Gamereactor Close White
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
articlesler
FIFA 17

FIFA 17: L'Aventure d'Alex Hunter

Le nouveau mode solo de FIFA lancé cette année marque un changement majeur pour la franchise de football.

Facebook
TwitterReddit
FIFA 17FIFA 17FIFA 17

Les modes solo scénarisés ne sont pas si rare dans les jeux de sport. La série NBA 2K le propose depuis des années maintenant par exemple. Mais son arrivée sur FIFA cette saison marque un tournant pour la licence de foot. Une expérience focalisée sur Alex Hunter, jeune joueur appelé à devenir une superstar de la Premier League. Quand un mode fait ses débuts, c'est toujours au peu long au démarrage. Ce n'est pas trop pénible ici heureusement...

On commence dans la peau d'Alex Hunter, jeune gamin qui s'apprête à tirer un lors d'un match à l'âge de 8/9 ans. S'en suit un bond dans le temps, on le retrouve alors presque adulte, juste d'avant d'effectuer diverses détections à la sortie de son académie de football. C'est juste après l'une d'elle que l'on rencontre notre agent. L'histoire comme alors véritablement.

On a alors le choix de signer dans l'un des vingt clubs de l'élite britannique. On comprend que les grands clubs nous rémunéreront mieux que les supposés plus petits. Mais que les opportunités de faire ses preuves y seront plus rares. Généralement, on opte pour un choix de cœur, car l'argent n'a aucune valeur pour nous directement.

Sans trop en dévoiler, l'histoire se déroule de manière classique. Il y a des hauts et des bas auxquels Hunter doit faire face, comme le fait de se disputer avec son meilleur ami Gareth Walker. Mais ces passages sont tous scriptés et se produisent quoi qu'on fasse. Il n'y a donc pas besoin de s'inquiéter ou de façonner notre jeu par rapport à de ces moments.

C'est agréable d'avoir un personnage à l'écran plutôt qu'un simple avatar que l'on doit contrôler. Son jeu d'acteur ne lui fera certes pas gagner de prix d'interprétation mais cela ajoute quelque chose de nouveau à FIFA.

Le parcours d'Alex Hunter a été inspiré par de vrais jeunes joueurs de football talentueux comme Marcus Rashford, Harry Kane et Dele Alli. Et cela donne effectivement un sentiment de justesse et de réalisme que Deviens Pro ne possède pas.

FIFA 17
FIFA 17FIFA 17FIFA 17

L'Aventure n'est cependant pas toujours réaliste. Par exemple, nous avons joué dans l'équipe de Manchester United et nous commencions régulièrement les matches alors que Pogba et Ibrahimovic restaient sur le banc. On progresse beaucoup plus vite en termes de capacité, on est plus facilement choisi en équipe première et les joueurs nous passent la balle à chaque fois qu'on la demande. C'est donc ici un peu simplifié.

Les petits détails sont en revanche plus convaincants. EA a fait en sorte que les perceptions de Hunter changent à mesure qu'on s'améliore.
Lorsqu'on entre sur le terrain au début, par exemple, on peut entendre des chants signifiant littéralement "qui es-tu ?" qui nous sont adressés. Mais vers la fin de la campagne, on entend les fans scander notre nom dans le stade. C'est aussi sympa de voir les tweets des autres au sujet de notre carrière, nos progrès et notre forme et cela donne une touche plus vivante au jeu. Il en va de même pour les négociations avec les sponsors et les décisions que l'on doit prendre hors du terrain. Cela renforce le sentiment d'immersion tant recherchée dans ce type d'exercice.

Ce qui se passe sur le terrain reste cependant le plus important et détermine notre avenir. Par exemple, avoir un carton rouge (ou deux) peut être préjudiciable pour notre progression, et après un troisième, nous avons été renvoyés par notre club et on a dû redémarrer la semaine pour un meilleur résultat. Si on n'a pas de bons résultats à l'entrainement ou si on est expulsé trop de fois, nous ne serons pas sélectionnés dans le onze de départ et l'équipe réserve, on comprend alors que l'entrainement est tout aussi important que les matches.

