Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Gamereactor France
previews
Days Gone

Aperçu de Days Gone

On a joué à l'exclu PS4 de Bend Studio.

  • Auteur: Kalie Max Hofmann

Nous avons récemment pu jouer à deux démos pour l'exclu PS4, Days Gone, chacune nous montrant un scénario différent du jeu. Bend Studio appartient à Sony et est nommé d'après la ville en Oregon, c'est précisément dans cette zone que se déroule l'histoire de Days Gone. Ce qui contribue certainement à l'authenticité des paysages qui ont été créés par le studio.

Deacon St. John, protagoniste du jeu et ex-biker traverse les forêts et les camps de survivants au dos de sa grosse moto. Ce qu'il s'est passé ici sera développé au cours de l'histoire qui durera approximativement une trentaine d'heures. Si vous avez déjà regardé des vidéos du jeu (ce qui devrait être le cas puisqu'il a été annoncé il y a maintenant deux ans), vous n'êtes pas sans savoir que la majeure partie de cette région est peuplée de zombies affamés qui traquent sans pitié les humains et qui, occasionnellement, se battent entre eux.

Au début de notre première mission, une cinématique aux airs de The Walking Dead nous explique la situation. Deacon a besoin de carburant pour son véhicule mais l'atelier où se trouve ce dont il a besoin est assiégé par des monstres. Son compagnon accepte de jouer le rôle de leurre pour éloigner les zombies de la zone. Infiltration, action, petites énigmes et matériaux de fabrication, voilà comment Deacon va se frayer un chemin jusqu'à son essence.

Les affrontements avec les ennemis du jeux se révèlent particulièrement compliquées. Innocents aux premiers abords, leurs mouvements sont étonnamment rapides lorsqu'ils sautent sur Deacon et le blessent à l'aide de leurs ongles acérés. Malgré tout, ils ressemblent de très près à des enfants humains, mais Deacon, évidemment, les balaye en battement de cil, souvent accompagné de compagnons cyniques. Cet affrontement, nous offre le premier aperçu du monde dur et sans merci de Days Gone. Le ton général nous rappelle un film de zombie sérieux ou, pour rester dans le thème du jeu vidéo, The Last of Us.

Days Gone

Mais les développeurs ne peuvent plus entendre ce nom tant leur jeu à été comparé à la production de Naughty Dog depuis son annonce. Mais les similitudes s'arrêtent à l'environnement post-apocalypse et à la vue à la troisième personne; au delà de ça, les deux titres sont complètement différents.

Days Gone a été designé autour de l'aspect open-world, et non autour de l'exploration linéaire. Dans l'aventure de Bend Studio, les factions humaines jouent un rôle important. Comme nous l'a prouvé notre première mission, les zombies ne sont peut être pas les êtres les plus cruels. Nous le savons déjà - les humains sont les vrais monstres.

Days GoneDays Gone

Lorsque vous explorez le monde ouvert, il y a beaucoup de choses à faire et à découvrir. Une seconde démo nous a assigné à une tâche dont le jeu à déjà fait sa marque de fabrique : l'extermination d'une horde de monstres. Tout d'abord, Deacon se tient en haut d'une colline et regarde en contrebas, ce qui nous permet de voir la horde de monstres dans les restes d'un site de construction. Il y en a plusieurs centaines et même de loin, leur vue reste menaçante. Une jauge nous donne des informations sur la taille du groupe, et nous savons que pour réussir, il faut tous les éliminer.

Notre premier essai a très vite mal tourné. Alors que nous descendions à toute vitesse sur notre boite à deux roues - qui peut par ailleurs être améliorée et personnalisée dans le jeu - s'écrase contre le groupe de monstres. Les premiers en meurent mais la physique des zombies s'assure que nous nous retrouvons vite encerclés. Deacon est surmené.

Days Gone

La prochaine chose sur notre liste d'activité est de voir ce que contiennent les caisses cachées. Évidemment, Deacon peut porter plusieurs armes à la fois. Nous avons premièrement utilisé une matraque en métal avant de sortir le pistolet, le fusil d'assaut ou la mitrailleuse. Cette dernière contient 300 balles et le capacité de repousser les ennemis qui s'approchent un peu trop de vous. Ce qui nous procure un sentiment de supériorité et l'impression de maîtriser la situation - ce qui n'est absolument pas le cas.

À cause de la quantité impressionnante de monstres dans la horde, les zombies se remettent très vite de leurs lourdes pertes et très vite, ils se rapprochent de Deacon. Le seul moyen de renverser la vapeur est d'utiliser l'environnement comme les sites de constructions autour desquels se tiennent des tonneaux explosifs, des camions et des tas de troncs d'arbres qui peuvent être lâchés sur la nuée de zombies.

Pendant le massacre, la PlayStation 4 Pro a su tenir la cadence et n'a montré aucun signe de faiblesse. Fait impressionnant lorsque l'on prend en considération le nombre d'animations affichées à l'écran. Bien sur, une bonne physique et une simulation fluide ne valent rien si le jeu en lui même ne tient pas la route. Pourtant, le sentiment de réussite après plusieurs essais ratés était considérable. Nous voulions en savoir plus sur sur Deacon St. John et le monde dans lequel il vit. Nous devrons attendre le 22 février prochain, lorsque Days Gone sortira sur PS4.