contrôle. Un vrai changement de cap donc. Des armes de science-fiction et de gros engins futuristes, firent leur apparition ainsi qu'un mode de jeu intitulé Titan asymétrique, sans se défaire pour autant de nombreuses fonctionnalités chères aux fans de la franchise, tel que le système de grades ou le nombre important de joueurs intégrées simultanément à l'aventure en ligne. Mais bien que le jeu fut globalement bien accueilli, il s'agira du dernier jeu estampillé Battlefield à s'aventurer dans un cadre futuriste.

Battlefield 1
L'extension Northern Strike pour Battlefield 2142 prolonge le combat jusqu'en 2145...

2007 aura indéniablement été l'année de Call of Duty qui, à l'instar de Battlefield 2 quelques auparavant, investit avec succès les champs de batailles modernes. Call of Duty 4 : Modern Warfare fut bien plus qu'un immense succès, devenant rapidement une véritable référence. Notamment pour DICE. En témoigne la commercialisation de Battlefield : Bad Company.

L'intrigue se concentre ici sur votre petite brigade, un groupe d'amis. Une petite nouveauté pour le solo. Quant au multijoueur, la formule resta peu ou prou la même, DICE essaya en supprimant seulement le mode Conquête, avant de le réimplanter à la demande des fans. Un succès critique commercial dus inévitablement au mode multi mais aussi à l'environnement du titre désormais destructible. Il était en effet (enfin) possible de réduire une maison en morceaux avec des explosifs et tout saccager. Jouissif.

Battlefield 1
Battlefield: Bad Company, l'ode à la destruction massive...

DICE revient l'année suivante à son essence, avec Battlefield 1943, nous plongeant alors en pleine seconde guerre mondiale. Avec une action se déroulant dans le Pacifique, Battlefield 1943 installe le jeu en ligne dans un contexte historique via le Xbox Live Arcade et PlayStation Network. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un jeu entier, l'expérience aura été grandement appréciée.

Le retour à des faits historiques sera de courte durée puisque la majorité des opus sortis entre 2009 et 2014 prennent place dans une ère moderne. Que ce soit Battlefield Bad Company 2, misant sur le succès et l'intense destruction du premier Bad Company. Ou encore Battlefield 3 et Battlefield 4. Pas exempts de tout reproche (notamment quelques soucis relatifs au multi), ces titres furent relativement bien accueillis.

Battlefield 1
Le multi de Battlefield 4 a connu quelques glitches et autres bugs...
Battlefield 1
Battlefield 1
Battlefield 1
Battlefield 1