De temps en temps nous avons également des objectifs à atteindre, et nous avons trouvé que cela pimentait bien l'expérience. Dans certains jeux, vous aurez besoin de faire une certaine quantité de tirs, de passes, etc... ainsi que d'atteindre une note et obtenir un certain résultat, ce qui signifie que notre jeu doit être plus diversifié. Les attaquants doivent être en mesure de jouer collectif. Il ne s'agit donc pas uniquement de marquer. Nous avons trouvé cela était utile pour rendre l'expérience plus variée et les matchs plus intenses comme lorsque nous avons dû nous démener pour faire match nul contre Tottenham en rentrant presque à la dernière minute. Le fait que ces objectifs affectent également notre note auprès du manager relève encore l'enjeu, ce qui fait que ces matchs et ces résultats comptent encore plus.

Le plus plaisant finalement dans le mode Aventure, c'est qu'il réagit à notre jeu. Si on marque un hat-trick par exemple, on sera bien récompensé mais si on a de mauvaises performances, même à l'entrainement, on en paye les conséquences. C'est là où le jeu se distingue des autres. Tout compte et on nous scrute en permanence au point où un mauvais contrôle peut faire baisser notre note immédiatement. Et cela a des conséquences sur notre réputation sur Twitter...

Notre performance détermine également quand on peut obtenir des points de compétence qui peuvent être attribués à des caractéristiques, comme la force ou les gestes techniques. Ces points sont limités et on doit vraiment réfléchir aux domaines de notre jeu qui doivent être renforcés. Obtenir ces points de compétence est donc une vraie motivation si on veut vraiment progresser en tant que joueur.

FIFA 17
FIFA 17FIFA 17FIFA 17

Comme nous l'avons déjà mentionné, le jeu est très similaire à Deviens Pro en termes de gameplay et malheureusement on y rencontre également les mêmes problèmes. Si on joue le rôle d'Hunter (on a aussi la possibilité de contrôler toute l'équipe, mais on pense que beaucoup d'entre vous choisiront de jouer uniquement avec le personnage de Hunter) alors vous devez vous appuyer sur vos coéquipiers pilotés par l'IA, mais comme d'habitude, ils sont souvent très mauvais. Ils ne jouent pas comme des joueurs normaux et deviennent très vite frustrants, ils sont perturbés s'il n'y a pas un espace béant devant eux pour faire une passe, ils ne font pas de passe vers l'avant et en joue généralement un football lent et peu ambitieux. Il est difficile d'essayer de vous plonger dans un jeu quand vos coéquipiers jouent comme des ordinateurs, et même lorsque vous leur demander de faire une passe, ils interprètent mal votre appel et envoi la balle sur un défenseur adverse, ce qui nous baisse notre note pour cause de mauvais appel de balle.

De plus, les évaluations sont parfois inappropriées. Un tir dévié qui permet à notre équipe d'obtenir un corner peut parfois être noté comme un mauvais tir, alors qu'une occasion nette manquée peut être accompagnée d'encouragements, tout comme une action jouée égoïstement avec un tir en dehors de la surface en guise de conclusion. Il semble que le contexte ne soit pas pris en compte pour ces notes et il devient agaçant de recevoir de mauvaises notes pour des actions qui profitent au final à l'équipe.

Ce qui est vraiment dommage c'est qu'il n'y a absolument pas de dialogue avec de grandes stars. Mourinho, Ibrahimovic, Smalling, Pogba et d'autres sont tous présents dans le vestiaire avec nous, et c'est bizarre de les voir rester là muet pendant si longtemps alors que le reste des joueurs parlent à Hunter ou entre eux. C'est bien qu'ils soient là-bas, mais ça n'apporte rien de plus s'ils sont juste plantés là comme des androïdes. Même avec d'autres équipes, comme Bournemouth, le manager se tient là silencieux pendant que les choses se passent.

Il sera intéressant de voir si le voyage d'Alex Hunter se poursuit dans FIFA 18 et si EA Sports offrira une suite solide après le premier essai de cette année.

FIFA 17
FIFA 17FIFA 17FIFA 17