Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
tests
Danger Zone

Danger Zone

Danger Zone tente de reproduire le Crash Mode de Burnout. Mais il lui reste visiblement du chemin à accomplir...

Danger Zone
Danger ZoneDanger ZoneDanger Zone

Burnout 3: Takedown était et reste l'un des meilleurs jeux de course jamais sortis. Un titre offrant des courses de qualité, des éléments de danger pimentaient vos parcours chevronnés. À n'importe quels moments, votre bolide pouvait faire la malheureuse rencontre d'une autre voiture ou tout autre élément du décor. Et ce danger n'a jamais autant été célébré que dans le Crash Mode, qui voyait votre engin lancé à toute allure dans le trafic afin de créer le plus grand carambolage possible à l'aide d'explosions en chaîne et de bonus à collecter.

Danger Zone (Three Fields Entertainment) s'en inspire fortement et a d'ailleurs été développé par Criterion, en l'occurrence Fiona Sperry et Alex Ward, lesquels avaient participé à l'élaboration de Burnout. Cette fois-ci, le Crash Mode est le centre d'attention, et c'est la première fois de que nous revoyons ce mode depuis bien longtemps, la série des Burnout ayant coupé le contact depuis un bout de temps...

Ceux qui ont déjà joué au Crash Mode seront instinctivement quoi faire une fois au volant de leur voiture. Le format est quasiment identique, avec une route devant vous et des bonus éparpillés ci et là. Vous devez alors essayer d'engendrer le plus grand carnage motorisé dans le but d'obtenir l'une des trois médailles selon votre score et ainsi débloquer le défi suivant.

Mais il n'y a pas ici que des similitudes, le cadre étant relativement différent. Une partie de l'attrait du Crash Mode de Burnout 3 était qu'il nous plaçait sur des routes « réelles » à travers un mode qui l'était tout autant, offrant chacune leur propre sensation et différents détails. Dans Danger Zone, toute l'action se passe dans une zone de crash test, qui prend la forme dans sa globalité d'un entrepôt sombre où les véhicules sont téléportés dans des petites sections de routes. On a l'impression que tout l'effort s'est concentré dans la recréation du cœur de l'expérience, c'est-à-dire les collisions entre les véhicules, mais que cela fut au détriment de tous les éléments supplémentaires qui entouraient le Crash Mode est qui ont fait de lui un mode si inoubliable...

Si nous ne nous concentrons que sur ce point principal, l'équipe de Danger Zone a fait du bon travail. Comme dans le Crash Mode, voir les camions citernes roulant à grande vitesse exploser au milieu du trafic, les voitures s'encastrer les unes dans les autres, tout cela demeure aussi plaisant qu'à l'époque, le smashbreakers faisant office de cerise sur le gâteau. Cette nouvelle fonction vous permet de déclencher une explosion une fois votre véhicule accidenté pour causer encore plus dégâts. Une fois propulsé dans les airs, vous pouvez diriger votre épave dans la direction d'autres véhicules pour maximiser votre score. L'équipe de Three Fields Entertainment se révèle maître dans la création de chaos divertissant, en plaçant intelligemment les sauts et intersections fortement fréquentées pour des destructions massives. On se croirait de retour en 2004 !

Danger Zone
Danger ZoneDanger ZoneDanger Zone

On a néanmoins été déçu par le nombre de voitures disponibles. Durant toute l'expérience en effet, vous n'aurez droit qu'à un seul véhicule, une berline blanche sans intérêt qui n'a clairement pas été construit ni pour la vitesse ou ni pour la puissance, et qui ne dispose d'aucune option de personnalisation. Cela dit, il y une bonne variété de voitures dans lesquelles foncer, ce qui offre une assez bonne diversité sur les routes.

Vous pourriez penser que le jeu est assez facile, étant donné que vous pouvez vous placer dans le trafic et activer votre explosion assez fréquemment. Mais détrompez-vous, les 20 scénarios de collisions proposés vous donneront bien plus de fil à retorde que vous pourriez le penser. Il se joue presque comme un puzzle-game dans le sens où vous devez trouver quel est le meilleur endroit pour initier votre carambolage afin d'optimiser les dégâts, tout en ramassant les bonus, puis enfin réfléchir à la direction à prendre une fois votre smashbreaker déclenché...

Nous aurions aimé que le jeu nous propose un peu plus des 20 missions présentes. La nature difficile de ces scénarios étend la durée de vie du titre, et vous pouvez toujours relancer les missions précédentes pour améliorer vos scores. Néanmoins, plus de scénarios aurait été bienvenus, et avec peut-être aussi plus de variantes comme des loopings, tremplins en vrille ou explosifs.

Pour résumer, le fait que Danger Zone est entièrement placé dans un entrepôt de crash test, le manque de variété, ainsi que le nombre réduit de scénarios, tout ceci donne au final une sensation d'un mode d'entraînement au Crash Mode de Burnout 3, une comparaison obligatoire étant donné les personnes derrière son développement. Un parallèle dont il souffre inévitablement tant le maître reste au-dessus et, bien que les mécaniques fonctionnent toutes très bien et que l'essence est là, il n'est pas parvenu à nous convaincre entièrement.

Danger ZoneDanger Zone
06 Gamereactor France
6 / 10
+
Un vrai défouloir, des défis amusants.
-
Contenu assez faible. Ne dispose pas de l'aura de son inspirateur. Manque de variété.
overall score
La moyenne de Gamereactor. Quelle note lui attribueriez vous? La moyenne est établie à partir des notes accordées par les différentes rédactions européennes de Gamereactor