Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Victor Vran

Victor Vran

Une alternative à Diablo III.

Sorti initialement sur PC en 2015, Victor Vran arrive désormais sur PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est un action-RPG en vue isométrique, dans lequel vous devez décimer des hordes d'ennemis tout en étant à la recherche du meilleur équipement. Une bonne alternative à Diablo III en somme.

Le personnage principal est donc Victor Vran, très inspiré de Van Helsing, doublé par Doug Cockle (voix de Geralt dans la série des The Witcher), ce qui gêne un peu. Le ton et la façon de jouer est identique entre les deux titres. Cette réminiscence détone légèrement et entrave une immersion totale. L'histoire vous place donc dans la peau du chasseur de démon et de créature surnaturelle à la recherche d'un collègue disparu. Mais disons-le, la trame n'est pas très intéressante et les personnages que vous rencontrerez au cours de votre aventure non plus. Le monde n'est pas très vivant mais, après tout, ce n'est pas le but essentiel de ce genre.

Ce qui nous intéresse ici, c'est de massacrer du monstre, d'explorer des donjons, découvrir de nouveaux équipements et faire évoluer notre personnage. Cependant nous devons vous notifier quelques restrictions rencontrées. Vous ne pouvez pas personnaliser votre héros, à part la tenue qu'il porte offrant des styles de combats différents.

Victor VranVictor Vran

L'épée offre des attaques de courte portée rapide et agile, le Marteau procure essentiellement des attaques puissantes et le fusil permet d'atteindre les ennemis à distance. Il faut donc garder à l'esprit quelles armes utilisées selon les tenues et cartes équipées.

Les cartes peuvent être collectées ou gagnées durant votre progression. Elles procurent des compétences passives, comme plus de forces, plus de résistance etc... À travers les tenues, les armes et les cartes, il est possible de façonner un style de combat spécifique ou au contraire de favoriser l'équilibre. En plus des capacités liées aux armes, des pouvoirs indépendants comme la possibilité de faire pleuvoir un déluge de feu sur vos ennemis sont aussi présents...

La vue isométrique passe bien sur consoles et le jeu tourne la plupart du temps en 60 FPS, et ce malgré la possibilité de tourner la caméra à 360 degrés, ce qui peut peser sur les capacités de la plateforme. En ce qui concerne l'aspect musical, la bande son délivre une atmosphère macabre et sombre à souhaits, en parfaite adéquation avec l'esprit du titre.

L'édition Overkill inclut les deux extensions sorties sur PC, Motorhead: Through the Ages et Fractured Worlds. La première, comme son nom le laisse entendre, est très centrée sur le groupe de heavy metal, tandis que la seconde vous emmène dans une dimension parallèle où vous attendent des donjons créer aléatoirement et changeant tous les jours. Dans ces derniers, vous pourrez découvrir un nouveau type d'items, les talismans, ainsi que des nouveaux ennemis en plus d'une nouvelle limite de niveau à 60.

Victor VranVictor VranVictor Vran

Bien qu'il s'agisse d'un bon jeu, Victor Vran n'arrive pas au niveau Diablo III (le meilleur du genre incontestablement). Cependant, pour les joueurs à la recherche d'une expérience similaire, il demeure une alternative convenable à un prix plus qu'intéressant. Le système par contre ne sera pas au goût de tous, le design n'est pas toujours excellent et certains auraient espéré plus d'options de personnalisation. Mais au final cet action-RPG mérite qu'on s'y attarde.

07 Gamereactor France
7 / 10
+
Un gameplay fluide, Un contenu conséquent, Un système de progression unique, Multijoueur online et local.
-
Le doublage de Victor Vran trop identique à Geralt de The Witcher, Design inégal, le système de tenue.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor