Cookie

Gamereactor utilise des cookies. En fait, notre site ne fonctionne pas sans eux. Nous ne recueillons pas de données personnelles et vous pouvez lire plus ici.

Français
Première page
articlesler
The Outer Worlds

#5 Le meilleur de 2019 : The Outer Worlds

Obsidian Entertainment est enfin sorti de l'ombre de New Vegas en cette année qui touche à sa fin.

Vous regardez

Preview 10s
Next 10s
Annonces

Les fans ont enfin eu ce qu'ils voulaient de la part d'Obsidian Entertainment : un tout nouveau RPG à la première personne et on peut vous assurer qu'il mérite toute l'attention qu'on lui porte. En tant qu'entreprise, Obsidian est au courant de ce qui plaît, et cela se voit à travers The Outer Worlds. Dès votre sortie de votre cryo sommeil jusqu'à la fin du jeu, l'attention est portée sur le moindre détail. Les commentaires de Phineas lors de l'attribution de vos points de caractéristiques sont tout aussi irrésistibles.

La création de votre personnage vous offre un large éventail de possibilités. Choisir une histoire orientera vos styles de jeu : certaines vous guideront vers un style de mêlée, ce qui peut être utile pour vous faufiler alors que d'autres vous donneront des bonus sur les armes à distance. Dès le début, les choix que vous ferez auront des conséquences sur le futur de votre aventure, et cela convient parfaitement quand il faut faire des choix lors de discussions, car certains seront verrouillés si vous ne possédez pas assez de persuasion, et vous devrez alors trouver un autre moyen de vous en sortir. Il vous faudra modifier votre façon de jouer car cela dépend des points que vous attribuez dans chaque caractéristique : réfléchissez donc bien lors de l'attribution de vos points.

Avec un univers si vaste à explorer, The Outer Worlds vous offre un nombre insensé de quêtes à accomplir, et elles dépendent bien sûr de votre façon de jouer. Certaines quêtes peuvent donc apparaître plus tôt que d'autres. Cela va aussi influencer vos relations avec les factions qui choisiront si oui ou non elles vous confieront des missions. Ce système de faction est très vite mis en valeur, car lors d'une mission vous devez choisir laquelle des deux factions vous souhaitez saboter. Les deux côtés vont vous donner de bonnes raisons de le faire, mais au final, le choix vous revient bel et bien. Ce choix vous mettra à dos une faction, mais ne vous inquiétez pas, l'autre vous couvrira de cadeaux.

Comme dans tous les RPG, une très grande partie des quêtes sont optionnelles, mais dans The Outer Worlds, on s'est rendu compte qu'elles étaient tellement bien faites et bien détaillées qu'on a souhaité toutes les faire, même lorsqu'on devait juste escorter un PNJ. Ces quêtes ne sont pas intrusives et les personnages sont si bien développés, qu'on a vraiment envie de les aider - après tout, la plupart du temps on s'en sort avec un bénéfice, et ça nous donne l'occasion de découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles personnes.

Aimez-le ou détestez-le, mais gérer votre inventaire est d'une importance capitale. Avoir un grand inventaire vous permettra de stocker plus d'objets vous permettant de changer vos compétences en cours de route. Choisissez un ensemble améliorant votre capacité à pirater un système, puis retourner à votre ensemble lourd pour tout détruire sur votre passage. Obsidian propose toujours plus de défis à ses joueurs, les obligeant parfois à se retirer pour réfléchir à tête reposée sur un moyen de passer un obstacle.

Dans sa globalité, le jeu est incroyable. Du plus petit détail sur un vaisseau aux paysages aliens, Obsidian s'assure que rien ne passe sous le radar. A l'intérieur du vaisseau, chaque membre d'équipage possède ses propres quartiers avec ses objets personnels et sa propre histoire. Chaque ville et village que vous allez explorer possède son propre écosystème de travail, et lors de vos déambulations dans les rues des villes, vous aurez la possibilité de voir des PNJ discuter entre eux, des gardes patrouiller, des animaux sauvages, etc.

Et malgré tout cela, le meilleur élément de The Outer Worlds doit sûrement être son sens de l'humour absurde qui est présent dans tout le jeu. L'écriture est de grande qualité, et les nombreux personnages complètement fous avec leurs dialogues plus débiles les uns que les autres ne sont qu'une partie de l'iceberg. Le lore est très bien construit, et on se serait pas surpris si une suite était annoncée. Le thème abordé est lui aussi excellent : traiter le sujet du capitalisme sans prendre de gants est une prouesse rare - ce qui est ironique puisqu'Obsidian est détenu par une des plus grandes multinationales au monde - mais bon le résultat est quasiment parfait !

The Outer Worlds

Cette année, The Outer Wilds est un très bon cadeau. Même si le jeu possède une histoire faisable en seulement 15 heures, il y a tellement de choses à faire en parallèle qu'on se perd très facilement dans cet univers. Le jeu a été développé de manière à ce que même une fois les crédits terminés, on se reconnecte pour continuer notre aventure. Il n'y a pas que les différentes fins possibles qui vous font revenir : les nombreux styles de jeu proposés facilitent aussi la chose. Cette flexibilité couplée à un scénario en béton en font sûrement un des meilleurs jeux de 2019.

Sur le même sujet



Chargez le contenu suivant