Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
Project Cars 2

Project Cars 2

Les développeurs ont appris de leurs « erreurs » pour nous proposer l'un des meilleurs jeux de simulation de l'année.

  • Textes: Erwan Lancelot

Alors que les simulations automobiles deviennent de plus en plus réalistes, Project Cars 2 débarquera dans le 'game' à peu près en même temps que ses deux concurrents directs que sont les nouveaux Gran Turismo et Forza Motorsport. Et le titre ne devrait pas souffrir de la comparaison, loin de là.

Si dans sa première version, de nombreuses choses rendaient l'expérience assez moyenne, notamment des bugs et des versions consoles douteuses, force est de constater que Slightly Mad Studio a clairement décider de s'améliorer et de proposer un jeu qui reprend les forces du premier opus en corrigeant certaines de ses faiblesses.

Et ce qui fait justement la grande force de ce Project Cars 2 et qui était plutôt un point noir en raison de son manque de réalisme, c'est la gestion du temps. Et on ne parle pas du temps en course, mais bien de la météo. Le système permet en effet de mettre ses propres conditions climatiques en place le temps d'une course, d'accélérer le déroulement de ces conditions pour, par exemple, rouler sous un grand soleil puis deux tours après subir un effroyable blizzard sur le circuit de Monaco. Cela peut paraître assez insignifiant, mais cela rajoute beaucoup de fun au jeu, dans la mesure ou les conditions sont tellement variés que vous allez forcément tout tester. Oui, même rouler sous la neige dans un pays où la dernière fois que les habitants ont vu des flocons, c'était à l'ère glaciaire.

Et les conditions météos sont aussi beaucoup plus réalistes, surtout en ce qui concerne la pluie par exemple. Si vous vous tapez la motiv' de faire les 24 heures du Mans, vous allez vous rendre compte que ce n'est pas juste trois gouttes de pluie qui vont à peine faire 'glissouiller' votre bolide. Désormais, la pluie peut par exemple s'accumuler à certains endroits du tracé et former des flaques dans les creux ! Et elle va aussi faire chuter la température du sol, ce qui va forcément avoir un impact sur les freinages et sur le rythme que vous pouvez mettre. Il faudra faire une course sous la pluie comme une vraie course sous la pluie. Le réalisme on vous dit...

Project Cars 2

Pour parler des véhicules (parce que c'est quand même un jeu de voitures), leur nombre est important, et les catégories sont vraiment diverses et variées. Vous pouvez donc en piloter 180, qui représentent 35 écuries/constructeurs. Et il y a vraiment de tout, en fonction de tous les différents circuits, et forcément de quoi s'amuser. L'accent est mis une fois de plus sur le réalisme, et vos voitures sont paramétrables jusqu'au bout des durites (quasiment). Il suffira de farfouiller deux minutes avant chaque course pour vous faire vos petits réglages perso et en avant la musique ! Et en parlant de musique, gros point fort sur les sons et les bruitages de ce Project Cars 2. La capture des bruits des moteurs est bluffante, et pour peu que vous jouiez avec un casque, l'expérience devient carrément immersive.

Autre point positif, le mode carrière. Ici, il s'agira bien évidemment de créer votre pilote (sans pouvoir le personnaliser toutefois) pour vous lancer à l'assaut de différents championnats du monde. Et même si on ne pouvait pas s'attendre à de grosses évolutions par rapport au premier, les développeurs ont trouvé le moyen de redynamiser le tout, notamment grâce aux menus où tout est plus 'clair', plus compréhensible. Vous commencerez au départ par les petits championnats avec, par exemple, du karting ou la Formula Rookie, histoire de bien vous mettre en jambe. Puis vous évoluerez pour atteindre au final des compétitions bien plus prestigieuses, comme les IndyCar Series. Une progression assez logique, dans la mesure où personne ne commence par les catégories reines, et qui apporte donc encore un peu plus de réalisme à ce Project Cars 2.

Project Cars 2Project Cars 2

Au niveau des IA, elles restent assez 'bêtes' cependant. Les courses se font contre des adversaires qu'on pourrait qualifier de patauds, puisqu'ils sont souvent amenés à faire des bourdes et à partir dans le décor. Il sera donc certainement plus agréable pour vous de faire vos courses en ligne avec des adversaires réels, même si vous n'êtes pas non plus à l'abri de vous faire emboutir. Ne dit-on pas que l'erreur est humaine ?

Project Cars 2
Project Cars 2Project Cars 2
Project Cars 2Project Cars 2