Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
previews
FIFA 18

Premier aperçu de FIFA 18

Porté par Ronaldo, FIFA 18 s'annonce extrêmement prometteur. Nous y avons joué.

La rédaction de Gamereactor était présente à travers toute l'Europe pour la première présentation à la presse de FIFA 18. C'était il y a plus d'une dizaine de jours si les journalistes français ont été convié du côté des Champs-Elysées, le cadre était nettement plus de rigueur pour nos confères anglais ou espagnols, qui ont eu le bonheur de découvrir la simulation dans les travées de Stamford Bridge (Chelsea/Londres) ou de Santiago-Bernabéu (l'enceinte mythique du Real Madrid).

Dans les différentes capitales européennes de la tournée des producteurs, le directeur créatif Matthew Prior et le responsable du gameplay, Samuel Rivera, étaient chargés de la présentation de la prochaine mouture annuelle. L'occasion pour nous de découvrir les principales nouveautés apportées à FIFA qui tend encore cette saison vers plus de réalisme.

L'un des aspects évoqués concernait le moteur du jeu, le fameux Frostbite inauguré l'an dernier. Nos hôtes ont insisté sur leur maîtrise de ce dernier, et l'amélioration graphique qui en résulte est notable, surtout au niveau des effets de lumière. Ce FIFA 18 est encore plus beau que son prédécesseur, les visages sont plus détaillés et réalistes, et le rendu global profite d'un jeu d'ombres nettement plus convaincant.

FIFA 18

Mais au-delà de l'aspect visuel, le gameplay semble également être à la fête et nous avons pu découvrir plusieurs changements introduits cette année, tous tournant autour des quatre piliers mentionnés par Samuel Rivera : réactivité, explosivité, fluidité et personnalité. Le nouveau système de Motion Technology a été pour cela un atout majeur. Pour faire simple, disons que dans FIFA 17, le mouvement d'un pas résultait d'une animation, alors que dans FIFA 18, chaque frame de ce mouvement est une animation en elle-même. Avant cela la motion capture de joueurs comme Ronaldo prenait des jours à saisir, désormais seulement quelques mouvements sont nécessaires pour retranscrire toute la gestuelle en images. Cela offre plus de réactivité, plus besoin d'attendre la fin de l'animation du pas pour changer de direction par exemple, le mouvement pouvant désormais être interrompu en plein milieu, ce qui apporte évidemment pour plus de fluidité. Une amélioration que l'on a toutefois eu du mal à constater une fois la manette en mains.

La gestuelle de chaque joueur est désormais encore mieux retranscrite, que ce soit par la course et les mouvements de bras (vous reconnaîtrez tout de suite des joueurs comme CR7, Antoine Griezmann ou Edinson Cavani). Cela ne s'applique pas seulement aux grandes stars, mais également aux modèles auxquels se raccordent tous les footballeurs. Ils sont au nombre de six : petit, moyen, grand pour la taille et maigre, moyen, fort pour la corpulence. Ainsi, les joueurs plus grands feront des enjambées plus longues que leurs homologues plus petits, une gestuelle spécifique est donnée à chacun selon sa catégorie.

Il nous a également été dit que les spécificités des joueurs ressortiront dans leurs mouvements, que des joueurs plus doués balle aux pieds, comme Lionel Messi ou Eden Hazard, les exécuteraient plus rapidement que les autres. Lors de notre essai, peut-être en raison du travail qu'il reste a effectué sur le jeu, nous n'avons pas non plus été en mesure de vérifier ces dires, la réactivité promise nous n'a pas sauté aux yeux non plus. Mais on ne doute que cela puisse être le cas à la rentrée.

FIFA 18

En ce qui concerne l'IA, elle a été remarquablement améliorée pour offrir un véritable travail d'équipe, que cela soit en attaque ou en défense. Grâce à cela les joueurs se répartissent mieux sur le terrain et il est plus amusant de jouer contre l'ordinateur que dans FIFA 17.

Marquer des « buts extraordinaires » (terme employé par EA) sera désormais plus commun puisque nous aurons désormais la possibilité de travailler davantage l'effet donné au ballon et mieux maîtriser sa trajectoire. Il nous a tout de même été assuré que les facteurs nécessaires pour ce genre de situation devront être présents pour que cela se réalise. Il ne faut donc pas craindre de voir cela arriver à chaque tir comme dans un jeu arcade, mais cela reste tout de même un sujet de préoccupation pour nous, il ne nous reste plus qu'à attendre la sortie définitive du titre pour vérifier tout cela.

Cette amélioration des trajectoires affectent aussi les longs ballons. Dans FIFA 17, ceux envoyés depuis votre défense finissait plus souvent dans les bras du gardien adverse que dans les pieds de l'attaquant. Mais dans FIFA 18, grâce à la fois au travail sur les trajectoires et l'IA, les passes semblent plus aisées à effectuer. Lancer un attaquant avec un ballon piqué dans le dos la défense apparaît plus facile.

FIFA 18

En ce qui concerne les centres, il nous a été dit lors de la présentation qu'on pourra y appliquer plus d'effets afin de mieux les diriger, au contraire de FIFA 17 où ils étaient souvent trop lents et hauts. Toutefois, une fois la manette en mains, cela nous a semblé plus lent qu'auparavant, ressemblant plus à une passe molle qu'à un véritable centre...

L'atmosphère des stades a été grandement amplifiée. La Bombonera (Argentine) se distingue par exemple fortement des autres stades européens. Les drapeaux et éclairages y sont spécifiques, ce qui résulte sur une atmosphère vraiment fidèle à celle des stades sud-américains. Plus de détails sont également intégrés comme les fameux papelitos (confettis) sur la pelouse, mais surtout des gradins plus réalistes avec des supporters qui se précipitent vers le bas de la tribune lors de la célébration des buts (ce que font par exemple très bien en France les supporters de Saint-Etienne). Des détails plus raffinés que nous avons appréciés et qui offrent bien plus d'immersion lors des célébrations de buts.

Il est désormais possible d'effectuer des remplacements rapides avec le bouton R2/RT, sans passer par les menus. On a pu aussi découvrir l'introduction de tacles appuyés où le joueur cherchera à atteindre la balle malgré la présence des jambes adverses. Les interactions entre le gardien et la défense sont aussi plus poussées, le comportement du portier sera d'une manière générale perfectionné. De nouveaux dribbles, célébrations et autres ont aussi été mentionnés par Samuel Rivera, mais sans plus de détails.

FIFA 18

Pour résumer, nous n'avons pas été seulement impressionnés par ce que nous avons entendu mais aussi par ce que nous avons pu expérimenter manette en mains. Et bien que la version actuelle ne soit pas définitive, beaucoup de changements et améliorations étaient notables, que ce soit au niveau visuel ou dans le gameplay, principalement dans la construction des actions. Le jeu nous a offert quelques rencontres bien divertissants lors de notre essai et nous espérons que cela sera toujours le cas lors de sa sortie officielle le 29 septembre prochain,(le 26 pour ceux qui succomberont à la précommande).

FIFA 18FIFA 18FIFA 18