Gamereactor internationale Français / Dansk / Svenska / Norsk / Suomi / English / Deutsch / Italiano / Español / Português / Nederlands
Gamereactor
Connexion membre






Mot de passe oublié?
Je ne suis pas un membre, mais j´en veux bien

Ou connectez-vous avec un compte Facebook
Gamereactor France
news

Quand Sony évoque ses concurrents

« Nous ne laisserons personne prendre notre place facilement. »

La PlayStation 4 rencontre un bon succès commercial, avec des ventes dépassant les 60 millions d'unités. Une réussite qui s'applique aussi à la PS4 Pro et auPSVR qui dépasse même les prévisions les plus optimistes du constructeur nippon. Sony s'établie logiquement comme le leader du marché face à ses concurrents que sont Microsoft et Nintendo. Un point sur lequel nous avons pu nous entretenir avec Jim Ryan, responsable des ventes et du marketing chez Sony, à l'occasion de notre séjour en Californie pour l'E3.

« Le retour de Nintendo au premier plan est une bonne chose. Je pense que notre industrie est plus forte quand Nintendo l'est [...] je le pense sincèrement. »

Puis Jim Ryan s'est penché sur un autre concurrent, Microsoft, qui a présenté sa nouvelle Xbox One X durant le salon. « Xbox One X, nous verrons. Nous sommes sur le marché depuis un an avec la PS4 Pro, et elle se vend plus vite que nous pouvons les fabriquer. Une PS4 sur cinq est une Pro depuis la commercialisation de cette dernière. La Xbox One X arrivera au mois de novembre, à un prix élevé, 500 euros contre 399 pour la Pro. Je suis sûr que c'est un très bon produit et il est évident que Microsoft a bien pesé ses décisions. L'histoire nous a appris que lorsqu'il existe un tel différentiel de 100 euros, c'est loin d'être évident, surtout en Europe. Mais nous verrons bien. »

« Ils travaillent dur et ils font de bonnes choses, mais nous sommes solidement implantés en Europe depuis très, très longtemps maintenant, et nous prenons cette région très, très au sérieux. [...] Nous croyons profondément en l'Europe, et nous ne laisserons personne prendre notre place facilement. »

L'interview dans son intégralité est à découvrir ci-dessous :