Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
Assassin's Creed Origins

Assassin's Creed Origins : Hands-on

Nous avons été transportés vers l'Egypte ancienne aux racines de la confrérie...

Les fans de la série attendaient cela depuis longtemps, les péripéties de la confrérie des Assassins se dirigent enfin vers l'ancienne Egypte. Le secret sur le cadre de cet opus fut bien gardé, mais nous avons pu l'essayer directement depuis l'E3 où nos équipes sont présentes depuis plusieurs jours.

La première chose que nous avons remarquée concernant Assassin's Creed Origins, c'est l'intégration de l'ère Lagide à la formule habituelle de la série. L'Egypte façonnée par Ubisoft est exotique et mystérieuse, parsemée de pyramides majestueuses, de frêles campements, de tombes dangereuses et autres catacombes secrètes. Avec de larges espaces désertiques.

L'aventure nous place dans la peau de Bayek, dernier Medjaÿ, qui décide de se dresser contre l'oppression des Pharaons et forme pour cela un clan d'assassins. Cet opus nous raconte la création de l'ordre et ses débuts, un titre qui a eu donc droit à une attention toute particulière de la part d'Ubisoft, qui le développe discrètement depuis la sortie d'Assassin's Creed IV: Black Flag. Le directeur créatif, Jean Guesdon, l'a d'ailleurs décrit comme « son projet de cœur ». Ce que nous avons pu vérifier lors notre heure de jeu.

À première vue, Assassin's Creed Origins pourrait ressembler à n'importe quel autre épisode de la série. Amis de nouveaux éléments de gameplay tendent à démontrer le contraire. La possibilité de créer et d'améliorer des objets grâce à des matériaux issus de la chasse augmentent désormais les capacités de notre personnage.

Assassin's Creed OriginsAssassin's Creed Origins

Bayek peut accroître ses statistiques grâce aux combats mais aussi aux quêtes annexes ou à la découverte de trésors. Par bien des aspects donc, cet épisode nous a semblé être un RPG et non une simple suite du jeu d'aventure.

L'Egypte présentée est magnifique et criante de vie, la faune contrôlée par l'ordinateur peuple ce monde avec un réalisme époustouflant et appuie grandement l'immersion. Un réalisme qui touche également les habitants de cette terre où les pauvres se précipitent auprès des plus fortunés et où des enfants coupent votre route en jouant. Tout cela est saisissant, Mais ce qui nous a le plus marqué ce sont indéniablement les combats proposés.

Assassin's Creed OriginsAssassin's Creed Origins

Lors de notre essai, nous avons ainsi pu nous lancer dans l'arène des gladiateurs, avec l'impératif de faire face à des vagues d'ennemis avant de terminer le match contre un puissant boss. Et forte heureusement pour cette nouveauté, Ubisoft a eu l'intelligence de refaçonner son système de combat. Il est en effet désormais possible d'assener des coups lourds ou des coups léger. On peut également effectuer des charges. Des boutons sont attribués au bouclier, à l'esquive, au lock-on et au changement de cible. Les combats n'ont jamais semblé aussi poussés et réussis.

Cela dit, Origins continue à porter le nom d'Assassin's Creed, donc vous savez certainement à quoi vous attendre en termes de mission et de récit. Bayek est un assassin après tout, il est donc également un initié au parkour, un aspect emblématique de cet ordre et de la saga d'Ubisoft. Le temps nous dira si le cadre excitant, la refonte du système de combat et les éléments de RPG implantés suffiront à faire d'Assassin's Creed Origins un hit incontournable, lors de sa sortie le 27 octobre sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Mais nos premières impressions se sont avérées plutôt convaincantes...

Assassin's Creed OriginsAssassin's Creed OriginsAssassin's Creed Origins